Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

La situation en RDC sera évoquée lundi par les ministres européens des Affaires étrangères

2016-05-20
20.05.2016 , Bruxelles
2016-05-20
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/avril/reynders_didier_16_001.jpg Bruxelles-

Didier Reynders

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a réitéré vendredi son appel au "maintien d'un espace politique ouvert" en République démocratique du Congo (RDC), au lendemain de l'inculpation d'un opposant de poids, l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, pour atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'État.

Il a, comme il l'avait fait lors d'une visite fin avril à Kinshasa, rappelé ses deux "préoccupations majeures" à propos de la situation dans ce pays: le démarrage des opérations concrètes pour l'organisation des élections présidentielle et législatives - prévues en principe d'ici la fin de l'année - et le maintien d'un espace politique ouvert avant ces scrutins, dont la tenue dans les délais constitutionnels apparaît de plus en plus improbable.

M. Reynders a aussi appelé, dans une déclaration à l'agence Belga, les autorités congolaises à permettre à M. Katumbi, un ex-allié du président Joseph Kabila qui s'est déclaré candidat à la présidentielle, "de se faire soigner correctement dans le pays ou à l'extérieur".

Ce qui semble le cas puisque le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a indiqué vendredi que M. Katumbi avait bénéficié d'une mise en liberté provisoire couverte par un certificat médical pour un traitement à l'étranger.

M. Katumbi avait été admis voici quelques jours dans une clinique de Lubumbashi, le chef-lieu de la province de l'ex-Katanga (sud-est) après des incidents liés à des auditions par la justice congolaise dans le cadre d'une enquête le liant à un recrutement des mercenaires. Ce qui lui a valu jeudi une inculpation pour "atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'État", une accusation passible de la peine de mort (systématiquement commuée en prison à vie en vertu d'un moratoire sur l'application de la peine capitale en RDC).

Sans vouloir s'immiscer dans les procédures judiciaires en cours en RDC, le chef de la diplomatie belge avait appelé le mois dernier le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo Mapon, pour demander que les procédures judiciaires en cours en RDC soient régulières, en faisant référence à M. Katumbi et aux prétendus "mercenaires" à son service, dont un ressortissant américain, Lewis Darryl.

Selon M. Reynders, la situation en RDC sera évoquée lundi par les ministres européens des Affaires étrangères lors de leur réunion mensuelle à Bruxelles. "Et des conclusions devraient être adoptées", a-t-il indiqué, sans évoquer à ce stade l'hypothèse de sanctions.

L'envoyée spéciale britannique pour la région des Grands Lacs, Danae Dholakia, avait affirmé la semaine dernière que Londres et ses partenaires européens envisageaient des sanctions ciblées contre des responsables d'actes de répression politique en RDC, en faisant référence aux ennuis judiciaires de M. Katumbi.


RTBF / MCN
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
8527 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


A @49NAX98   Message  - Publié le 23.05.2016 à 10:12
Bien jouer Didier Reynders et Danae Dholakia. La situation en RDC doit être la préoccupation de la Belgique entant que pays colonisateur et membre de l'UE. Nous souhaitons que l’hypothèse des sanctions soient évoqué et appliqué à l'endroit des acteurs politiques RDConglais bien ciblées et responsables d'actes de répression politique en faisant ainsi référence aux ennuis judiciaires de M. Katumbi

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Moïse Katumbi autorisé à se rendre en Afrique du Sud, mais astreint au droit de réserve précise le PGR
left
Article précédent Moïse Katumbi évacué en Afrique du Sud pour des soins

Les plus commentés

Politique Instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi : Augustin Kabuya déclare, « Ce que l’Assemblée Nationale fait, c’est prévu par la loi, nous n’avons pas formé un royaume pour sécuriser les malfaiteurs »

16.06.2024, 10 commentaires

Politique Franck Diongo appelle à une grande mobilisation de la classe politique et sociale pour tourner la page Tshisekedi

18.06.2024, 8 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa: Augustin Kabuya interdit aux ministres issus de l’UDPS de mettre en place leurs cabinets sans l'accord du parti

16.06.2024, 7 commentaires

Politique Assemblée nationale : la plénière formule une demande à la justice de ne pas restreindre la liberté de mouvement de Nicolas Kazadi

16.06.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance