mediacongo.net - Actualités - Langue maternelle : le Centre Wallonie Bruxelles pour la promotion des écrits en langues congolaises

Retour Culture

Langue maternelle : le Centre Wallonie Bruxelles pour la promotion des écrits en langues congolaises

Langue maternelle : le Centre Wallonie Bruxelles pour la promotion des écrits en langues congolaises 2018-02-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/19-25/eleve_lingala_18_0001.JPG -

Le monde entier a célébré hie, mercredi 21 février 2018, la 19ème édition de la Journée internationale de la Langue maternelle. Le Centre Wallonie Bruxelles a saisi cette occasion pour promouvoir la littérature en langues nationales. Plusieurs œuvres littéraires écrites en langues congolaises ont été présentées au public au cours d’une rencontre purement culturelle organisée dans la salle de spectacles située au numéro 21 de l’avenue Equateur dans la commune de la Gombe.

La fête mondiale de la langue maternelle a été hautement significative pour le monde littéraire congolais. Ce, d’autant plus qu’elle a été l’occasion d’accueillir dans l’arsenal littéraire du pays, environ cinq ouvrages rendus en lingala, tshiluba et en swahili. Collés aux sujets d’actualité, ces livres peints avec des mots courants les réalités congolaises liées à la politique, au social, à la morale et à la culture.

La cérémonie d’hier a commencé par le mot de la ministre de la Culture et des Arts. En encourageant la promotion de la littérature en langues locales, la ministre a invité les intellectuels congolais, en tant que lumière de la société, à assurer la promotion des langues congolaises à travers leurs écrits. 

Le responsable de la bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles, Richard Ali, est revenu sur l’importance pour son institution d’impliquer d’autres structures dont l’Unesco, l’OIF et l’Observatoire des langues nationales voire des Maisons d’édition au combat pour la promotion des langues locales.

« Une langue est bien plus qu’un moyen de communication. C’est la condition même de notre humanité. En elle, se sédimentent nos valeurs, nos croyances, notre identité. Grâce à elles se transmettent nos expériences, nos traditions et nos savoirs. La diversité des langues reflète la richesse irréductible de nos imaginaires et de nos modes de vie », a déclaré à cette occasion le directeur général de l’Unesco, Audrey Azoulay.

DÉFENSE DE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE 

La manif d’hier a en même temps servi d’occasion pour l’Unesco de réitérer son engagement à œuvrer pour la défense de la diversité linguistique et pour la promotion de l’éducation multilingue. Cet engagement consiste avant tout au soutien des politiques linguistiques qui valorisent les langues maternelles et autochtones. Car, insiste Audrey Azoulay, un enfant n’apprend jamais mieux que dans sa langue maternelle. Aussi a-t-elle encouragé l’usage dans les espaces publics et notamment sur Internet et dans les médias des langues maternelles.

VERNISSAGE 

Le grand moment de cette rencontre a été le baptême de cinq ouvrages publiés en langues congolaises. Le premier a été le livre « Kanyingéele » du célèbre griot luba, Kapadjika Kamundimba, baptisé par Augustin Bikalé, représentant de l’Unesco à cette rencontre. Il s’agit d’un recueil de poèmes, des préceptes et contes de la culture luba. 

Il s’en est suivi du vernissage de plusieurs autres ouvrages littéraires écrits en lingala. C’est le cas du titre « Basalela babuaka » de Bienvenue Sene Mongaba, responsable de la Maison d’édition Mabiki. M. Richard a présenté son livre de contes intitulé « Okozonga maboko pamba », de « Bukalelo lamba lelo » de Jean-Claude Nzuzi et de « Bolingo eza na buzoba » de Christian Gombo.

Un motif de satisfaction pour les professeurs de la faculté des Lettres et sciences humaines de l’Unikin présents dans la salle. Ils ont tour à tour encouragé ces écrivains à continuer sur cette lancée. « Il est temps que les écrivains congolais comprennent qu’ils doivent désormais écrire pour développer leur pays, pour passer un message. En tant que la voix des sans voix et à l'heure où la RDC est en proie à des crises multiformes », a ponctué l’un d’eux. 

Orly-Darel Ngiambukulu
Forum des As
720 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Les Sans Foufous - 22.02.2018 14:57

Moyindo bolole. Mondele nde il faut ayebisa yo que tu dois promouvoir les langues de tes ancêtres. Mawa mingi!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !