mediacongo.net - Actualités - Arrestation d’un Nigérian soupçonné d’avoir escroqué 60 millions de dollars en ligne



Retour Sur le net

Arrestation d’un Nigérian soupçonné d’avoir escroqué 60 millions de dollars en ligne

Arrestation d’un Nigérian soupçonné d’avoir escroqué 60 millions de dollars en ligne 2016-08-02
Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/juil/du_24_au_31/vol_online_16_001.jpg -

Interpol, l’organisation de coopération policière internationale, et l’agence nigériane anti-fraude ont déclaré aujourd’hui avoir arrêté un homme soupçonné d’être à la tête d’un réseau d’arnaques. Des centaines de victimes dans le monde ont été escroquées. Plus de 60 millions de dollars sont en jeu.

“En Australie, au Canada, en Inde, en Malaisie, en Roumanie, en Afrique du Sud, en Thaïlande et aux États-Unis”, le réseau a abusé de centaines de victimes dans le monde, leur extorquant au total plus de 60 millions de dollars.

“Dans l’un des dossiers, une cible a été amenée à verser 15,4 millions de dollars”, explique Interpol dans un communiqué.

Qui sont les escrocs ?

L’homme soupçonné d’être à la tête du réseau s’appellerait Mike, et aurait une quarantaine d’années. Il a été arrêté lundi dans la capitale nigériane du pétrole, Port-Harcourt, avec le soutien de l’agence nigériane de lutte contre la corruption et la Commission de lutte contre les délits économiques et financiers (EFCC).

Sous les ordres de ce Mike, un réseau aujourd’hui démantelé d’au moins une quarantaine de membres. Basés au Nigeria, en Malaisie et en Afrique du Sud, ils fournissaient les logiciels malveillants et commettaient les fraudes.

Comment escroquaient-ils leurs victimes ?

“Le réseau s’est infiltré dans des comptes de courrier électronique de petites et moyennes entreprises dans le monde”, a précisé Interpol.

Le suspect avait aussi des contacts pour blanchir l’argent en Chine, en Europe et aux États-Unis.

Que risquent-ils ?

“À la suite de son arrestation à Port-Harcourt, dans le sud du Nigeria, un examen des appareils saisis par la EFCC montre qu’il était impliqué dans toute une série d’activités criminelles, dont des escroqueries via des emails d’entreprises et des arnaques sur des sites de rencontre”, poursuit Interpol.

Le suspect et un autre escroc présumé de 38 ans, également arrêté à Port-Harcourt, risquent des poursuites pour piratage informatique, association de malfaiteurs et obtention d’argent sous des prétextes fallacieux.


M6info / AFP
1419 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Gouvernement : Je les félicite et attends d’eux un bon travail pour l’intérêt du peuple congolais" (Bahati Lukwebo)
AUTOUR DU SUJET

Détournement de Fonds d’assistance des sinistrés de Minembwe : l’arbre qui cache la forêt

Société ..,

Le ministre Biando n’est plus en garde à vue

Société ..,

Accusé de détournement, le ministre Biando dément son implication

Politique ..,

Affaires sociales et humanitaires : 500.000 dollars de l’aide pour Minembwe portés disparus ?

Société ..,