Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Société

Evénements du lundi 07 août à Kinshasa et au Kongo central : Bundu dia Mayala donne sa version

2017-08-14
14.08.2017
2017-08-14
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/kin_coup_feu2.jpeg -

Les évènements de violence, survenus le lundi 07 août dernier dans plusieurs communes de la ville de Kinshasa et dans certains territoires de la province du Kongo central, continuent à défrayer la chronique à travers la RDC en général et dans la capitale, en particulier.

C’est dans ce cadre qu’un membre de ce parti politique, issu en principe de la secte politico-mystico-religieuse dénommée Bundu dia Kongo, Philémon Mavinga qui en est porte-parole, a tenu à préciser que l’appel du 7 Août a été voulu dans l’unique but de réclamer le départ au pouvoir de Joseph Kabila, au cours d’une entrevue réalisée le jeudi 10 août 2017, à Kinshasa.

Pas de terroristes

Rejetant la qualification de mouvement terroriste, le porte-parole rappelle que le parti politique est bel et bien enregistré depuis septembre 2015.

Le porte-parole Mavinga a fait savoir que, BDM n’est pas un mouvement terroriste comme le souligne le gouvernement de Kinshasa. C’est plutôt, un parti politique dûment enregistré au ministère de l’Intérieur par l’arrêté n°040/2015 du 30 septembre 2015.

Il a aussi noté que les tracts constituent le mode opératoire de BDM, qui à travers son leader, le député national Ne Muanda Nsemi avait lancé le message des manifestations au 07 août 2017 « pour réclamer le départ au pouvoir de Joseph Kabila, dont le deuxième et dernier mandat avait pris fin depuis le 19 décembre 2016, mais qui refuse de partir ».

Pour lui, l’appel lancé par Ne Muanda Nsemi a été une réussite, qui était bel et bien suivi par les Congolaises et Congolais à Kinshasa, à Matadi, à Boma, à Muanda, à Kisantu, à Mbanza-Ngungu et autres coins du pays. Il a regretté cependant l’utilisation disproportionnée des armes par la police.

Le porte-parole Philémon Mavinga a relevé, en outre, qu’il s’agissait des manifestations pour réclamer leurs droits. Il n’a pas compris que l’Etat congolais ait procédé aux arrestations arbitraires, aux menaces et autres intimidations, plus particulièrement dans les territoires de Tshiela, Lukula et autres. Et de conclure que, le régime de Kinshasa se livre dans une dictature.

Moment d’émotion et d’effroi à Matete

A Matete, l’artère principale menant vers le marché de cette commune commerciale et sportive, a été fortement secouée, alors que les éléments de BDM ont fait leur irruption sur ce tronçon entre la place Tshilombo, au niveau des quartiers Tomba et Anunga, et l’église la Pépinière, séparant deux autres quartiers Ngilima I et Kwenge I.

Bande rouge sur la tête, portant les banderoles « réclamant le départ au pouvoir de Kabila dans le pays », ils marchaient vers la sous-région, du côté de Lemba, avant d’être poursuivis par les éléments de la police. C’en était suivi la débande. La population, qui était de plus en plus mobilisée, a dû fuir dans tous les sens pour éviter des balles tirées par les éléments de la police.

Certaines vitres de l’église la Pépinière ont reçu les balles. On pouvait voir de loin, les traces des balles sur les vitres et murs de cette jolie église appartenant au pasteur Didier Nkulu, qui est un neveu du pasteur Amos Mbayo, nouvellement réélu président du Comité Olympique de la RD Congo.

Il convient d’indiquer que lors de l’inauguration de ce temple, Martin Kabuelulu avait marqué sa présence. Des gens ont toujours considéré le ministre des Mines comme l’un des bienfaiteurs de cette église dont la construction de l’édifice n’a pas pris beaucoup de temps.

Selon les sources, un agent de l’ordre a succombé par les armes mystiques des éléments de BDM, un passant est aussi tombé d’une balle venant du côté de la police, et des autres blessés graves qui ont été amenés à l’hôpital, dont les noms n’ont pas été révélés.


La Tempête / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
8799 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


DevelopaKongo @UHCQ16U   Message  - Publié le 22.08.2017 à 11:57
Je me rappel des propos de feu KABILA LAURENT DESIRE qui disait que le pays était infiltré depuis le sommet de l'état. Pour toutes nos actions, faisons recours à ce message du feu président KABILA LAURENT DÉSIRE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
ROBANET @VMOJIC5   Message  - Publié le 15.08.2017 à 09:57
Mais pour quoi le gouvernement a pu laissé ces gens qui ont endeuillé la population de tenir une réunion? et surtout que la presse était présente c'est à dire les agents de l'ordre étaient au courant pour quoi ne pas aller les arreter?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
FNM @M4RGLHZ   Message  - Publié le 14.08.2017 à 15:29
La révolution populaire va continuer jusqu'à ce que les rwandais quitteront notre pays en commençant par l'actuel Chef de l'Etat Joseph KABILA KABANGE de son vrai nom Hyppolite KANAMBE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Jamel @UPHR8QX   Message  - Publié le 14.08.2017 à 14:11
Mes chers frères, le terrorisme est un mot français. Le BDK en est un. C'est loin d’être le problème, la vraie question aujourd'hui c'est l’alternance. A nos frères de BDK, les pratiques fétichistes pour prendre le pouvoir est un mode archaïque, venez rejoindre les autres au combat au sein du RASSOP. Et vous et notre Police arretés de semer la mort dans nos familles.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KANAMBE ALIAS H @XYHQLF1   Message  - Publié le 14.08.2017 à 13:14
Le gouvernement appele ce mouvement comme terroriste c'est par carrence des mots,cet arrete que le porte parole a presence c'est un faut arrete?shadari peut nous le dire,voila la consequence d'avoir les pygmes scientifiques comme dirigeants

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 14.08.2017 à 12:30
Ne tournons pas autour de pot: l'unique problème qui cause mort d'hommes en RDC c'est la présence de KANAMBE au pouvoir par défis avec la protection de CENI NANGA/MP et d'une justice au solde d'un individu KANAMBE. Et ceux qui étaient hier opposants c'était pour leur ventre, aujourd'hui aux affaires ils oublient leur engagements d'amener la population aux élections

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Asinge @ZBZ8KFW   Message  - Publié le 14.08.2017 à 12:17
Pûre distraction ou réalité! Où se cache-t-il ce fameux Ne Muanda Nsemi?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mwana Mboka @R6WC9G2   Message  - Publié le 14.08.2017 à 12:15
L'arme mystique n'existe pas Uniquement le plomb tue Arretons de transfoormer la jeunesse en chair à canon

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Pax dey @JBD9P62   Message  - Publié le 14.08.2017 à 12:13
Donc c'est pas un mouvement insurrectionnel comme les autres médias ont présentés la chose Le porte-parole Mavinga a fait savoir que, BDM n’est pas un mouvement terroriste comme le souligne le gouvernement de Kinshasa. C’est plutôt, un parti politique dûment enregistré au ministère de l’Intérieur par l’arrêté n°040/2015 du 30 septembre 2015.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KUMA @BRUW6JC   Message  - Publié le 14.08.2017 à 12:12
on aura tu vu dans ce pays. pourquoi la police ne peut pas commencer par arreter les dirigents de ce mouvement soit disant politico militaire ? un parti politique qui cause des desodres dans le centre ville de la capitale et que ce dernier ne reponds pas de ses actes ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Le gouvernement décide une légère augmentation de salaire des agents et fonctionnaires de l’Etat
left
Article précédent Régies financières : le paiement de la rétrocession tombe cette semaine

Les plus commentés

Afrique Mini-sommet d’Addis-Abeba : "Félix Tshisekedi et Paul Kagame n’ont pas le choix, ils doivent coopérer" (Azali Assoumani)

18.02.2024, 17 commentaires

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 16 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance