mediacongo.net - Actualités - USA : à San Francisco, le premier café préparé par un robot

Retour MC Geek !

USA : à San Francisco, le premier café préparé par un robot

USA : à San Francisco, le premier café préparé par un robot 2018-03-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/05-11/robot_cafe_18_0001.jpg -

Avec son robot Robin, la start-up Cafe X espère révolutionner le marché des cafés. En ce qui concerne le rapport qualité-prix, le kiosque du barista automatique a déjà dépassé le Starbucks voisin dans les évaluations des clients

Robin est un barista pas comme les autres. Mais il est peut-être le barista du futur. C’est un robot qui prépare à la demande les cafés commandés par ses clients. Une première mondiale, selon son concepteur, la start-up californienne Cafe X. « Nous prouvons qu’il est possible d’automatiser ce processus », se félicite Henry Hu, le fondateur de la société, âgé à peine de 23 ans.

Robin a été installé fin février dans le quartier financier de San Francisco. Il se présente sous la forme d’un bras mécanique pouvant pivoter sur six axes. Il est intégré dans un kiosque de quarante mètres carrés, équipé d’un iPad. Cafe X avait déjà ouvert un premier point de vente en janvier, mais celui-ci est équipé de la première génération de robot, moins efficace et occupant davantage de place.

Un goût « bien meilleur qu’on ne le pense »

La commande s’effectue sur une application mobile ou sur l’iPad présent sur place. Le client choisit son type de café (Expresso, Cappuccino, Latte…), sa taille et l’un des trois torréfacteurs disponibles. Le bras mécanique se met alors en action. Il saisit un gobelet en carton ou en plastique, le place sous la machine à café, puis le récupère et le remue légèrement. Moins d’une minute plus tard, le client reçoit une alerte sur son smartphone avec un code à quatre chiffres lui permettant de récupérer son café. Robin lui adresse alors un petit signe de la main en guise de remerciements.

« J’étais un petit sceptique au départ et je pensais que le café aurait le même goût qu’un Keurig [l’équivalent américain de Nespresso, ndlr], explique Andrew, un client présent sur place. Mais le café est en réalité bien meilleur que je ne le pensais ». Un sentiment partagé par la majorité des consommateurs. Sur le site de notation Yelp, Cafe X recueille ainsi 4,5 étoiles sur les 5 possibles. A titre de comparaison, le Starbucks situé au coin de la rue n’affiche que 3,5 étoiles.

Choix entre différents torréfacteurs

Les cafés sont vendus entre 3 et 4 dollars. « C’est moins que Starbucks », se félicite Henry Hu. Mais la différence de prix reste assez faible. La société met en avant d’autres avantages, comme la possibilité de choisir entre différents torréfacteurs ou la présence d’un spécialiste pour répondre aux questions et fournir des conseils. Ailleurs, « les baristas sont tellement occupés qu’ils ne peuvent pas le faire », assure le fondateur de Cafe X.

Autre point fort : la rapidité. Robin peut en effet préparer trois cafés en quarante secondes seulement. Cela signifie moins de file pour passer la commande puis moins d’attente pour récupérer son café. En revanche, le point de vente n’offre aucun produit annexe, comme des pâtisseries ou des jus de fruits. Un manque que la start-up prévoit de combler à l’avenir.

Une bourse de 100 000 dollars

Cafe X a été fondée en 2015. L’année suivante, elle lance une première expérimentation à San Francisco. Quelques mois plus tard, Henry Hu abandonne ses études universitaires. Il reçoit une bourse de 100 000 dollars de la Thiel Foundation pour poursuivre son projet entrepreneurial. Depuis, la jeune société a levé 5 millions de dollars auprès d’investisseurs de la Silicon Valley.

Pour concevoir son kiosque, la start-up s’est associée au réputé studio de design Ammunition, connu pour avoir dessiné les casques audio Beats (depuis racheté par Apple) ou encore le lecteur de carte bancaire de Square. Le résultat est épuré sans être futuriste. Henry Hu ne souhaite pas indiquer le coût de son kiosque, mais reconnaît que le seul bras mécanique coûte environ 25 000 dollars.

L’entreprise ambitionne désormais d’ouvrir de nombreux points de vente dans les immeubles de bureaux, dans les aéroports ou dans les centres commerciaux. Elle compte en particulier sur la facilité d’installation de son kiosque. Celui-ci est suffisamment compact pour passer dans une double porte standard. Et il ne nécessite aucun raccordement au réseau d’eau. Cafe X espère également séduire les entreprises qui souhaitent proposer un café à leurs employés. « Si vous ne pouvez pas supporter cet investissement, cela coûte beaucoup moins d’installer un Cafe X », assure le jeune entrepreneur.


Le Temps / MCN
612 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Un projet de fabrication de batteries pour panneaux solaires présenté au ministre des Affaires étrangères
AUTOUR DU SUJET

Coupe du monde 2026 : le trio Etats-Unis - Canada - Mexique désigné par la FIFA pour organiser...

Sport ..,

Trump pourrait gracier Mohamed Ali à titre posthume

Sport .., Washington, Etats-Unis

Trump revendique le droit de s'accorder une grâce présidentielle

Monde .., Washington, Etats-Unis

Boxe : Qui est ce légendaire Jack Johnson que Trump vient de réhabiliter ?

Sport ..,