mediacongo.net - Actualités - Désaffectation de la Gare centrale : Thomas Luhaka écarte la thèse d’une quelconque vente

Retour Société

Désaffectation de la Gare centrale : Thomas Luhaka écarte la thèse d’une quelconque vente

Désaffectation de la Gare centrale : Thomas Luhaka écarte la thèse d’une quelconque vente 2018-01-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/8-14/kin-gare-central.jpg Kinshasa-

Depuis l’annonce d’une possible désaffectation de gare centrale, des voix ne cessent de se lever pour dénoncer la « vente de ce domaine public de l’Etat ». Pour tenter de mettre fin à la rumeur, le ministre des Infrastructures et Travaux publics, Thomas Luhaka Losenjola sort de son silence.

Dans sa sortie médiatique du mercredi 10 janvier 2018, le ministre des Infrastructures a indiqué que cet espace n’est pas vendu.  « Actuellement, il n'y a aucun projet de vente de la Gare centrale de Kinshasa. On ne peut pas vendre un élément qui fait partie du domaine public de l'État et géré par le ministère des Infrastructures », a indiqué Thomas Luhaka Losendjola sur les antennes de Top Congo FM, une radio émettant depuis Kinshasa.

La réaction de Thomas Luhaka fait suite à un tôlé créé au sein de l’opinion après qu'une correspondance cosignée Luhaka et sa collègue de Portefeuille, Wivine Mumba Matipa, faisant état d’un projet de sortir la gare centrale du sommaire de la Société commerciale de transports et de ports (SCTP).

« En tant que ministre des Infrastructures, je n'ai pas le pouvoir de désaffecter un bien du domaine public de l'État en domaine privé, sans avoir l'autorisation du gouvernement. Voilà pourquoi nous avons fait cette correspondance au Premier ministre », a-t-il ajouté.

Dans la correspondance adressée au Premier ministre, Thomas Luhaka et Wivine Mumba sollicite du gouvernement deux autorisations dont le transfert de la gare centrale du domaine public dans le domaine privé de l'État. Puis, nous sollicitons qu'on puisse autoriser le ministère du Portefeuille à conclure un accord-cadre avec la société Afrik Mall.

Dans le cadre de cet accord, a renchéri Luhaka, la SCTP a eu des contacts avec des partenaires pour la construction, au-dessus de la Gare centrale, d'un centre commercial et des immeubles d'habitation, un immeuble de 30 étages ainsi que des bureaux et des appartements, tout en modernisant la Gare centrale.

Contrairement à ce qui se raconte, a justifié Thomas Luhaka, la gare centrale va continuer à exister, mais sous une forme modernisée. Pour y arriver, « des partenaires sont intéressés à construire au-dessus de la Gare et autour d'elle un centre commercial, une cité moderne ».

Alors qu'une marche des agents de la SCTP a même été annoncée pour s’opposer à cette « désaffectation irrégulière », Thomas Luhaka indique que « c'est un projet avec des partenaires de la SCTP dont les contacts avaient déjà commencé entre 2014 et 2015 ».

« Étant donné que l'initiative vient de la SCTP qui a saisi le ministère du Portefeuille, je pense que la SCTP a bien examiné l'affaire, considérant que ses intérêts sont préservés », soutient le ministre des Infrastructures et Travaux publics.

Pour Thomas Luhaka, il est « impossible à la SCTP  de signer un accord avec des privés pour la construction sur le domaine public de l'État. On a besoin de désaffecter la Gare centrale du domaine public de l'État pour la mettre dans le domaine privé de l'État ».

Il y a quelques jours, la délégation syndicale a haussé le ton. Pour les agents de la SCTP, on ne peut envisager la conclusion d’un contrat concernant la gare centrale sans intéresser l’entreprise.

Pour manifester son mécontentement, le personnel de la SCTP envisage d’organiser une marche de protestation qui partirait du siège de l’ex-Onatra et ayant comme point de chute le bureau du Premier ministre où un mémorandum pourrait être déposé.


MCN Team / mediacongo.net
1157 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Maloba - 15.01.2018 12:40

mais pourquoi notre chers ministre ne par pas prendre un contrat plus grand et pour tout le peuple. qu'il cherche un contrat pour refectionné tout le chemin de fer (voix ferré) Kin-Matadi avec de nouvelle locomotif. ceci est complètement privée

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 11.01.2018 17:02

Ce projet Turkmall qui date de 2004 porte sur la modernisation de la gare centrale dit-on et la construction d'un complexe immobilier type centre commercial d'un montant de 300 millions$. D'où l'attention du ministre des transports et sa collègue du portefeuille et/ou leurs services à violer les règles de négociation entre partenaires commerciaux et créer un flou sur la transformation-vente du site.C'est la SCTP( direction et syndicats) qui évaluent le projet ou le(s) ministre(s) qui cherchent une commission!!?? Corruption et médiocrité!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 11.01.2018 15:22

Monsieur je connais le Congo, soit disant Historien qui n'a aucun sens de respect de bien historique.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Transport : la SCTP près de la ligne rouge

Economie ..,

SCTP : un mort, bilan de déraillement d'un train à Loma, à Mbanza-Ngungu

Provinces ..,

Grève à la SCTP : des agents réclament 13 mois d’arriérés de salaires !

Société ..,

Le nouveau convoi de l’ITB Kokolo transporte près de 1600 tonnes de marchandises

Economie ..,