mediacongo.net - Actualités - CAN 2017, Firmin Sanou: « Le Burkina a une carte à jouer» face à l’Egypte



Retour Sport

CAN 2017, Firmin Sanou: « Le Burkina a une carte à jouer» face à l’Egypte

CAN 2017, Firmin Sanou: « Le Burkina a une carte à jouer» face à l’Egypte 2017-02-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/firmin_sanou_17_01.jpg -

Firmin Sanou, l’ex-défenseur et sélectionneur adjointburkinabè

L’ex-défenseur burkinabè, Firmin Sanou, a disputé la Coupe d’Afrique des nations 1998 à domicile. A 43 ans, celui qui est désormais sélectionneur adjoint revient sur cette aventure achevée en demi-finale, face à l’Egypte. Des Egyptiens qui seront justement les adversaires des « Etalons » pour une place en finale de la CAN 2017.

RFI : Firmin Sanou, vous aviez disputé les six matches de la CAN 1998 à domicile. Il y a de nombreuses similitudes entre les parcours des « Etalons » de 1998 et ceux de 2017. Quel souvenir gardez-vous de cette demi-finale de la CAN 1998, face à l’Egypte ?

Firmin Sanou : Le souvenir que je garde de cette défaite 2-0 à Bobo Dioulasso, c’est celui d’une équipe d’Egypte supérieure à la nôtre. Ils ont remporté cette CAN, en battant l’Afrique du Sud. On avait fait un match correct mais on avait payé deux erreurs.

A cette époque, 98% de nos joueurs évoluaient en club, au Burkina Faso. Il n’y avait pas de professionnels. Aujourd’hui, c’est l’inverse : 98% des joueurs évoluent à l’étranger et la plupart d’entre eux sont professionnels. Donc, les deux équipes ont changé.

Ce match va être très très difficile pour nous. On va jouer contre une équipe très bien organisée et très coriace. Ils n’ont pas encore encaissé le moindre but durant cette CAN 2017. Les Egyptiens défendent en général avec six, voire sept joueurs. Ils misent beaucoup sur les erreurs de l’adversaire. Ils sont aussi spécialisés dans les buts sur coups de pied arrêtés, avec beaucoup de manières très différentes de les jouer.

Mais notre équipe est capable de marquer au moins un but à n’importe quel adversaire. Donc, il faudra être solides, leur faire mal, et profiter des rares occasions de but qu’on se procurera.

Est-ce que l’équipe d’Egypte actuelle a les mêmes qualités que celle de 1998 ?
Non, celle de 1998 était plus forte que l’équipe actuelle. Avec un joueur comme Hossam Hassan notamment, ils avaient des éléments vraiment aguerris. Dans l’équipe actuelle, il ne doit rester que trois joueurs qui ont disputé la finale de la CAN 2006 à domicile [deux, en réalité, avec Ahmed Fathi et Essam El Hadary, Ndlr].

Cette équipe d’Egypte est donc prenable, selon vous ?
Oui, elle est prenable ! On a vraiment une carte à jouer et on va la jouer à fond !

Propos recueillis par Christophe Jousset et retranscrits par afriquefoot.rfi.fr,


RFI / MCN
772 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : IXème jeux de la Francophonie : n’ayant pas construits les 7 hôtels promis, Kinshasa envisage loger les athlètes aux homes de l’UNIKIN