Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Style et Beauté

Kinshasa: Injections clandestines BBL, les ministres de la Justice et de la Santé appelés à traquer les charlatans

2024-06-25
25.06.2024
Femme
2024-06-25
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/04-avril/15-21/chirgiekin.png -

Le BBL -brazilian butt lift- ou lifting brésilien des fesses, est une procédure spécialisée de transfert de graisse, qui augmente la taille et la forme des fesses sans implants en silicone. L'excès de graisse est lipoaspiré des hanches, du ventre, du bas du dos ou des cuisses selon le mode Lipo 360, d'après plusieurs documents exploités par la Rédaction d'Opinion-info.cd.

Cette chirurgie vulgarisée depuis un moment, particulièrement à Kinshasa, par le biais de certaines influenceuses et Tik tokeuses bien connues, qui en auraient déjà réalisées en Tunisie et Turquie, par leurs propres témoignages postés dans leurs comptes, suscite beaucoup d'inquiétudes face aux séquelles graves, parfois mortelles, qu'elle peut engendrer.

Le plus souvent, la complication est due à l'injection d'une trop grande quantité de graisse ou à un mauvais dosage de la profondeur des injections. Elle peut également survenir quand l'injection est réalisée directement dans le muscle fessier.

Malheureusement, cette pratique prend de plus en plus une tournure mauvaise à Kinshasa, avec diverses publicités sur Tik Tok des cliniques esthétiques non agréées, qui proposent des injections BBL.

D'aucuns estiment que les ministres en charge de la Justice et de la Santé doivent s'imposer contre tous ces charlatans, qui mettent la vie des filles et femmes kinoises en danger, en menant des enquêtes pour démanteler ces réseaux et frapper, comme ce fut le cas avec des centres de santé chinois à l'époque, qui ont causé beaucoup de maux à certains compatriotes.

Il sied de souligner, par ailleurs, que le taux de mortalité pour cause d'embolie graisseuse liée au BBL a été estimé à un cas sur 3.000.

En 2015, les scientifiques responsables d'une étude sur les causes de mort recommandaient d'éviter les injections profondes dans les muscles, car, pendant l'opération, les vaisseaux sanguins peuvent être endommagés et permettre ainsi à la graisse de pénétrer dans le système sanguin, provoquant une embolie.

Depuis 2010, les cas de six femmes décédées des suites de leur opération BBL en Floride inquiètent. L'embolie graisseuse a été identifiée comme cause de mort. Pour le cas le plus récent, la graisse aurait été injectée de manière trop profonde, endommageant le système sanguin de la patiente.

Pourtant, l'injection graisseuse est une pratique assez standard en chirurgie esthétique, notamment celle de la poitrine, sans pour autant que cela ait provoqué des morts. D'autres facteurs seraient donc responsables des morts liées aux BBL.

La plupart des morts ont, en fait, été causées par des praticiens et praticiennes insuffisamment qualifiées ou dans des lieux non-approuvés comme des maisons ou des garages. De mauvaises conditions d'opération peuvent entraîner septicémies ou gangrènes, également fatales.

Le professeur Jim Frame recommande de s'interroger sur les risques avant de prétendre à une opération. «Dans une société obsédée par la beauté et la célébrité, la procédure reste populaire, malgré les risques», explique-t-il. C'est finalement aux chirurgiens et chirurgiennes d'informer correctement les patients et patientes et de s'assurer des conditions optimales d'opération.


opinion infos/MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1323 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Lèvres gercées, voilà comment les réparer
left
Article précédent Ituri : pas des femmes avec pantalons dans des bureaux de l’Etat

Les plus commentés

Politique Le M23 en RDC : le Japon préoccupé par « les grandes quantités d’artillerie sophistiquée »

14.07.2024, 16 commentaires

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Société Justice : Koffi Olomide invité à la Cour de cassation ce lundi 15 juillet

12.07.2024, 9 commentaires

Afrique Les RDF et UPDF renforcent davantage leur soutien au M23 (Gouvernement de Kinshasa)

13.07.2024, 7 commentaires


Ils nous font confiance