mediacongo.net - Actualités - Des Femmes disent non au projet Inga 3

Retour Femme

Des Femmes disent non au projet Inga 3

Des Femmes disent non au projet Inga 3 2017-12-11
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/11-17/inga_barrage_17_0003.jpg -

Vue du barrage d'Inga

Les lampions de l’atelier national de Consultation des Femmes sur les Energies Renouvelables et la Justice Climatique pour l’Ouest de la République Démocratique du Congo, se sont éteints dans la soirée du jeudi 7 décembre 2017 à Matadi. Assises organisées par la Synergie des Femmes Solidaires (en sigle FESO) durant trois jours.

La cérémonie de clôture était présidée par Mme Mfulu Massaka, vice-présidente de l’assemblée provinciale du Kongo Central et présidente du conseil d’administration du Forum des Femmes pour la Gouvernance des Ressources Naturelles (FFGRN).

Au nom des participantes, Mme Liliane venue du camp Kin (à Inga), a, à cause des mauvaises conditions dans lesquelles les communautés vivent, relayé un ‘’Non’’ catégorique au projet Inga III. Ses congénères et elle estime que cette 3ième ligne d’Inga ne servirait pas aux Congolais.

Pire encore, ce projet vise la destruction de la vallée de Bundi, alors que cette contrée sert de réserve financière et alimentaire pour l’ensemble des communautés d’Inga. « Pourquoi une réserve alimentaire ? C’est seulement parce que les communautés locales ne ressourcent que dans cette vallée pour se nourrir. Les habitants y font la pêche, la chasse et l’agriculture en vue de promouvoir à la survie de leurs familles » a-t-on repondu.

Au sortir de ses travaux, les participantes ont identifiée trois priorités afin de sauver les vies humaines. Il s’agit, entre autres, de l’accès à l’énergie (courant et eau potable). D’autant plus l’eau qu’ils utilisent pour boire, se laver, cuisiner, alors que cette eau est infectée, ces femmes ont aussi demandé la désinfestation du fleuve, en vue de leur permettre d’avoir une eau propre pour leurs ménages; la lutte pour l’élimination des insectes nuisibles des ‘’Marengwe’’ communément appelés, ‘’Bikofia’’, puisqu’ils sont à la base des mycoses ; maux d’yeux et plusieurs autres types de maladie. A ce sujet, ils ont lancé le cri d’alarme à l’endroit des autorités afin de trouver une solution à cette espèce d’insectes. Outre cela, il y a existence des maladies telles que l’épilepsie et le rhumatisme ; la nécessité de création des écoles, centre d’alphabétisation pour les enfants ainsi que les adultes, puisque les enfants font de fois 7 kilomètre pour atteindre les écoles.

 


MCN Team / mediacongo.net
924 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»
AUTOUR DU SUJET

Kenya : les violences faites aux hommes par les femmes en augmentation

Afrique .., Nairobi, Kenya

Festival cinéma au féminin : Lisa Lukezo reçoit le prix spécial du jury

Femme ..,

Bas-Uele : une synergie de femmes leaders pour soutenir les candidatures de la gente féminine

Femme ..,

Sud-Kivu: deux femmes violées dans un centre de santé dans le territoire de Walungu

Provinces ..,