mediacongo.net - Actualités - Attentats de Bruxelles: ce que l'on ne sait pas encore

Retour Monde

Attentats de Bruxelles: ce que l'on ne sait pas encore

Attentats de Bruxelles: ce que l'on ne sait pas encore 2016-03-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016/bruxelles-attentat-victimes-malbeeck.jpg Bruxelles-

Après le choc de ces attentats qui ont frappé la capitale belge, de nombreuses questions restent en suspens.

Quelques heures après la série d'attaques qui ont secoué Bruxelles, de nombreuses questions restent sans réponse sur le déroulé des événements. Alors que l'enquête ne fait que commencer pour les policiers belges, francetv info liste les interrogations qui restent encore en suspens.

Quel guichet de l'aéroport a été frappé par la première explosion ?

Quelques heures après l'attaque, la compagnie aérienne American Airlines a été obligée de communiquer pour expliquer que les explosions survenues à l'aéroport international de Bruxelles ne s'étaient pas produites près de son comptoir d'enregistrement. Elle a également assuré qu'aucun de ses salariés n'avait été blessé.

Ce message a été publié pour démentir des rumeurs relayées sur les réseaux sociaux et publiées par certains site d'information qui affirmaient le contraire un peu plus tôt dans la matinée.

Seule information pour le moment : selon un témoin cité par la radio publique francophone RTBF, les explosions ont eu lieu près d'une porte d'embarquement réservée aux vols pour les Etats-Unis.

La deuxième explosion à l'aéroport est-elle une attaque-suicide ?

Au moins une des deux explosions qui ont secoué le terminal serait l'œuvre d'un kamikaze, selon le parquet fédéral belge. Mais qu'en est-il de l'autre ? S'agit-il d'une deuxième attaque-suicide ? Pour le moment, aucune information n'a été transmise à la presse.

Combien y avait-il de terroristes ?

C'est l'une des grandes inconnues de ce mardi meurtrier. On peut supposer qu'ils étaient au moins deux. L'un a déclenché sa ceinture explosive à l'aéroport et l'autre s'est chargé de l'attaque du métro. Difficile en revanche de penser que ces attaques soient le fait de terroristes isolés. Les autorités craignent qu'il y "ait encore des personnes dans la nature", a d'ailleurs indiqué le ministre belge des Affaires étrangères. Il faut donc se préparer à découvrir un réseau organisé derrière ces attaques.

Déjà, La Libre Belgique publie une photo de trois hommes suspectés d’avoir commis l’attentat de Zaventem. Elle aurait été diffusée en interne au sein de la police fédérale et aurait fuité. "C'est bien une photo des suspects et elle peut être utilisée", a indiqué le service de presse de la police fédérale dans l'après-midi.

Le parquet a "instamment" demandé "à la presse de s'abstenir de communiquer des informations relatives à l'enquête judiciaire en cours afin de ne pas nuire à l'enquête", alors que plusieurs médias faisaient état de perquisitions en cours dans la foulée des attaques.

Ces attentats ont-ils un lien avec ceux de Paris en novembre ?

Seule certitude pour le moment, l'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique. L'information a été relayée par le site américain de surveillance SITE.

Reste à déterminer si ces attaques sont en lien avec l'arrestation de Salah Abdeslam vendredi dernier — et donc avec les attentats de Paris. Si c'était le cas, la question de son transfèrement en France pourrait se poser. Peut-il être refusé par la justice belge ? D'après le spécialiste justice de France 2 Dominique Verdeilhan, ces attaques ne changent rien, sauf s'il est prouvé qu'Abdeslam est complice de l'attentat. Et même dans ce cas, la France et la Belgique pourraient conclure un accord pour l'extrader quand même. Un précédent a déjà eu lieu avec le violeur et tueur en série Michel Fourniret, note le journaliste.


Francetv info
694 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Le pape ouvert à se rendre en Corée du Nord
AUTOUR DU SUJET

Les intérêts miniers iraniens en RDC sont dans le viseur des États-Unis

Economie ..,

11 septembre : Trump à Shanksville pour les héros du vol 93

Monde ..,

Défait, Daesh est en pleine réorganisation pour survivre

Monde ..,

Nigeria: Une importante base militaire prise par Boko Haram

Afrique ..,