Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Economie

Salaires des députés : des écarts significatifs entre les déclarations de Vital Kamerhe et les réalités budgétaires

2024-06-19
19.06.2024
Politique
2024-06-19
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/06-juin/17-23/vital_kamerhe_president_assemblee_nationale_245.jpg -

Vital Kamerhe, président de l'Assemblée nationale

Lors de la clôture de la session parlementaire de mars à Kinshasa, Vital Kamerhe, président de l’Assemblée nationale, a affirmé que le salaire d’un député national s’élevait à 14 millions de francs congolais (environ 5 000 USD), avantages compris. Cependant, cette déclaration suscite une vive controverse, car elle semble diverger considérablement des chiffres budgétaires réels.

Selon la loi de finances 2024 en cours d’exécution, l’enveloppe globale dédiée à la rémunération annuelle des 500 députés nationaux est de 140,4 milliards de francs congolais (FC), soit environ 50 150 165 USD au taux de 2800 FC pour un dollar. Ainsi, le Trésor public décaisse chaque mois 4 179 180 USD pour les salaires des députés, correspondant à une rémunération individuelle de 8 358 USD.

Il est important de noter que les dépenses du Trésor public s’effectuent selon le taux budgétaire actuel de 2 500 FC pour 1 USD. En appliquant ce taux, l’Assemblée nationale débourserait plus de 56 millions USD par an pour la rémunération des députés nationaux, soit 4 680 682 USD par mois, équivalant à une rémunération mensuelle de 9 361 USD par député.

Les chiffres avancés par Kamerhe (5 000 USD) sont donc nettement inférieurs aux montants réels prévus par la loi des finances et calculés selon le taux budgétaire. Cette incohérence soulève des questions sur la transparence et la gestion des fonds publics alloués à l’Assemblée nationale.

“Fonds spécial d’intervention”

Par ailleurs, la société civile a dénoncé l’existence d’une ligne de crédit dénommée « Fonds spécial d’intervention », allouée à certaines institutions, dont l’Assemblée nationale. Pour cette année, ce fonds est de 163,9 millions USD, selon la loi de finances 2024. Selon plusieurs experts, ce montant servirait à financer des primes et gratifications non officielles, augmentant ainsi la rémunération des députés de manière non transparente.

Dans une correspondance adressée à Vital Kamerhe fin mai, le Centre de recherches en finances publiques et développement local (Crefdl) a exhorté le nouveau président de l’Assemblée nationale à promouvoir la transparence concernant cette ligne de crédit, ainsi que l’autre dénommée « Autre personnel », allouées à l’institution.

Un rapport de contrôle citoyen publié en mai dernier par le Crefdl révélait que le Trésor public avait dépensé près de 330 millions USD pour la rémunération des députés nationaux et des sénateurs entre 2021 et 2023. La différence notable entre les déclarations de Kamerhe et les réalités budgétaires, associée à l’existence de fonds opaques, alimente les soupçons de pratiques de corruption et de mauvaise gestion des finances publiques par le Parlement.

 


Infocongo / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
2382 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Transco : l’État propriétaire capitule !
left
Article précédent Perspectives économiques: « l’Afrique sera le continent pivot du monde », Akinwumi Adesina (Président de la BAD)

Les plus commentés

Religion « Désormais aucune association confessionnelle ne peut s’installer dans un rayon de 500 mètres par rapport à une autre », ( Constant Mutamba)

21.07.2024, 7 commentaires

Politique Le Président Félix Tshisekedi aux membres du gouvernement : "Chacun sera jugé sur la base des résultats obtenus"

22.07.2024, 6 commentaires

Politique Prorogation de la trêve humanitaire entre FARDC et M23 : « Les USA jouent le jeu de l'ennemi » (CVAR)

19.07.2024, 5 commentaires

Politique Agression rwandaise : Vital Kamerhe obtient les assurances de l'Union européenne pour le retour de la paix dans l'Est de la RDC

20.07.2024, 5 commentaires


Ils nous font confiance