mediacongo.net - Actualités - Tanzanie : la chasse aux étudiantes enceintes

Retour Afrique

Tanzanie : la chasse aux étudiantes enceintes

Tanzanie : la chasse aux étudiantes enceintes 2018-01-08
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/8-14/grossesse_etudiante_18_0001.jpeg Dar es Salaam, Tanzanie-

En Tanzanie, il est formellement interdit à une fille de tomber enceinte alors qu’elle est sur le banc de l‘école. Celles qui ont enfreint à la mesure sont exclues et les géniteurs de grosses emprisonnés.

Tandahimba, une ville du nord de la Tanzanie. Ici, cinq écolières enceintes et leurs parents ont été arrêtés le week-end dernier. Et même si elles ont été libérés sous caution, les autorités sont jusqu’ici aux trousses des responsables de ces grosses.

Mais, c’est loin d‘être la première (et peut-être pas la dernière) vague d’arrestations de ces jeunes mamans. Selon des rapports d’ONG, plus de 50 élèves ont été arrêtées au cours de ces 24 derniers mois. Et conformément  à la loi, ces femmes ne sont plus retournées à l‘école. Si les autorités locales appliquent cette loi avec tant de fermeté, c’est vraisemblablement, parce que la directive vient du haut sommet.

En juin 2017, lors d’un meeting dans la ville de Chalinze, à l’ouest de la capitale, Dar-es-Salaam, le président John Magufuli a appelé à l’application stricte de la loi portant sur l’interdiction de grossesse aux écolières. Il a en outre ordonné l’application des peines d’emprisonnement à l’encontre des responsables de grossesses. “Après avoir fait quelques exercices mathématiques par exemple, la fille demande à l’enseignant la permission de sortir pour allaiter le bébé qui pleure “, a déclaré Magufuli. Une manière de « perturber » les cours que le dirigeant tanzanien n’entend pas tolérer.

Une mesure “liberticide”

La mesure n’est pas du goût des ONG de défense des droits de l’homme qui n’admettent pas que les filles mères soient privées d‘éducation qui est « un des doits fondamentaux de la personne ». Ce à quoi Magufuli répond : « Ces ONG devraient ouvrir des écoles spécifiques pour des filles enceintes. Mais elles ne devraient pas forcer le gouvernement de reprendre les élèves. Après être tombée enceinte, vous avez terminé avec les études !».

Et bien que la mesure soit toujours en vigueur, les opposants à la loi continuent de la critiquer. Sur tweeter, un hashtag #Arudisule (elle doit retourner à l‘école, dans une langue locale) continue d’alimenter des dénonciations d’une loi « liberticide ».

Mais, jusqu’où ira le gouvernement tanzanien dans l’application de la loi interdisant aux écolières de tomber enceintes ? Wait and see.

John Ndinga Ngoma
Africanews / MCN
1407 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme | NY5VDP3 - posté le 09.01.2018 à 15:54

Une telle loi appliquée au Congo risque de faire mal à des ministres et députés pédophiles.Donc elle ne peut pas passer.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TROP C'EST TROP | O4W9648 - posté le 08.01.2018 à 16:39

Une fille enceinte n'a pas sa place à l'école, mais à la maison. Il y a un temps pour étudier et un temps pour faire des bébés. MAGUFULU, tu as mon soutien total. C'est cette légèreté de l'éducation qui détruit nos pays.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Ethiopie : Abiy Ahmed nomme le premier gouvernement paritaire de l'histoire éthiopienne
AUTOUR DU SUJET

La Tanzanie annule son accord de territoire douanier unique avec la RDC

Economie ..,

Tanzanie : un député condamné à 5 mois de prison pour insulte au président

Afrique .., Dar es Salaam, Tanzanie

Tanzanie : le chef de l'opposition félicite le président "pour le travail abattu"

Afrique .., Dar es Salaam, Tanzanie

Tanzanie : 19 personnes tuées dans une collision entre deux bateaux

Afrique .., Dar es Salaam, Tanzanie