mediacongo.net - Actualités - Coup d’Etat manqué de septembre au Burkina : des ex-membres du RSP arrêtés

prev
next


Retour Afrique

Coup d’Etat manqué de septembre au Burkina : des ex-membres du RSP arrêtés

Coup d’Etat manqué de septembre au Burkina : des ex-membres du RSP arrêtés 2016-02-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016/burkina_faso_militaires_16_001.jpg Ouagadougou-

Des militaires burkinabés

Ils étaient en fuite après le coup d’Etat laborieux de septembre dernier au Burkina Faso. Mais leur cavale a pris fin en Côte d’Ivoire.

L’adjudant-chef Moussa Nébié surnommé Rambo (et bras droit du général Gilbert Diendéré, ex-chef des putschistes) ainsi que le sergent-chef Roger Kossoubé, alias le Touareg, ont été arrêtés en Côte d’Ivoire et conduits au Burkina Faso. Tous deux étaient membres du RSP (Régiment de sécurité présidentielle) qui était une unité des forces armées du Burkina Faso chargée de la protection du président.

Ces deux hommes, ainsi que plusieurs autres soldats en fuite après le putsch raté de septembre dernier au Burkina Faso, font l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la justice militaire burkinabè. Ils sont aussi considérés comme déserteurs par l’armée de leur pays. C’est en Côte d’Ivoire voisine qu’ils avaient trouvé refuge.

Le président Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré avait alors adressé une demande d’arrestation de ces militaires putschistes à son homologue ivoirien Alassane Ouattara. Cette demande avait été faite en marge du 26e Sommet de l’UA à Addis-Abeba, en Ethiopie. Après l’arrestation des fugitifs, le gouvernement burkinabè, dans un communiqué, « salue cette action et félicite » les autorités ivoiriennes pour leur collaboration.

Les deux hommes (l’adjudant-chef Moussa Nébié et le sergent-chef Roger Kossoubé) sont restés fidèles au général Gilbert Diendéré, cerveau du coup d’Etat raté.

Le rapport de la commission d’enquête de ce putsch indique que l’adjudant-chef Moussa Nébié était à la tête des opérations du commando qui avait, on s’en souvient, pris en otage Michel Kafando (alors président de la transition) et des membres du gouvernement.

Rodrigue Loué
Africa News
1145 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Les chefs d’État africains invités au Sommet sur le financement des économies d’Afrique subsaharienne
AUTOUR DU SUJET

Burkina: au moins onze morts dans l’éboulement d’une mine d’or

Afrique ..,

Mali : Une quinzaine de djihadistes tués près de la frontière avec le Burkina Faso

Afrique .., Bamako, Mali

Investi pour un second mandat à la tête du Burkina Faso, le président Kaboré promet "la...

Afrique ..,

Présidentielle au Burkina Faso : Roch Marc Christian Kaboré en tête des résultats partiels

Afrique ..,