mediacongo.net - Actualités - Ituri : enterrement d’un officier tué à Djugu, la police promet une réaction énergique aux miliciens

Retour Provinces

Ituri : enterrement d’un officier tué à Djugu, la police promet une réaction énergique aux miliciens

Ituri : enterrement d’un officier tué à Djugu, la police promet une réaction énergique aux miliciens 2018-02-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/djugu_18_003.JPG Djugu, Ituri-

Abattu depuis le 04 février dernier alors qu’il participait à une mission de restauration de la paix en territoire de Djugu où des violences communautaires ont fait des dizaines de morts et plus de 200.000 déplacés internes en deux mois, le capitaine de la police nationale congolaise Tshibangu Mukenge, 48 ans, a été conduit ce mercredi à sa dernière demeure au cimetière du camp Ndoromo à Bunia, à l’issu d’une cérémonie funéraire organisée à l’état-major PNC Ituri.

« Le temps des conseils étant largement dépassé, nous allons passer à la vitesse supérieure. L’Etat congolais existe et il a des moyens, celui qui va continuer à se rebeller va nous trouver sur son chemin », a lancé le Général Henry Kapend, commissaire provincial de la PNC Ituri à l’endroit des miliciens, dans son oraison funèbre pleine d’émotion.

« Nous allons rentrer dans les villages et fouiller tous les miliciens. Tous les moyens sont permis pour restaurer la paix à Djugu. S’il faudra que tous les policiers, y compris moi-même, puissions mourir par les machettes de ceux qui tuent là-bas, nous le ferons mais je vous promets de restaurer la paix », a poursuivi M. Kapend, sous un ton menaçant, invitant les représentants de la Monusco présents à éviter des rapports qui demandent des poursuites contre les officiers qui vont mener cette opération : « Depuis que ces miliciens tuent nos hommes, avez-vous entendu les défenseurs des droits de l’homme crier à l’usage disproportionnée de la force ? Je vous rappelle que ces miliciens sont armés de fusils de guerre, des flèches empoisonnées et autres gris-gris », a-t-il conclu.

La représentante du chef de Bureau intérimaire de la Monusco, abordée par buniaactualite.com, a prévenu que la question des droits de l’homme reste considérée au plus haut niveau dans l’agenda de son organisation.

« Nous aurons une réunion avec les membres du comité provincial de sécurité pour voir comment appuyer la police dans ses opérations à Djugu, dans le cadre de notre mandat, mais la question des droits de l’homme reste considérée au plus haut point dans notre agenda », a déclaré madame Claudine.

De son coté, Abdallah Pene Mbaka, gouverneur de province qui a présidé la cérémonie, s’est montré critique envers ses adversaires qui selon lui, cherchent à profiter de la crise à Djugu pour obtenir son départ : « Au lieu que les gens travaillent pour le retour de la paix, ils passent leur temps à réclamer le départ du gouverneur. Est-ce que c’est le gouverneur qui tue à Djugu ? D’autres accusent le chef de l’Etat d’être derrière cette crise. Le président n’a aucun intérêt à créer l’insécurité à Djugu » a-t-il lancé, confirmant lui aussi qu’une « vaste offensive » sera lancée « jusqu’à ce que le calme revienne ».

Tué par balle alors qu’il conduisait une mission mixte PNC-FARDC chargée de convaincre des assaillants Lendu à déposer les armes au village de Blukwa, épicentre de la tension interethnique depuis décembre dernier, le défunt Tshibangu, qui a servi sous le drapeau depuis 1988, laisse derrière lui une veuve et 5 enfants.


mediacongo.net
638 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
AZARIAS RUBERWA - 22.02.2018 15:57

Pour convaincre les assaillants LENDU à déposer les armes, c'est bien, mais à quand vous allez aussi convaincre les assaillants HEMA frères de KABILA qui se dissimulent derrière leurs bœufs de déposer aussi les armes ? le gouverneur dit que KABILA n'a rien a voir sur cette tension d'insécurité à DJUGU, mais qui arme les HEMA (nilotiques) envahisseurs éleveurs du bétails contre les autochtones LENDU (bantous) cultivateurs ? ouvrez nos yeux chers congolais, l’occupant tutsi n'est plus sur la porte, mais il est déjà entrer jusque dans les chambres à coucher, comment s'unir pour le chasser ?

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri : début des travaux de réhabilitation de la route Iga Barrière-Mungwalu

Provinces ..,

Ouganda: la nouvelle vie des rescapés de l'Ituri

Diaspora .., Ituri

Ituri : 6 nouveaux assaillants arrêtés par l'armée à Djugu

Provinces .., Djugu, Ituri

Ituri : acquittement de Jean-Pierre Bemba par la CPI, une timide réjouissance observée à Bunia

Provinces .., Bunia, Ituri