mediacongo.net - Actualités - Au delà de l’engouement autour du pagne et d’autres activités prévues, Mars 2018 : les femmes congolaises interpellées sur les enjeux politiques de l’heure

Retour Femme

Au delà de l’engouement autour du pagne et d’autres activités prévues, Mars 2018 : les femmes congolaises interpellées sur les enjeux politiques de l’heure

Au delà de l’engouement autour du pagne et d’autres activités prévues, Mars 2018 : les femmes congolaises interpellées sur les enjeux politiques de l’heure 2018-03-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/15-21/Femmes_RDC_.jpg -

Au delà de l’engouement autour du pagne et d’autres activités prévues, Mars 2018 : les femmes congolaises interpellées sur les enjeux politiques de l’heure

Un mois –événement  en RDC commence ce jeudi. Il s’agit du mois de mars qui porte en lui la journée internationale de la femme. Celle-ci sera célébrée le 8 mars à travers le monde mais avec un faste particulier en RDC  où les réjouissances et les activités féminines qui s’y rapportent se poursuivront vraisemblablement jusqu’au 31 sonné.

A ce jour, on en est dans les préparatifs au niveau de l’Etat qui s’est manifestement approprié l’événement  par le truchement du ministère du Genre et de la Famille qui est au four et au moulin , tant en ce qui concerne l’encadrement des parties prenantes pour l’organisation de différentes manifestations à Kinshasa et dans les régions de l’arrière-pays que dans la fourniture de la logistique nécessaire et le suivi.

A ce qu’il parait, les préparatifs autour de la journée internationale de la femme en RDC ont été particulièrement dominés par un détail, à savoir la production d’un pagne destiné à vêtir toutes les femmes de ce pays sans aucune distinction afin de traduire la volonté de lutter ensemble pour un idéal commun.

Electrices et éligibles à tous les niveaux

Mais ce qui se cache derrière ce pagne c’est plus que cette volonté de supprimer les différences criantes  existant entre les femmes pour construire l’avenir immédiat du pays autrement. Il semblerait que le moment est venu pour les femmes de la RDC d’exprimer haut et fort à la face du monde « qu’elles veuillent cesser d’être des marchepieds pour les hommes en devenant véritablement électrices  et éligibles à la veille des élections organisées maintenant à tous les niveaux » à travers le pays.

Dans les cercles hermétiquement  fermés aux femmes ordinaires à Kinshasa, on pense généralement que c’est à l’occasion de cette journée internationale de la femme que les «  femmes leaders » devraient se faire connaitre. Parmi ces dernières fugueraient celles qui ont pris l’initiative de se jeter les premières dans l’arène politiques en créant leurs partis  indépendamment des hommes.

Parmi ces femmes leaders fugureraient également des femmes cadres dans les entreprises publiques et privées et même des mères et des épouses dignes de ce nom qui jouent des rôles non négligeables aux cotés de leurs maris au foyer.

Très sollicitée par des femmes à Kinshasa et partout où elle aura déjà séjourné dans les contrées de l’arrière-pays, la ministre du Genre et de la Famille, Chantal Safou qui prépare cette journée internationale de la femme pour le compte de la RDC est-elle aux premières loges de candidates de femmes du pays aux prochaines consultations populaires annoncées ?

 Quelle place accorde-t-elle à cette question fondamentale d’élection de femmes à l’occasion de cette journée, la dernière, qui précède  les élections ? Mme la ministre est –elle prête  à rivaliser d’influence au nom de la femme congolaise avec le dauphin de l’autorité morale de sa famille politique pour briguer la magistrature suprême du pays ? Bienvenue d’ores et déjà à la journée du 8 Mars dédiée à la femme par l’organisation des Nations Unies.

Bamporiki Chamira
La Tempête des tropiques
508 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
mushikazi - 06.03.2018 15:52

votons tous madame EVE BAZAIBA à la presidence du 23 décembre 2018

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»