mediacongo.net - Actualités - Tokyo : un Japonais invente un écran à leds "seconde peau"

Retour MC Geek !

Tokyo : un Japonais invente un écran à leds "seconde peau"

Tokyo : un Japonais invente un écran à leds "seconde peau" 2018-02-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/19-25/takao-someya-ecran-led-peau-mediacongo-net.jpg Tokyo, Japon-

Un écran flexible et ultra-fin collé à même la peau pour communiquer des informations médicales, telle est l'invention de Takao Someya, professeur japonais à l'université de Tokyo.

Un universitaire japonais, Takao Someya, a inventé un écran souple et ultra-fin que l'on peut coller sur la main pour envoyer et recevoir des messages médicaux. D'une épaisseur d'un millimètre, il permet d'envoyer des informations médicales à son médecin, mais aussi d'envoyer des messages aux patients pour qu'ils n'oublient pas de suivre leur traitement. Les données médicales ainsi mesurées peuvent être transmises à un smartphone ou bien stockées dans le cloud.

Le dispositif d'un millimètre d'épaisseur permet au patient de communiquer des données médicales à son médecin resté à distance, détaille l'inventeur, Takao Someya, professeur à l'Université de Tokyo.

Collé sur la paume ou l'arrière de la main, l'appareil pourrait également servir à envoyer des messages aux patients afin qu'ils n'oublient pas de prendre leur médicament, ou bien permettre aux petits enfants éloignés de communiquer avec leurs grands parents.

« Si vous le mettez à même la peau, vous avez l'impression qu'il fait partie de votre corps. Lorsqu'on envoie des messages à votre main, cela vous rend émotionnellement plus proche de l'expéditeur », s'enthousiasme M. Someya.

Commercialisé d'ici trois ans ?

L'universitaire souligne que son invention s'avérerait particulièrement utile dans un Japon vieillissant, car elle permettrait de mettre en place une surveillance continue et non-invasive des personnes âgées dépendantes.

L'image ou les messages s'affichent sur une grille de 16 fois 24 micro-LEDs, reliées par des câbles élastiques et enchassées dans une feuille de caoutchouc. Il comprend également un capteur ultra-léger et un système de communication sans fil.

L'inventeur prétend que son appareil peut rester collé à la peau comme un pansement une semaine durant, sans provoquer d'inflammation. « Comme l'appareil est étirable, il permet de coller un écran sur des choses à la surface complexe, comme la peau. [...] On peut le garder sur la peau une semaine, sans provoquer d'inflammation, et il est tellement léger que les utilisateurs peuvent l'oublier », souligne l'inventeur. 

Il pourrait être utilisé par des sportifs, pour prendre connaissance de leur rythme cardiaque ou vérifier leur itinéraire pendant des courses, ou bien par des salariés qui pourraient lire des consignes d'utilisation directement sur leur main, tout en travaillant.

L'appareil, développé en partenariat avec le géant japonais de l'impression Dai Nippon, sera présenté à la rencontre annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la Science au Texas, ce week-end. Il pourrait être commercialisé d'ici trois ans.


Le Matin / MCN, via mediacogno.net
725 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Un projet de fabrication de batteries pour panneaux solaires présenté au ministre des Affaires étrangères
AUTOUR DU SUJET

Bientôt, les écrans nous colleront à la peau

MC Geek ! ..,