Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Provinces

L’arrêt des travaux de modernisation de la route Beni-Kasindi préoccupe la société civile

2024-06-17
17.06.2024
2024-06-17
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/06-juin/10-16/route_beni_kasindi_arret_travaux_24.png -

La société civile du secteur de Ruwenzori est préoccupée par l’arrêt des travaux de modernisation de la route Beni-Kasindi-Butembo, qu’exécute l’entreprise indienne Dott Services Limited. C’est depuis deux mois que les travaux n’évoluent plus normalement, a déploré samedi 16 juin le président de cette structure citoyenne. De son côté, Dott Services Limited promet la reprise des activités dans les prochains jours, sans plus de détails.

Les travaux de modernisation de cette route, qui relie la RDC à l’Ouganda en passant par la cité frontalière de Kasindi-Lubiriha, sont à l’arrêt, indique la société civile du secteur de Ruwenzori.

Selon Ricardo Rupande, son président, rien n’a été fait depuis le début des travaux.

Il recommande au Gouvernement congolais de rompre son contrat avec l’entreprise Dott Services Limited : « Les travaux ont été stoppés, il y a de cela à peu près deux mois et personne ne sait pourquoi. Il n’y a pas de travail qu’on peut voir à l’œil nu sur cette route. Donc, aujourd’hui, rien n’est fait. On recommande au Gouvernement congolais de changer d’entreprise, de rompre le contrat avec Dott et de pouvoir prendre une entreprise plus ou moins sérieuse ».

Le contrôleur des travaux de Dott Services Limited parle, Steve Nyembwe, quant à lui, d’un arrêt momentané des travaux.

Il ajoute que l’entreprise est déterminée à reprendre les travaux sous peu après le règlement de certaines clauses du contrat entre les gouvernements congolais et ougandais : « Parmi les clauses signées, quelque part, certaines ne sont pas respectées et l’entreprise se trouve dans l’obligation d’arrêter momentanément les travaux avant que, d’un côté, les choses s’arrangent. L’entreprise est déterminée à reprendre les travaux ».

C’est en juin 2021 que le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, et son homologue ougandais, Yoweri Museveni, avaient lancé les travaux de construction de cet axe routier, long d’environ 140 Kilometres. Il ouvre la voie à l’Afrique de l’Est et à l’Océan Indien à partir de Kasindi-Lubiriha.

Ces travaux devaient être financés à hauteur de 60% par l’entreprise indienne Dott Services Limited basée en Ouganda, et 20% par chacun des deux gouvernements.

 


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
873 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Guerre à Kanyabayonga : plus de 40 camions de marchandises bloqués sur la route
left
Article précédent Lubumbashi: Umba Lungange Ladislas succède à Gabriel Kyungu wa Kumwanza à la tête de l'UNAFEC !

Les plus commentés

Politique Le M23 en RDC : le Japon préoccupé par « les grandes quantités d’artillerie sophistiquée »

14.07.2024, 16 commentaires

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Société Justice : Koffi Olomide invité à la Cour de cassation ce lundi 15 juillet

12.07.2024, 9 commentaires

Afrique Les RDF et UPDF renforcent davantage leur soutien au M23 (Gouvernement de Kinshasa)

13.07.2024, 7 commentaires


Ils nous font confiance