Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Société

Experts de l’ONU tués en RDC: réquisitoire ce lundi dans le procès Kananga

2017-08-07
07.08.2017
2017-08-07
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/michael_sharp_zaida_catalan_17_0001.jpg -

Michael Sharp et Zaida Catalan

En République démocratique du Congo, le procès de Kananga devrait toucher à sa fin cette semaine, avec le réquisitoire dès ce lundi 7 août et les plaidoiries des avocats de la défense mercredi 9. C'est ce que le tribunal militaire avait annoncé lors de la dernière audience. Dans le box des accusés, quatre individus sur une vingtaine, accusés d'avoir participé à l'exécution des deux experts de l'ONU, Michael Sharp et Zaida Catalan, en mars dernier. Les chefs d'accusation retenus contre eux : mouvement insurrectionnel, terrorisme et crime de guerre par meurtre et mutilation. Tous les accusés ont plaidé non coupable. Les autres sont jugés par contumace. Ce procès dure depuis le 5 juin et déjà une vingtaine d'audiences ont eu lieu. Le réquisitoire annoncé pour ce lundi intervient alors que des nouveaux suspects ont été arrêtés. Mais personne ne sait si cela va changer l'agenda du tribunal.

Six nouvelles personnes ont été interpellées vendredi dernier 4 août dont deux transférées à Kananga. Donat Mputu et Ngalamulume Beya ne figurent pourtant pas sur la liste des accusés jusqu'à présent, on ignore encore s'ils seront présentés ce lundi devant la cour. Mais ils auraient participé aux meurtres des deux experts, à en croire Jean Bosco Mukanda, témoin vedette de ce procès et de toute la procédure.

C'est lui, cet enseignant de Bunkonde, ex-chef de milice Kamuina Nsapu et informateur de l'armée congolaise, qui à chaque étape a fourni l'essentiel des informations relatives à l'exécution des deux experts. Le premier à avoir annoncé leur mort quelques minutes après leur exécution, à désigner les principaux suspects et à donner des précisions sur le lieu d'enfouissement des corps de Michael Sharp et Zaida Catalan. Jean Bosco Mukanda a reconnu être sur les lieux du drame, sans jamais que sa position de témoin ne soit mise en cause par la justice militaire congolaise.

Plus surprenant encore, ce n'est pas la première fois qu'on annonce de nouvelles arrestations dans ce dossier, plusieurs autres suspects avaient été arrêtés fin juin. Information confirmée à l'époque par le gouvernement. Mais aucun n'est apparu sur le banc des accusés. Pas même Ntumba Dialolo, officiellement arrêté le 17 juin et qui à l'heure actuelle est donc jugé par contumace devant la cour militaire de Kananga pour le meurtre des deux experts.

Qui sont les quatre accusés ?

Le principal accusé, c'est Evariste Ilunga dit « beau gars ». Dans la vidéo de l'exécution des deux experts, Evariste Ilunga est identifiable, c'est le seul. Bandeau rouge flambant neuf et chemise noire, le principal suspect du procès de Kananga, visiblement surpris, fuit au premier coup de feu contre l'Américain Michael Sharp. Il disparait de l'image jusqu'à la décapitation, et revient presque à la toute fin couper une mèche de cheveux à Zaida Catalan et prononcer une formule rituelle de protection. Audience après audience, l'auditeur a évoqué des aveux qu'un officier de police judiciaire aurait obtenus de lui. Evariste Ilunga a affirmé publiquement avoir été torturé. Ses avocats ont tout remis en cause, y compris l'authenticité de la vidéo elle-même.

Deuxième accusé, Daniel Mbayi Kabasele. Lui aussi dément toute participation, parle d'aveux obtenus sous la contrainte. Il a été arrêté fin mars et s'est retrouvé détenu à Bunkonde avec un certain Marcel Tshiebue Bibomba qui aurait, lui, participé au meurtre et lui aurait raconté. Mais ce dernier s'est évadé la veille du transfert supervisé par la Monusco. Quatre policiers sont jugés pour avoir facilité l'évasion.

Les deux derniers prévenus sont Tshibangu Kalonda Amoxi, accusé d'être un chef de milice, ce qu'il dément, et Jean Tshibuabua Tshibuabua. L'auditeur militaire dit qu'il était sur les lieux du crime, sans que personne ne l'ait réellement accusé.


RFI / MCN
C’est vous qui le dites : 3 commentaires
8439 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 07.08.2017 à 16:19
INCREDULE Anonyme - 07 08 2017 16:03, c'est quel DIEU que tu cites? Le DIEU PERE ESPRIT SAINT nous demande d'observer ROMAINS 13:1-7 dans le cas contraire il te frappera dans DEUTERONOME 28:15-40. Alors tais-toi, il ne faut jamais citer DIEU là où il te manque l'amour envers ton prochain. Attendons voir si ton dieu là finira par chasser JKK au pouvoir d'ici décembre 2017? Mais à ce que je sache le DIEU ESPRIT SAINT est le seul protecteur du fils de la Promesse et président prophétique j'ai cité le Raïs JKK. Tout acharnement contre lui sera nul et sans effet.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 07.08.2017 à 16:03
Chaque sang innocent crie vengeance à DIEU le créateur KANAMBE sache que si tu corrompt ta justice militaire après avoir tué, assassiné et faire tuer les innocents dans ce Pays la RDC Dieu que ta femme OLIVE prie se vengera toujours quelque soit le temps qui va s'écouler. Laisse la RDC en PAIX. Les flatteurs changeront des camps d'ici peu

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 07.08.2017 à 15:46
Mediacongo laisse nos commentaires: les vrais assassins de ces 2experts c'est le régime KANAMBE HYPOLITTE alias KABILA qui voulait effacer les traces de la tuerie au KASAI. Mediacongo évitez de poster les photos des ces 2experts tués innocemment par KANAMBE. ça fait mal de voir un sanguinaire protégé même par Mediacongo en effaçant nos commentaires

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Timide circulation ce matin à Kinshasa
left
Article précédent Diverses attaques de Kinshasa : la version du régime contredite

Les plus commentés

Politique Noël Tshiani Muadiamvita : ‘‘La Constitution actuelle empêche la RDC d’aller vite vers le développement’’

19.04.2024, 16 commentaires

Politique Spéculation autour du rôle de Maman Marthe : « Elle incarne la vision prophétique du parti, UDPS, devant guidé l’action politique du Président de la République. » ( Lisanga Bonganga)

19.04.2024, 15 commentaires

Société Justice : l'ancien vice-ministre des Hydrocarbures condamné à 20 ans de prison

17.04.2024, 14 commentaires

Economie Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)

18.04.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance