Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Société

Échauffourées à Kinshasa : la police évoque un bilan provisoire de 12 morts à charge de Bundu dia Mayala

2017-08-07
07.08.2017
2017-08-07
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/Manif_Bundu_dia_Mayala3.jpeg -

La majorité des communes de la ville-province de Kinshasa a connu, le 7 aout, à partir de 10 heures locales, des mouvements de panique dus à la traversée des personnes non autrement identifiées reconnues comme des partisans du gourou Ne Muanda Nsemi, autorité morale du parti politico-religieux Bundu dia mayala.

Des tirs d’armes automatiques ont été enregistrés dans ces entités dont à Matete, Kimbanseke, N’djili, Selembao, Lemba, Masina, Ngaliema, etc. où l’on a enregistré des blessés et des morts du côté de la police et de la population. Le bilan provisoire fait par le porte-parole de la police nationale, le colonel Mwanamputu, en début d’après midi, a fait état de douze personnes mortes, touchées par balles perdues dont quatre assaillants à la place Sainte-Thérèse dans la commune de N’djili, deux au marché de la liberté à Masina, un à Matete et cinq à Selembao. Ce bilan officiel de la police a attribué ces morts aux éléments de Bundu dia mayala.

En plus de ces cas de décès, le porte-parole de la police a également signalé le lynchage des quelques policiers. Alors qu’il a aussi noté des interpellations parmi les assaillants qui ont été auditionnés. Le colonel Mwanamputu a, enfin, rassuré la maîtrise de la situation par les forces de l’ordre. « Actuellement, la situation est sous contrôle et la circulation a repris normalement », a-t-il déclaré dans ce compte-rendu de la situation qui prévalait à Kinshasa.

La population sous la psychose

Quoiqu'il y ait ces assurances de la police, la population est restée sous la psychose, surtout que certains quartiers de la capitale congolaise ont vécu le passage de ces éléments de Ne Muanda Nsemi et l’intervention des forces de l’ordre qui sont intervenus pour bloquer ces mouvements qui prenaient corps.

« La journée est perdue. À ce moment, l’on ne sait plus rien faire et l’on doit rester sur le qui-vive, étant donné que l’on ne maÎtrise rien de ce qui s’est passé et l’on ne sait pas si cela va encore barder et quand », a avoué un père de famille habitant Matete.

Mais beaucoup se plaignent de ce mouvement qui intervient après le week-end et avant les deux jours de la journée ville-morte, mardi 8 et mercredi 9 août, appelés par le Rassemblement piloté par Félix Tshilombo Tshisekedi. « Nous vivons au jour le jour. Ces mouvements qui viennent juste après le week-end seront un coup dur pour les familles kinoises », a rappelé ce Kinois sous le couvert de l’anonymat.

Ci-joint, en annexe, le communiqué de la PNC : 


Adiac-Congo / MCN, via mediacongo

2017-08-7-11-26-31_Communique_de_la_PNC_au sujet_des_incidents_de_ce_matin_a_kinshasa.pdf (0.25Mb)

.pdf
C’est vous qui le dites : 3 commentaires
8466 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 08.08.2017 à 09:10
#YEBELA - 07 08 2017 23:30 DEPUIS tout ce temps tu n'as cessé de dire ce n'est que le début du commencement, bien sûr il y a une fin pour toute chose mais DIEU ESPRIT SAINT pour la RDC pays de TATA SIMONI KIMBANGU n'a encore rien décider pour le devenir de ses dirigeants. Donc tu peux prédire toute ce que tu veux. Aussi tu peux mourir avant que ces dirigeants ne quittent les institutions/ DEMAIN appartient à DIEU SEUL. 30 ans durant même senario pour l'opposition aucun changement concret, mais il faut changer des stratégies.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
#YEBELA @ISMRW4X   Message  - Publié le 07.08.2017 à 23:30
Ça c'est encore le début du commencement. Wait and see

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mokili @3MARRN3   Message  - Publié le 07.08.2017 à 23:27
Ce sont les combattants de l'UDPS selon Ndoki Basile OLONGO Arrêtez vos montages !!!!! Nous savons que vous voulez en arriver à l'état d'urgence

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Les réfugiés rwandais en RDC risquent de devenir des apatrides
left
Article précédent Kinshasa : retour sur une journée tendue

Les plus commentés

Afrique Mini-sommet d’Addis-Abeba : "Félix Tshisekedi et Paul Kagame n’ont pas le choix, ils doivent coopérer" (Azali Assoumani)

18.02.2024, 17 commentaires

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 16 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance