Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Décrispation politique : des ONG doutent de la capacité d’Olenghankoy à jouer son rôle

2018-02-17
17.02.2018
2018-02-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/27-30/olenghakoy_joseph_cnsa_17_0002.jpg -

Joseph Olenghankoy (c), le président du CNSA, lors de la réunion de la Tripartite Ceni-CNSA-Gouvernement, le 18 octobre 2017 à Kinshasa. (@ Twitter)‏

Des activistes des droits de l'homme parlent d'une impuissance du président du Conseil national de suivi de l'Accord de la Saint-Sylvestre, qui aurait avoué des difficultés pour remplir la mission confiée à sa structure, notamment la libération des prisonniers.

Dans un communiqué du 14 février sur des contacts entamés par le Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA) du 31 décembre 2016 avec les partis politiques dédoublés, le Collectif des ONG de défense des droits de l’homme en RDC estime que, dans sa configuration actuelle, le CNSA n’a pas assez de poids pour remplir la mission qui lui a été confiée dans le cadre de la décrispation politique.

Ces ONG rappellent, en effet, l’aveu d’impuissance du président du CNSA, Joseph Olengankoy, qui avait lui-même déclaré qu’il était devant des difficultés pour remplir sa tâche. « Si le CNSA n’est pas capable de libérer tous les prisonniers politiques, de la société civile et des mouvements citoyens bénéficiaires de la loi d’amnistie, comment peut-il résoudre le problème du dédoublement des partis politiques, puisque tous ces partis issus du dédoublement sont des alliés de la majorité présidentielle au pouvoir ? », se demandent ces organisations.

Libération des amnistiés

Ce collectif a, par ailleurs, salué certaines avancées opérées avec la libération des ex-militaires et policiers du Mouvement de Libération du Congo (MLC) arrêtés en 2008. Faisant savoir que tous ont été libérés, après dix ans de détention illégale et sans être jugés, le collectif a rappelé que ceux arrêtés en 201, pourtant bénéficiaires de la loi d’amnistie, restent encore en prison.

Aussi ces ONG ont-t-elles évoqué « tous les autres qui figurent sur la liste des amnistiés de 2014 ». Il s’agit, selon elles, notamment de Me Firmin Yangambi, Eric Kikunda, du colonel Kazamba, les présumés mercenaires de l’ex-gouverneur Moïse Katumbi, les adeptes du Bundia dia Mayala, les manifestants des 19, 20 et 21 septembre 2O16 et décembre 2016 ainsi que des prisonniers emblématiques tels Jean Claude Muyambo, Franck Diongo, Eugène Diomi Ndongala, Norbert Luyeye et les trois membres de son parti, etc.

Soutenir des partis politiques très affaiblis

Les défenseurs des droits de l'homme ont profité de cette occasion pour exhorter les décideurs politiques congolais, les membres de la société civile, précisément les églises et les ONG de défense des droits humains nationales et internationales, l’Union africaine, l’ONU à intervenir et défendre les acquis des partis politiques très affaiblis, parce que victimes du dédoublement.

Ces organisations pensent aux partis comme le MSR, à l’ARC, l’UDPS, l’Uferi, l’Unadef, le PDS, etc. « En cas de résistance de la part des auteurs du plagiat ou des doublons des partis précités, le Collectif des ONGDH demande au CNSA, à l’UA, à l’ONU et à l’OIF de ne pas reconnaître leur existence ni de travailler avec eux, conformément à l’Accord du 31 décembre 2016. », ont proposé ces organisations.

Non à la machine à voter de la Céni

A la Centrale électorale, le collectif des ONG de défese des droits de l'homme demande de sursoir son projet des machines à voter. « 98% de Congolais rejettent cette proposition, voire la communauté internationale n’y est pas favorable », a-t-il noté. Dans un pays où il y a beaucoup des problèmes dans le domaine sécuritaire, ont conseillé ces ONG, des fraudes massives pouvant résulter des contestations et violences aveugles, et donc les pertes en vie humaine, doivent être évitées.

Lucien Dianzenza
Adiac-Congo / MCN, via mediacongo
C’est vous qui le dites : 9 commentaires
8330 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
Mon Vieux Olenga: tout ceci est orchestré par Bruno TSHIBALA qui pour vous déstabiliser se sert des millions de dollars volés ou extorqués en 9 mois.TSHIBALA DIT AUSSI que le Ministère des PTNTIC l'espionne pour votre compte.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Il dit avoir été diplômé par une université américaine (non reconnue) à Bruxelles.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Les partis sont victimes du dédoublement parceque ce ne sont pas des partis avec des programmes ambitieux et une vision grandiose pour le Congo. C’est juste un groupement d’hommes qui veulent le pouvoir pour la jouissance. Pour cela, ils sont prêt à s prostituer chez le plus offrant. Il suffit d’agiter des billets de banques ou des postes de ministres pour que ça devienne le chacun pour soi. Ils comptent sur une signature de la Belgique et des eats unis pour accéder au pouvoir sans avoir à aller aux élection. Leur mot de passe: “Kabila doit partir, le reste plus tard” . Quelle mediocrIté! Le Congo mérite mieux

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Olengankoy est un traitre et un charlot, il ne fera rien et ne pourra absolument rien faire. PEUPLE CONGOLAIS JE VOUS INVITE A VOUS PRENDRE EN MAIN, L'ARTICLE NOUS EN DONNE LE POUVOIR, ALORS UTILISONS LE ET CHASSONS TOUS CES SANGUINAIRES DU POUVOIR, NOUS DEVONS TOUS LES ARRETER ET LES LIQUIDER APRES UN JUGEMENT EQUITABLE! LA PEINE DE MORT EXISTE AU CONGO ALORS NOUS ALLONS L'APPLIQUER SANS FAIBLIR! CEUX QUI AURONT REUSSIT A FUIR NOUS LES POURCHASSERONS TOUTE LEUR VIE JUSQU'A CE QUE NOUS AURONS LA PREUVE QU'ILS SONT MORTS OU JUSQU'A CE QUE NOUS LES TUERONS! EN BON ENTENDEUR SALUT!

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Nguma - 17.02.2018 14:22, je crois que ce sera un doctorat en STYLE DE COIFFURE!!!

Réagir

Répondre
@
0 réponse
aidez le aussi a obtenir un doctorat a l'UPC

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Tintin au congo

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Quel regard pour les femmes dans les partis politiques ?

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 26 commentaires

Politique Reynders, Forrest, beaucoup de manœuvres pour faire accéder Katumbi au pouvoir à tout prix !

30.09.2022, 16 commentaires

Politique Allégations sur les 21.000 d'émoluments aux députés : « Je suis serein », répond Delly Sesanga après sa convocation

29.09.2022, 12 commentaires

Economie La RDC, le pays le moins endetté d’Afrique

29.09.2022, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance