Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Culture

Valorisation des langues locales, l’Université Kongo se veut le porte-étendard de la langue kikongo

2014-08-13
13.08.2014 , Kinshasa
Culture / Société
2014-08-13
Ajouter aux favoris

Les trois organes de l’Université Kongo (UK), ou le Kinkimba Kia Kongo (KKK), à savoir le Pouvoir organisateur (P.O), le Comité de gestion (Coges) et le Conseil d’Administration (C.A), se sont retrouvés dernièrement en une réunion tripartite au bureau de représentation, situés au quartier Righini dans la commune de Lemba.

On peut retenir de cette rencontre, comme une réunion, de prise de contact et de mise à niveau, surtout que I’UK avait connu certaines difficultés, après la mise en place des actuels organes, notamment au Conseil d’Administration et au comité de gestion.

Le président du Pouvoir organisateur et Grand Chancelier de Université Kongo, l’Honorable Pharmacien Batangu Mpesa, Alias Manadiar, chercheur, est préoccupé, autant que les autres dirigeants de l’UK à ordonner les choses, pour le bon fonctionnement attendu de tous et de chacun. Il était donc impérieux d’organiser une réunion tripartite de mise à niveau avec les nouveaux venus dans les structures dirigeantes de Université, au bureau du Conseil d’Administration ainsi que les deux Secrétaires généraux, académiques et administratifs. C’était aussi une occasion d’échanges sur différentes informations relatives à la bonne marche de I’UK.

Le président du Pouvoir organisateur a invité les responsables des organes et même les membres de la communauté universitaire kongo, à observer les statuts et à s’y soumettre surtout que cette institution universitaire venait d’hériter de nouveaux statuts, du 18 mors 2013, révisés et légués par le Pouvoir organisateur sortant.
 
Aussi fallait-il passer en revue la situation de l’université, tout en laissant à chaque organe, la latitude de gérer la matière qui est de son ressort, conformément aux orientations de l’Organe suprême, le Pouvoir organisateur qui a la prérogative statutairement, de donner des orientations et de fixer la vision de l‘Université Kongo et en tant que garant des valeurs morales et culturelles kongo ainsi que la responsabilité sur la mobilisation des fonds pour l’Université et cela, conformément aux statuts régissant l’UK. L’organe Conseil d’Administration est le Gestionnaire attitré de l’Université, avec la mission de contrôle de la gestion au quotidien du Comité do Gestion de l’Université.
 
Cette rencontre a permis aux participants de rassembler quelques éléments qui permettent de rattraper le temps et fixer l’opinion, particulièrement celle des organes qui sont aux commandes, afin que tout le monde marchent au même rythme et avoir la même compréhension et le même entendement dans certaines interprétations, notamment en ce qui concerne les statuts dont la dernière révision, comme mentionné, date du 18 mars 2013.
 
Promouvoir les langues nationales et maîtriser d’autres langues
 
Pour ce faire, toutes les structures de l’UK sont tenues à fonctionner conformément à ces statuts, en faisant les rapports requis et au moment indiqué statutairement, afin d’arriver à l’effectivité d’une université d’excellence.

Ainsi que le stipule la Constitution de la RDC, en son article 1, alinéa 8, l’Etat a le devoir de promouvoir les langues nationales. Et comme dit plus haut, la première mission confiée au Pouvoir Organisateur de l’UK, est d’être le garant de la langue Kikongo. Les participants à la réunion ont également été instamment invités et sensibilisés en âme et conscience, pour ce faire, parlant des langues nationales en générale et du Kikongo en particulier. A ce sujet, l’université est un instrument de promotion des langues. Et à propos de la langue kikongo, c’est depuis la tenue de la première assemblée générale extraordinaire de l’actuel mandat du Pouvoir organisateur de l’UK, qu’il a été décidé d’utiliser le kikongo non seulement comme une des langues de travail, mais aussi comme une langue de conservation du savoir. Sinon, en quoi l’Université kongo serait-elle réellement et effectivement kongo.
 
En clair, l’IUK en sa qualité d’université communautaire, particulièrement de la communauté kongo, dispose donc d’une langue le kikongo Pour ce faire, elle doit être le porte- étendard de ladite langue. Cela devait s’exprimer sur les valeurs éthiques au sein de cette université qui reflète les kongo, tant pour la langue que pour les valeurs culturelles. Raison pour laquelle, il existe deux langues de travail au sein de cette université : le kikongo et le français.

Prenant en compte l’élément langue, l’actuel président du Pouvoir organisateur et Grand chancelier de l’UK, a une haute perception de l’importance aussi bien de la langue de soi pour la conservation du savoir et de l’importance de connaître parfaitement plus d’une langue des autres, pour l’apprentissage scientifique et technologique à amener dans sa propre culture par la suite. Il souligne donc l’avantage qu’on les citoyens Congolais, de connaître les autres langues congolaises et internationales, mondialisation oblige. Dans ce village planétaire, il faut prendre de l’avance. D’où la recommandation du président du Pouvoir organisateur de l’UK au peuple kongo et à tous les congolais, de prendre de l’avance. C’est le Congo qui gagne, sans nul doute.
 
A l’en croire, on n’apprend pas les autres langues pour oublier ou minimiser sa propre langue. Bien au contraire, pour prendre de l’avance et amener ce qui n’est dans sa langue. Du coup, cela peut diluer un certain complexe, qui fait croire que connaître les autres langues a plus davantage. L’UK encourage donc les uns et les autres, à conjuguer des efforts, pour maîtriser le kikongo, mais aussi d’autres langues (Kiluba, Kiwahili, Kingala) au niveau du pays. C’est un avantage d’une cohésion nationale absolue, incomparable et inégalable. Cela fait également partie non seulement du patriotisme, mais permettra aussi de ne pas se sentir dépayser quelque soit l’endroit où l’on se trouve à l’intérieur du pays.
 
L’exemple des Indiens, des Chinois, des Pakistanais qui viennent en RDC, devraient interpeller les Congolais, pour la simple raison que tous ces compatriotes fournissent des efforts pour maîtriser la langue du milieu où ils se trouvent, même dans les coins les plus reculés de la RDC. Curieusement, la plupart des bakongo se gênent de parler leur propre langue. Pourtant, d’autres langues (Français, Anglais, Espagnol, Portugais...) devaient leur permettre d’acquérir des connaissances pour les amener dans le patrimoine kongo, notamment au sein de l’UK, où la grande masse maîtrise bien le kikongo, plus que le français.
 
Se surpasser pour éviter le complexe
 
Qu’on connaisse d’autres langues ou pas, on a la facilité de maîtriser plusieurs données dans sa propre langue, et ce, jusqu’à un certain niveau. “ Ce sont là, les argumentaires pour que l’on sache qu’on est à l’Université kongo “, a fait savoir un haut cadre de l’UK, soutenant que tous les kongo qui prestent au sein de tous les organes de cet établissement universitaire, ont la maîtrise du kikongo parlé dans son intonation d’origine, dans la lecture voire dans la syntaxe. Il n’y a donc pas de honte pour les intellectuels kongo, d’admettre que le kikongo est leur langue. Personne ne leur interdit d’apprendre d’autres langues, mais pourvu que cela concourt à l’acquisition des connaissances en faveur de leur patrimoine. Sinon, à quoi servira de parler le français et l’anglais mieux que les propriétaires de ces langue eux-mêmes, s’est interrogé un analyste politique de l’UK, soulignant que la plupart des intellectuels kongo sont simplement complexés. Compte tenu de la délicatesse du dossier, notre interlocuteur a invité les autres universités du pays, à considérer la question, dans l’intérêt local et national.
 
Par ailleurs, même si quelques documents de l’UK sont confectionnés en français et en kikongo, cela a comme compréhension, que la communauté de cette institution universitaire comprend mieux sa langue et que par rapport aux prescrits de la Constitution, il faut valoriser les langues locales. En outre, l’opinion doit savoir que le haut savoir chez le peuple kongo, se recevait dans des écoles initiatiques avec différentes dénominations dont le Kinkimba dans le Bas-fleuve, le Lemba et le Kimpasi aux Cataractes... A tout prendre, l’UK a opté pour le Kinkimba (traduction université) qui n’est donc pas un terme mystique ou magique comme le font croire certains sceptiques.
 
De tout ce qui précède, il faut avouer que l’UK dispose à la tête du Pouvoir organisateur, une personnalité culturelle, politique, scientifique, et socio-économique , qui a un passé . Ancien Directeur administratif des services centraux des services pharmaceutiques président de l’Association des pharmaciens congolais, Apharco-ex Apharza ; président du Groupe parlementaire Kongo (GPK), lequel fut le mieux structuré de l’ex-République du Zaïre... Pour toutes fins utiles, l’UK peut donc puiser dans l’expérience de cet homme qui n’est autre que le député honoraire Batangu Mpesa Etienne Flaubert.
 
A savoir que l’UK compte déjà près de 5000 diplômés sur le marché de l’emploi, lesquels font la fierté de cet alma Mater. Pendant ce temps, les inscriptions pour l’année académique 2014-2015, s’effectuent au bureau de représentation, sise sur l’avenue Chapelle n°8, au quartier Righini dans la commune de Lemba.


C’est vous qui le dites :
8534 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Le colloque national des écrivains congolais fixé au mois d’octobre
left
Article précédent Pour la toute première fois à Kinshasa et en Afrique : Festival "les Francofolies" à Kinshasa pour les passionnés de la belle aventure

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi : « le M23 était à Kinshasa à mon insu »

23.02.2024, 17 commentaires

Provinces Crise sécuritaire dans l'Est de la RDC : plusieurs cadres du M23 se joignent à l'AFC de Corneille Nangaa

23.02.2024, 16 commentaires

Société Justice : Nsingi Pululu convoqué au Parquet Général près la Cour de cassation ce vendredi 23 février

22.02.2024, 13 commentaires

Politique Accord avec Kigali sur la création de la chaine de valeur pour les minerais stratégiques : Kinshasa demande des explications à l’Union européenne

22.02.2024, 9 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance