mediacongo.net - Actualités - Marche du 21 janvier: Didier Reynders regrette "une répression très violente des manifestations" en RDC

Retour Politique

Marche du 21 janvier: Didier Reynders regrette "une répression très violente des manifestations" en RDC

Marche du 21 janvier: Didier Reynders regrette "une répression très violente des manifestations" en RDC 2018-01-22
Diaspora
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/22-31/reynders-didier-min-belge.jpg Bruxelles, Belgique-

Didier Reynders. (© Eric Lalmand/Belga)

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders va appeler lundi ses homologues européens à être particulièrement attentifs à l'évolution de la situation en République démocratique du Congo (RDC). "Il y a un énorme travail de pression à faire pour garantir la tenue d'élections correctes cette année en RDC", a-t-il estimé après que de nouvelles violences ont émaillé le week-end dans le pays d'Afrique centrale.

Selon la mission des Nations Unies au Congo (Monusco), au moins six personnes ont été tuées dimanche à Kinshasa dans la dispersion de marches interdites à l'appel d'un collectif catholique contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. Une quarantaine de personnes ont également été blessées lors de manifestations dans d'autres villes du pays.

A son arrivée à un Conseil rassemblant les ministres européens des Affaires étrangères, M. Reynders a regretté "une répression très violente des manifestations" en RDC. "L'Union européenne doit rester très attentive à la situation en demandant que l'usage de la violence soit proportionnée, qu'on n'ait pas les dérapages qu'on a connu les derniers jours", a souligné le vice-premier ministre libéral.

Le climat politique en RDC est particulièrement tendu depuis fin 2016 et le terme du second mandat présidentiel de Kabila. Des élections auraient en théorie dû se tenir l'année dernière, mais les autorités ont repoussé leur organisation à la fin de l'année 2018.

L'Union européenne a déjà pris des sanctions à l'égard de seize responsables congolais en raison des reports de ces élections.

Le ministre Reynders informera par ailleurs ce lundi ses collègues européens de la décision prise par la Belgique de réviser sa coopération bilatérale avec la RDC. Les Affaires étrangères ont en effet annoncé récemment la réorientation de 25 millions d'euros de leur aide financière au gouvernement congolais au profit de l'aide humanitaire et d'autres initiatives répondant aux besoins les plus pressants de la population.


7sur7.be / MCN, via mediacongo.net
315 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Obsèques de Rossy Mukendi près de 3 mois après son assassinat à Kinshasa

Société ..,

Le renseignant considère Kabamba Kalehu comme l’auteur matériel de l’assasinat de l’AG du...

Société ..,

Procès Kamwina Nsapu aile Kinshasa : l'assassin de l'AG du marché central à la barre

Société ..,

Le prix du cuivre, de l’or, de l’argent et du zinc en baisse sur le marché international

Economie ..,