mediacongo.net - Actualités - La tendance générale du choléra reste à la baisse en RDC

Retour Santé

La tendance générale du choléra reste à la baisse en RDC

La tendance générale du choléra reste à la baisse en RDC 2018-01-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/1-5/cholera_agents_17_0001.jpg -

La tendance générale reste à la baisse en République, démocratique du Congo, néanmoins quatre provinces voient leur nombre de cas augmenter : Nord-Kivu, le Tanganyika, Kinshasa et Ituri, indique un communiqué de presse du ministère de la Santé sur le bilan hebdomadaire du choléra à la semaine 51 allant de la période du 18 au 24 décembre 2017 parvenu vendredi à l’ACP.

A la semaine 51, huit cents cinquante-six (856) cas dont 34 décès ont été reportés dans 57 zones de santé de 15 provinces de la République Démocratique du Congo. Pour ce qui concerne Kinshasa, la source rapporte qu’entre le 25 novembre et le 28 décembre 2017, 133 cas de choléra, dont 12 décès ont été notifiés dans les zones de santé touchées, notamment le quartier Camp Luka dans la zone de santé de Binza Météo et le quartier Lubudi Luka dans la zone de Kintambo.

Kinshasa, rappelle la source, n’est pour autant pas une zone endémique de choléra, car les cas  détectés dans cette province viennent toujours des provinces voisines et que dans le cas de l’épidémie actuelle, l’origine présumée de la maladie est la zone de  santé de Kimpese dans le Kongo-Central.

Une unité de traitement du choléra provisoire au camp Luka

Le gouvernement de la RDC à travers le ministère de la Santé avec l’appui de l’ONG internationale Médecins sans frontières, a mis sur pied une unité de traitement du choléra (UTC) provisoire dans le quartier Kinkenda en plein cœur du camp Luka, l’épicentre de cette épidémie, en vue d’accueillir les cas suspects avant l’ouverture du Centre de Traitement du choléra (CTC) définitif en cours de construction.

Les patients devraient y être transférés d’ici la fin de la semaine. Entre temps, les équipes du gouvernement continuent les enquêtes de terrain pour identifier les cas suspects, les lieux de provenance de ces cas afin d’interrompre la chaîne de transmission à travers une série d’activité communautaires, notamment la création des points de chloration communautaires qui sont ouvert dès 6h du matin afin d’améliorer l’accès à l’eau potable des communautés affectées, le renforcement de la sensibilisation au niveau des quartiers par des visites domiciliaires journalières pour partager les messages de sensibilisation et aider la population à se protéger contre la maladie et pour identifier les cas suspects et leur procurer des doses de doxycycline.

L’annonce de l’épidémie de choléra à Kinshasa a été fait par ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, le 27 décembre 2017 et immédiatement, le Gouvernement de la République a initié les mesures de prise en charge communautaire et a renforcé la surveillance des cas dans les zones touchées.


ACP / MCN
620 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Epidémie : le choléra progresse dans l'ombre d'Ebola en RDC

Santé ..,

RDC : Ebola sous contrôle, flambée de choléra dans le centre

Santé ..,

Choléra : 75 morts au Kasaï oriental, le gouverneur appelle à l'aide des partenaires

Santé .., Kasaï Oriental

Comment Kinshasa lutte contre le choléra

Santé ..,