mediacongo.net - Actualités - Afrique centrale : milices et braconniers exercent une "pression énorme" sur la faune




Retour Science & env.

Afrique centrale : milices et braconniers exercent une "pression énorme" sur la faune

Afrique centrale : milices et braconniers exercent une "pression énorme" sur la faune 2017-12-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/elephant_vue_17_002.jpg -

Groupes armés et braconniers exercent une "pression énorme" sur les espèces sauvages, notamment les éléphants, dans les aires protégées d'Afrique centrale, révèle une nouvelle étude publiée le 8 décembre.

Selon le rapport de l'ONG Traffic, qui se concentre sur trois parcs nationaux aux confins de la République démocratique du Congo (RDC) et de la Centrafrique, le "braconnage est répandu dans toute la région et ses principaux auteurs sont des groupes armés non étatiques, des acteurs étatiques, des éleveurs armés et des braconniers indépendants". Ces acteurs, en particulier "l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), les Janjaweeds (milice soudanaise) et d’autres milices non étatiques", exercent une "pression énorme sur les populations d’espèces sauvages dans ces aires protégées", les parcs de la Garamba et Bili (dans le nord de la RDC), ainsi que la réserve de Chinko (dans le sud-est de la RCA).

Les groupes armés "ciblent en particulier les grands mammifères, notamment les bongos (une grande antilope, ndlr), les buffles, les éléphants et les hippopotames", explique l'étude, menée dans près de quatre-vingt-dix villages de la région. La LRA vise en priorité les populations d’éléphants depuis une décennie. En 2015, des organismes de veille ont signalé que Joseph Kony, le chef de ce groupe rebelle millénariste ougandais, avait demandé à ses combattants "d’obtenir cent défenses d’éléphant dans le complexe de la Garamba, sur une période de neuf mois".

"La corruption dans la région constitue un obstacle majeur à l'application des lois", alors que "les autorités nationales et locales, y compris les Fardc (armée congolaise), ont été impliquées directement dans le braconnage ou ont facilité le braconnage et le trafic". Des informations indiquent cependant que "le braconnage par les soldats des Fardc a diminué ces dernières années grâce à une collaboration plus étroite avec les autorités des parcs", ajoute l'étude. "Certains éleveurs fulani (peuls) nomades de bétail représentent une grave menace pour les espèces sauvages" dans toute cette région, s'inquiète également Traffic.

"Il est avéré que les Fulani et les Mbororo (un sous-groupe fulani), souvent lourdement armés pour leur protection, tuent des élans de Derby et des buffles pour les vendre comme viande de brousse et empoisonnent des prédateurs, tels que les lions, pour prévenir les attaques contre leur bétail". Des Fulani "sont aussi impliqués dans le trafic transfrontalier de produits comme l'ivoire et la peau de léopard, principalement vers le Sud-Soudan et l'Ouganda", selon Traffic.


Adiac-Congo
1136 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Afrique du Sud : des braconniers dévorés par des lions

Afrique ..,

Haut-Uele : des braconniers étrangers « Ouda » accusés d’exactions à Niangara

Provinces ..,

Haut-Uele : des braconniers étrangers à l’origine d’actes d’insécurité à Niangara

Science & env. ..,

RDC : entre rébellions et forces armées les éléphants ont beaucoup d'ennemis

Science & env. .., Kinshasa