Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Société

Deux membres de Lucha et un jeune militant de l’opposition condamnés à 12 mois de prison

2016-05-20
20.05.2016
Politique
2016-05-20
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016/Lucha_audience_condamnation_cour_goma.jpg -

Six activistes de la LUCHA lors de leur jugement à Goma pour avoir soutenu la journée « ville morte » afin de protester contre les retards pris dans l’organisation des élections.

Trois mois après leur arrestation à Kinshasa à la veille de la "journée ville morte", Bienvenu Matumo et Héritier Kapitene du mouvement "Lutte pour le changement (Lucha)" ainsi que Victor Tesongo, jeune militant de l'opposition, ont été condamnés vendredi à 12 mois de prison et à une amende de 100 000 francs congolais. La défense promet d'interjeter appel.

Le verdict, prévu lundi, n’a été rendu que cinq jours plus tard. Bienvenu Matumo, Marc Héritier Kapitene, et Victor Tesongo sont inculpés d’« incitation à la désobéissance civile, propagation de fausses nouvelles, et atteinte à la sûreté intérieure de l’État ».

Leur avocat Claude Kaniekete à affirmé à Jeune Afrique qu’il ferait appel dès samedi, après avoir consulté l’exposé des motifs de cette décision au tribunal. Pour la défense, rien n’est encore perdu : « Mes clients sont sereins, parce que les juges ne les ont condamnés qu’à douze mois de prison, alors que le ministère public avait requis trois ans contre eux », a déclaré Me Keniekete. Les trois militants doivent aussi payer 100.000 francs congolais d’amende, et 300 dollars en dommage et intérêts à la République démocratique du Congo.

Disparus à la veille d’une journée ville morte

Les trois militants avaient été arrêtés en même temps que huit autres membres de Lucha dans la nuit du 15 au 16 février dernier, à la veille d’une journée ville morte organisée par la société civile congolaise. Ils sortaient d’une réunion d’organisation de l’événement lorsqu’ils ont disparu. Leurs proches sont restés sans nouvelles d’eux jusqu’au 19 février, jour où ils ont été transférés dans les bureau de l’Agence nationale de renseignements (ANR). Le lendemain, ils étaient placés sous mandat d’arrêt provisoire. Human Rights Watch a plusieurs fois dénoncé leur détention, la qualifiant d’arbitraire.

Laure Broulard et Trésor Kibangula
Jeune Afrique / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
8477 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @J1YPUMU   Message  - Publié le 20.05.2016 à 21:58
Tout se paie ici bas, vous les condanneurs automatiques et politiques retenez que : celui qui tue par l'épée perit par l"épée Demandez au sieur Alamaba et consort ils vous en diront plus Chers militants de LUCHA, vous vous battez pour la Nation congolaise et cette dernière vous est reconnaissante et DIEU du CONGO vous protège Bango, babebi na kombo na YESU.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Les catholiques de la RDC, du Burundi et du Rwanda se mobilisent pour la paix
left
Article précédent Le Sénat adopte une série de lois harmonisées

Les plus commentés

Politique Instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi : Augustin Kabuya déclare, « Ce que l’Assemblée Nationale fait, c’est prévu par la loi, nous n’avons pas formé un royaume pour sécuriser les malfaiteurs »

16.06.2024, 10 commentaires

Politique Franck Diongo appelle à une grande mobilisation de la classe politique et sociale pour tourner la page Tshisekedi

18.06.2024, 8 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa: Augustin Kabuya interdit aux ministres issus de l’UDPS de mettre en place leurs cabinets sans l'accord du parti

16.06.2024, 7 commentaires

Politique Assemblée nationale : la plénière formule une demande à la justice de ne pas restreindre la liberté de mouvement de Nicolas Kazadi

16.06.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance