mediacongo.net - Actualités - Haut Katanga : près de 77.000 patients présentant des symptômes similaires au paludisme testés dans la province

Retour Santé

Haut Katanga : près de 77.000 patients présentant des symptômes similaires au paludisme testés dans la province

Haut Katanga : près de 77.000 patients présentant des symptômes similaires au paludisme testés dans la province 2018-03-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/lubumbashi_vue_17_003.jpg -

Près de 77 000 patients présentant des symptômes de fièvre similaires à ceux du paludisme ont été testés à nos jours dans la province du Haut Katanga, grâce à l’opération « Soyons Certains » du gouvernement de la République dans le cadre du Programme national de lutte contre le paludisme, (PNLP) lancée en Août 2015 à Kipushi avec l’appui d’Ivanhoe Mines et de Fionet.

72,4% de ces tests sont apparus négatifs pour le paludisme, ce qui a permis d’éviter des traitements médicaux inutiles et coûteux. Ces statistiques ont été dévoilées mercredi, lors de la cérémonie de présentation des résultats préliminaires de la campagne, « Soyons Certains » organisée au cercle Kamarenge de Kipushi.

Le ministre provincial de la Santé du Haut-Katanga, Dr Modeste Balloy Kusiwa, a indiqué qu’avec l’implication du PNLP, du gouvernement provincial et des partenaires Ivanhoe Mines et Fionet, « Soyons certains » a permis d’améliorer considérablement l’offre de soins.

Cette campagne, a-t-il ajouté, a aussi facilité de développer une capacité de détection plus précise des cas, de travailler avec une meilleure utilisation de ressources comme les tests de détection rapide, les antipaludiques, les moustiquaires ; d’obtenir une significative réduction des erreurs d’analyse grâce aux appareils Fionet.

« Soyons Certains » a également permis d’appliquer avec méthode les lignes directrices du PNLP pour les thérapies antipaludiques, l’orientation des patients vers les traitements appropriés, les mesures préventives comme l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide.

Le ministre provincial de la Santé, a émis le vœu de voir Fionet devenir l’outil de dépistage et du diagnostic du VIH pour tout le Haut-Katanga. Il a souligné que son ministère veut offrir aux populations de la province un système de détection et de diagnostic efficace et accessible à tous.

Le gouvernement du Canada engagée dans la lutte contre le paludisme en RDC

Le chef de la coopération à l’ambassade du Canada en RDC, a déclaré que le gouvernement de son pays est résolument engagé à lutter contre le paludisme en RDC en général, dans le Haut-Katanga et le Lualaba en particulier à travers ces deux Firmes KICO et KAMOA.

Le coordonnateur national du PNLP,  Dr Eric Mukomena, a précisé que le bilan de l’action du PNLP et du gouvernement provincial du Haut-Katanga en faveur de la lutte contre le paludisme se traduit par d’excellents résultats à tous les échelons de la chaîne de santé publique.

Des diagnostics de qualité, protocoles et contrôles en temps réel, engagement de tous les personnels de santé, partenariats industriels actifs (Ivanhoe Mines), confiance et participation de la population font partie aussi des résultats obtenus.

Plus de 600 professionnels de santé formés

Le coordonnateur du PNLP, a par ailleurs, rappelé que plus de 600 personnes réparties dans différentes zones de santé du Haut-Katanga et du Lualaba ont été formées sur l’utilisation du matériel informatique Fionet conçu pour le dépistage rapide et sécurisé du paludisme.

Le Directeur du programme Ivanhoe Fionet, Oscar Miranda, a remercié tous les acteurs notamment qui se sont impliqués dans cette campagne qui s’étend sur une durée de trois ans en vue d’éradiquer cette pandémie (Paludisme). Auparavant, l’administrateur du territoire de Kipushi, Christian Mushota avait souhaité la bienvenue à tous les participants.

Les projets de Ivanhoe Mines expliqués au ministre provincial  de la Santé

Le Général Manager (directeur général) de Ivanhoe Mines, Guy Nauru Solo, a, à l’issue de la cérémonie de présentation des résultats préliminaires de la campagne, « Soyons Certains », présenté jeudi les différents projets de cette entreprise minière installée dans le Haut-Katanga en matière de santé.

Au cours d’une audience que le ministre provincial de la Santé du Haut-Katanga, Dr Modeste Balloy Kusiwa, lui a accordée à Lubumbashi, il a fait savoir que le paludisme, cause de mortalité infantile, mérite la contribution de Ivanhoe Mines non seulement pour ses agents et les membres de leurs familles, mais aussi pour toute la population du Haut-Katanga et du Lualaba où se trouve une autre firme canadienne, Kamoa dans la zone de santé de Kanzenze. Le ministre provincial de la Santé a exprimé sa satisfaction et a promis de s’impliquer dans cette lutte.


En savoir plus sur http://acpcongo.com/acp/haut-katanga-pres-de-77-000-patients-presentant-symptomes-similaires-paludisme-testes-province/#TgphfkCx3Uyv8Xx3.99


ACP / MCN, via mediacongo.net
683 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Haut-Katanga: les maladies bucco-dentaires, troisième fléau mondial, selon le ministre...

Santé ..,