Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Société

Subornation de témoins : Jean-Pierre Bemba Gombo condamné à 1 an de prison

2017-03-22
22.03.2017 , La Haye, Pays-Bas
Politique
2017-03-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/20-26/bemba_gombo_jean_pierre_17_0001.jpg La Haye, Pays-Bas-

Jean-Pierre Bemba Gombo

La Cour pénale internationale (CPI) a condamné ce mercredi 22 mars 2017 l'ancien vice-président Jean-Pierre Bemba Gombo à un an (12 mois) de prison et 300.000 euros d'amende pour subornation de témoins dans le cadre de son procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

"La chambre vous inflige, M. Bemba, une peine supplémentaire (...) d'un an d'emprisonnement", a déclaré le juge Bertram Schmitt, "servie suite à votre peine actuelle" de 18 ans d'emprisonnement. M. Bemba avait en effet été condamné en juin à 18 ans de prison pour la vague de meurtres et de viols commis par sa milice en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003.

La décision des juges fait jurisprudence pour ce tribunal chargé de juger les pires crimes de l'histoire, pour qui le problème de la subornation de témoins est récurrent. "Le type de peine décidé, légère ou lourde, donnera un message très clair sur la gravité du crime", assure à l'AFP Mariana Pena, de l'ONG Open Society Justice Initiative.

Déjà condamné à 18 ans de prison au terme de son premier procès, Jean-Pierre Bemba avait vu le procureur requérir huit années d'emprisonnement supplémentaires à la fin de ce procès connexe, le premier de ce type à la Cour.

L'ancien riche homme d'affaires de 54 ans a déjà écrit l'histoire de la CPI quand il a été condamné en juin pour la vague de meurtres et de viols commis par sa milice, le MLC, en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003.

En cinq mois, quelque 1.500 hommes du MLC ont tué, pillé et violé en Centrafrique, où ils s'étaient rendus pour soutenir le président Ange-Félix Patassé face à une tentative de coup d'Etat menée par le général François Bozizé.

Pour cette juridiction, il s'agit de la plus lourde peine jamais imposée, de la première condamnation de l'usage de viols et violences sexuelles en tant que crimes de guerre, de la première peine rendue contre un ancien vice-président et contre un commandant militaire, en vertu du principe de la "responsabilité du commandant".

Celui qui est surnommé le "Mobutu miniature" a interjeté appel de sa condamnation fin septembre, dénonçant des "vices de forme" et évoquant notamment l'arrestation de son avocat durant le procès.

Témoins corrompus

En octobre, l'ancien vice-président avait été reconnu coupable d'avoir corrompu 14 témoins, présenté de fausses preuves et sollicité la déclaration de faux témoignages.

Les juges avaient alors eu des mots très durs contre Jean-Pierre Bemba et ses quatre proches assurant notamment qu'"aucun système légal au monde ne peut accepter que des témoins soient soudoyés, incités à mentir ou briefés".

L'ancien chef de guerre, ses avocats Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda, ainsi que le député du parti Mouvement de Libération du Congo (MLC), Fidèle Babala, et le témoin de la défense, Narcisse Arido, avaient versé de l'argent et donné des cadeaux à des témoins ou leur avaient promis une réinstallation en échange d'un faux témoignage devant la CPI.

Aimé Kilolo était chargé de leur donner les instructions et a effectué ou facilité les transferts d'argent. Fidèle Babala a pour sa part encouragé M. Bemba à assurer "le service après-vente". "Il est bon de donner du sucre aux gens", lui avait conseillé le député du MLC, faisant référence aux pots-de-vin.

Témoin agissant comme "intermédiaire", Narcisse Arido a recruté quatre des témoins corrompus, leur promettant 10 millions de francs CFA (environ 15.200 euros) et un déménagement en Europe.

La décision des juges pourrait "dissuader de possibles personnes de commettre ce type de crime", assure Mme Pena. Selon son ONG, les problèmes de subornation de témoin auraient déjà eu des conséquences sur plusieurs procès à la CPI.

Les poursuites contre le président kényan Uhuru Kenyatta et contre son vice-président William Ruto avaient notamment dû être abandonnées faute de preuves, après des procédures marquées par des allégations de subornation de témoins.


AFP / VOA / MCN
C’est vous qui le dites : 13 commentaires
8648 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 23.03.2017 à 14:14
Le tribunal du Seigneur Jésus sera plus pur et rigoureux que celui-ci de la CPI. Préparez -vous à vous repentir avant que cela vous soit trop tard comme il écrit dans Apocalypse 22:10-15:" Voici je(JESUS-CHRIST) viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ses œuvres "

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ananie @1AO2AR2   Message  - Publié le 22.03.2017 à 21:09
Le pauvre, alors que Bozize qui avait ces troupes à sa disposition n'a pas été même interrogé. Cour de l'impérialisme, Voilà ce que nous pouvons dire de ce pseudo jugement. Vous irez au chômage des que les africains vont se retirer de cette mascarade de juridiction.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mfumu Ntoto @WPILH9I   Message  - Publié le 22.03.2017 à 17:46
Chers européens. Vous devez savoir que Sarkozy a tué plus que les troupes de Bemba, les français ont facilité le génocide rwandais, les occidentaux continuent à tuer partout dans le monde mais ils sont ils sont free (libres). Si vous pensez que seul Bemba est pécheur, tuez le et le dossier sera clôturé définitivement au lieu de nous raconter des conneries. Nous savons bien pour qui vous roulez, mais nous vous le ferons savoir bientôt comme en janvier 1959.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Les Sans Foufous @5G4VXIJ   Message  - Publié le 22.03.2017 à 17:33
Monsieur Munga l'économiste, avec un tel Français, pas évident de trouver un emploi Epargnez-nous de vos catastrophes syntaxiques svp

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
david @52BX5C4   Message  - Publié le 22.03.2017 à 16:29
Cher Monsieur Munga, Si tu es encore au chômage, ne serait-il pas parce que tu sembles ne pas maîtriser la langue officielle du pays ? Tout licencié que tu es, ton français est si approximatif que même si quelqu’un d’autre arrivait à être à la tête du pays, ça risquerait d’être compliqué pour toi de réussir un test d’embauche qui souvent se passe en français Heureusement que tu n’as pas mentionné l’université ou l’institut qui a fait de toi un licencié en économie Moralité : avant d’accuser les autres, regarde-toi bien Astuce : pour la prochaine fois, utilise Word avec sa correction automatique avant de balancer le commentaire. Ça fera honneur à tout le monde

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MUNGA @2JDXRNQ   Message  - Publié le 22.03.2017 à 14:59
s'il vous plait; à propos de la condamnation de jp bemba; c'est ipolite kagame qui a signalé cela; lui;il pense ; qu'il va rester eternellement; la justice de Dieu est là; il risquera de mourir dans ce pays; nous les peuples congolais combien nous soufflons; tel que moi qui écrive; je suis licencié en économie; je suis chomeur depuis de 2017; je ne pas encore travailler; alors nous allons décider; tous les diplomé de ce pays; que nous revendiquer; kabila attends d'ici peu; tu va mourir; tu es un illettre; tu raisonne pas convenablement; tu es vraiment le président bourique; sans éthique et la déontologie; crois-bien que; tu es un expatrié; nous savons; ce que vous voulez faire dans ce pays; tu avais nommé Ruberwa comme ministre de décentrilisation; ça va; vous et lui; vous risqueraient défuire.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Jamel @UPHR8QX   Message  - Publié le 22.03.2017 à 14:46
Et SARKOZY qui a mis la Libye en feu et en sang, BUSH qui a explosé l’Afghanistan et l'Irak, KAGAME et MUSEVENI pur les 7 millions des morts en RDC ?????? la justice de Dieu est là.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
frederic @3CUAISG   Message  - Publié le 22.03.2017 à 14:33
POLE SANA MWANA CONGO

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @1NL5CCR   Message  - Publié le 22.03.2017 à 14:21
Toute à fait cher Albert! à cette longue liste faut ajouter encore les viols et violences incroyables perpétrés par l'armée angolaise en passage de Moanda, Boma et autre lors de la guerre du Bas-Congo du temps de Kabengele et autres. ah ce pays ....

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Asinge @ZBZ8KFW   Message  - Publié le 22.03.2017 à 13:59
Vraiment c'est une honte pour la CPI, que dirons nous des femmes qui avaient été enterrées vivantes à makobola dans le Kivu, les attaques des civils à l'Est de la RDC, la guerre de 6 jours en pleine ville de Kisangani entre les Rwandais et Ougandais, le massacre des adeptes de Bundu dia Kongo au Congo Central et l'utilisation des forces disproportionnelles contre les civils au Kasai! je pense que la phrase "en vertu du principe de la "responsabilité du commandant" sera aussi d'application sinon, je donne raison aux chefs d'états Africains pour leurs positions face à la CPI.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @77DU29Z   Message  - Publié le 22.03.2017 à 13:54
A qui le prochain tour = HYPOLITTE KANAMBE alias KABILA, responsable des fosses communes(MALUKU 2015,TSHIMBULU2017), tueries du KASAI, BUNDU DIA CONGO+ SHEBEYA, BENI,KINSHASA janvier 2015 et Septembre 2016. ses complices sont aux affaires(MUYEJ gouverneur Lualaba, KALEV(ANR),BOSHAB, MENDE, John NUMBI ) QUE LA CPI vienne commencer l'enquête car les preuves sont partout parmi les victimes, CPI l'affaire tueries en RDC c'est un génocide dont le commanditaire est connu si non ça sera la HONTE et la CORRUPTION par HYPOLITTE KANAMBE alias KABILA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Onusienne @LK8ZZV9   Message  - Publié le 22.03.2017 à 13:52
Oui J P Bemba est condamné pour crime causé par ses soldats dans un pays étranger. Alors quelle suite pour celui que ses soldats massacrent le peuple dans son propre pays?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kibula @WY9NCFY   Message  - Publié le 22.03.2017 à 13:33
Si aujourd'hui des Pays veulent quitter la CPI c'est à cause de leur partialité: Pour les memes faits, Jean Pierre Bemba croupi à la CPI alors que Kagame et Museveni et tous leurs complices sont en liberté en Afrique Joseph Kabila, chaque se rend coupable de haute trahison en créant lui meme des groupes armés qui sement la terreur à l'Est de la RDC et aujourd'hui les fameux Kamuina Nsapu ne sont qu'un montange pour orchestrer le GENOCIDE du Peuple Kasaien qui ne l'a jamais aimé. Il n'est pourtant pas inquieté malgré les plaintes qui pleuvent à la CPI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Aubin Minaku : la situation économique du pays demeure préoccupante pour les ménages
left
Article précédent Le défi du poète Costa Luleka : collecter des livres pour la bibliothèque du collège St Joseph/Elikya  

Les plus commentés

Politique Franck Diongo appelle à une grande mobilisation de la classe politique et sociale pour tourner la page Tshisekedi

18.06.2024, 8 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : Julien Paluku, ministre du Commerce extérieur, annonce sa démission de son mandat parlementaire à l’Assemblée Nationale pour incompatibilité

17.06.2024, 5 commentaires

Politique Selon l'Odep, le salaire d'un député national est évalué à 21.000$ voir 33.000$ y compris les avantages

17.06.2024, 5 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prend acte de la démission d’une ministre déléguée

19.06.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance