mediacongo.net - Actualités - Carte SIM : ARM planche sur une SIM directement intégrée dans le processeur

Retour MC Geek !

Carte SIM : ARM planche sur une SIM directement intégrée dans le processeur

Carte SIM : ARM planche sur une SIM directement intégrée dans le processeur 2018-02-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/19-25/sim-carte-telephonie.jpg -

La disparition pure et simple de la carte SIM amovible est-elle en passe de devenir une réalité ? C'est le sens de l'histoire : après avoir vu sa taille être considérablement réduite, on a vu apparaître l'eSIM directement intégrée et soudée dans certains terminaux comme l'Apple Watch.

Aujourd'hui, ARM irait plus loin en la faisant complètement disparaître physiquement. Le géant britannique qui équipe tous les smartphones de la planète via son architecture plancherait sur une SIM directement intégrée dans le processeur, baptisée iSIM. Concrètement, il s'agirait de proposer un SoC contenant un microcontrôleur (MCU), un modem et l'iSIM, le tout compatible avec les standards de la GSMA. Cette innovation devrait être dévoilée lors du Mobile World Congress qui ouvre ses portes lundi prochain.

Selon ARM, les bénéfices de cette approche sont nombreux : gain de place dans les appareils, coût unitaire divisé par deux ou trois. L'innovation du britannique ciblerait d'abord les objets connectés de plus en plus nombreux sur la planète ou encore le M2M (machine to machine). L'intégration de ces modules dans les objets connectés dans les réseaux de machines connectées pourrait permettre de réduire la latence et améliorer la fiabilité du réseau. Par ailleurs une directive de la Commission européenne mentionne que tous les nouveaux modèles de voitures devront inclure une eSIM d'ici 2018.

Mais l'innovation pourrait évidemment intéresser également le secteur des smartphones. Pour autant, il y a encore des réticences dans ce secteur. Cette nouvelle approche pourrait faire des victimes de taille : les opérateurs. Ces derniers contrôlent en effet l'accès direct à leurs clients quelque soit le terminal utilisé. Ne plus fournir la SIM, c'est donc le risque de perdre le lien très étroit avec l'abonné, incarné par cette fameuse carte ou encore la possibilité de pousser de manière unilatérale des services à valeur ajoutée.

Les fabricants de SIM, et en particulier le français Gemalto qui produit des millions de cartes SIM, pourrait également voir son business modifié si le concept était généralisé.

La guerre des cartes SIM n'est toutefois pas une nouveauté. En 2011 déjà Apple déposait un brevet pour créer une réseau virtuel mobile, un MVNO, dont la conséquence directe était de forcer les opérateurs de télécommunication à enchérir pour vendre leurs services aux utilisateurs d'iPhone.

En 2014 Apple présentait la Apple SIM, un précurseur en quelque sorte de l'eSIM. Et Samsung travaille lui aussi depuis de nombreuses années sur le concept.


ZDNet
437 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Un projet de fabrication de batteries pour panneaux solaires présenté au ministre des Affaires étrangères
AUTOUR DU SUJET

Lutte contre le terrorisme : la RDC, le Mozambique et la Tanzanie veulent unir leurs efforts

Afrique ..,

Roland-Garros 2018 : premier sacre en Grand Chelem pour la Roumaine Simona Halep

Sport ..,

Le gouvernement congolais appelé à mettre en place un fonds pour l’entretien des voies fluviales

Economie ..,

Bande dessinée : Asimba Bathy annonce la sortie de l’album sur la vie de Lumumba

Culture ..,