mediacongo.net - Actualités - Virus Zika: l’OMS craint une « augmentation significative » du nombre de cas en Europe 


Retour Santé

Virus Zika: l’OMS craint une « augmentation significative » du nombre de cas en Europe

Virus Zika: l’OMS craint une « augmentation significative » du nombre de cas en Europe 2016-04-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016/zika-aedes-aegypti-se-nourrisant.jpg -

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé, lundi 25 avril, que le nombre de cas d’infection par le virus Zika pourrait augmenter de manière significative dans les mois à venir dans des zones du monde non encore touchées par ce virus, notamment l’Europe.

Avec la saison des moustiques qui arrive, « la possibilité d’une transmission locale combinée à de probables transmissions par voie sexuelle pourrait se traduire par une augmentation importante du nombre de personnes infectées par Zika et de complications » médicales liées à ce virus, a expliqué Marie-Paule Kieny, assistante du directeur général de l’OMS lors d’une conférence réunissant des scientifiques à Paris.

« Dans la mesure où les températures commencent à s’élever en Europe [à l’approche de l’été], deux espèces de moustiques “Aedes”, qui sont connues pour transmettre ce virus, vont commencer à circuler (…) Le moustique ne connaît pas de frontière. »

Interrogée sur un risque d’expansion en Afrique, elle a souligné que « pour le moment, on n’a pas de certitude ». « Le virus et donc l’épidémie pourraient se propager partout où le vecteur existe », a-t-elle ajouté. « Ce que l’on met en place actuellement (...) c’est un réseau de surveillance à travers l’Afrique. »

« Urgence de santé publique »

Par ailleurs Mme Kieny a annoncé que l’épidémie de Zika était « clairement sur la voie descendante au Brésil (…) C’est le cas aussi en Colombie et au Cap-Vert ». Une baisse probablement liée à la fin de la saison estivale dans ces pays.

Plus de 600 experts et chercheurs sont réunis lundi et mardi à l’Institut Pasteur, à Paris, pour un colloque scientifique international sur le virus Zika, qui s’est révélé plus inquiétant qu’escompté, provoquant notamment un développement insuffisant du crâne et du cerveau des fœtus (microcéphalie).

Malgré de nombreuses recherches, les mécanismes de ce virus sont encore mal connus. Les scientifiques s’efforcent de savoir combien de temps le virus peut rester dans le corps humain, le degré de risque de transmission par voie sexuelle, alors que jusqu’alors la transmission par la piqûre des moustiques était considérée comme le mode de contamination quasi exclusif.

L’OMS a déjà déclaré l’épidémie comme « urgence de santé publique de portée internationale ». Le virus, qui s’est propagé au Brésil, en Colombie et dans les Caraïbes depuis la fin de 2014 par des moustiques Aedes ægypti, représente aussi un sujet de préoccupation en Europe. Même si dans la majorité des cas l’infection qu’il provoque reste bénigne.

L’Institut Pasteur rapporte que 1,5 million de cas ont été recensés au Brésil, principal foyer de l’épidémie. Trois à quatre millions de cas sont attendus sur le continent américain. Plusieurs cas ont été recensés en France et dans six pays d’Europe. 


Le Monde
801 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Zika : des séquelles neurologiques lourdes

Santé ..,

La hausse des températures va permettre aux moustiques d’infecter un milliard de personnes en...

Science & env. ..,

Zika: résultats positifs de phase I pour le vaccin de Valneva

Santé ..,

Virus Zika: 80 personnes dont 22 femmes enceintes infectées en Inde

Santé ..,