mediacongo.net - Actualités - Marché central : la fête de la femme à la base d'un engouement fou

Retour Femme

Marché central : la fête de la femme à la base d'un engouement fou

Marché central : la fête de la femme à la base d'un engouement fou 2018-03-08
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/05-11/femme_pagnes_marche_18_0001.JPG -

L’atmosphère d’hier, mercredi 7 mars 2018, au marché central de Kinshasa a ressemblé à celle des journées préparatoires de la fête du nouvel an. Mieux, à la veille de la Saint Sylvestre. Préoccupées par leur "paraître" pour cette journée du 8 mars, des femmes kinoises, voire des jeunes filles, ont pris d’assaut les magasins de vente des pagnes et des bijoux fantaisies dès les premières heures de la journée.

La fête de la femme célébrée ce jour avait déjà annoncé ses couleurs hier dans différents lieux de négoce de Kinshasa, ainsi que dans les maisons de couture et salons de coiffure de la ville. Circuler au Grand marché de Kinshasa hier n’a pas été tâche aisée. Sans vouloir réduire cette journée au port de pagne, les femmes rencontrées hier dans différents magasins du centre-ville n’avaient pas caché leur intention de vouloir s’offrir quelques cadeaux à cette occasion.

"Je tenais quand même à m’offrir un nouveau pagne et de petits bijoux à l’occasion de la journée internationale de la femme. C’est vrai que vu le temps, je ne saurai pas donner cela à une maison de couture, de telle manière que la robe que je compte porter soit prête le jour suivant. Je ne sais pas combien de temps cela prendra chez ma couturière. Mais ce qui est amusant, je penserai toujours à la journée du 8 mars chaque fois que je la porterai", a confié, Fanny, N., cadre dans une banque commerciale de la place.

LES MAGASINS DEBORDES DE MONDE

Pendant que certaines femmes circulaient en toute quiétude au marché central de Kinshasa et collectionnaient calmement les articles dont elles avaient besoin, d’autres, pour la plupart des étudiantes, passaient en toute vitesse d’un magasin à un autre. Une fois qu’elles ont trouvé la marque du pagne désirée, elles accouraient vers les arrêts de bus, pressées de rentrer payer à un coût spécial les services des couturiers afin que l’habit soit prêt en moins de 24 heures.

"Plusieurs activités vont être organisées au sein de notre université dans le cadre de la journée internationale de la femme. C’est ainsi que nous étions venus au grand marché nous acheter de beaux pagnes. Nous rentrons vite voir nos différents couturiers. Mais pour que nos habits soient prêts dans moins de 24 heures, nous serons obligées de payer par deux fois le coût normal", rapporte une étudiante de l’Université technologique Bel campus.

Des magasins de vente de pagne de l’avenue du commerce, avaient organisé des actions promotionnelles à cet effet. Au-delà des techniques de marketing visuel utilisées, ces boutiques offraient des gammes variées des pagnes à des prix abordables. Deux pagnes ( 4 yards) de marque Super Java se vendaient entre 16.000 et 16.500 fc, alors que le prix de 3 pagnes (6 yards) oscillait entre 20.000 et 21.000 fc.

DES HOMMES OFFRENT DES CADEAUX AUX FEMMES

Des artistes comédiens et musiciens ont été mis à contribution pour attirer les clients vers les magasins. Chez Bizou Bizou, sur l’avenue du commerce, le comédien Mbaliosombo qui se déguise en femme sur scène, débitait quelques blagues au grand bonheur des visiteurs. Chacune des acheteuses avait le droit de se faire plusieurs photos selfie avec ce comédien. Ce qui a été à la base d’une forte affluence dans différents rayons de cette maison d’habillement.

Un autre point d’attraction des femmes hier dans le centre-ville de Kinshasa a été le magasin Woodin, spécialisé dans la vente des pagnes de la marque Vlisco. Les femmes issus de milieux aisés s’entassaient le long de la journée dans ce magasin pour s’offrir des pagnes et accessoires à des prix relativement élevés. 

Les hommes eux n’ont pas été en reste dans l’engouement observé hier au centre-ville de la mégapole congolaise. Quelques hommes entraient et sortaient timidement dans les magasins en quête sans doute des cadeaux pour remplir de joie le cœur de leurs femmes, de leurs sœurs, voire de leurs mères.

"Les femmes ne se fatiguent jamais de cadeaux. Etant donné que c’est leur journée, je tenais à offrir quelque chose à ma femme en signe de mon attachement à elle. C’est lui rappeler que je l’aime beaucoup, je suis fier de l’avoir comme mère de mes beaux enfants. Je ne pouvais pas rater cette occasion. J’imagine combien elle sera contente de recevoir un cadeau de ma part à l’occasion de cette fête mondiale de la femme", a confié un quinquagénaire.

UNE JOURNEE D’EVEIL DE LA CONSCIENCE DES FEMMES

Plusieurs cérémonies officielles seront organisées à travers l’étendue nationale en signe de célébration de cette fête mondiale de l’émancipation des femmes. Au niveau national comme international, l’accent en cette année est mis sur la nécessité d’investir dans la force productrice de femme rurale comme moteur du développement durable.

Les opérateurs culturels interrogés à cette occasion pensent qu’en sus de la dimension festive, cette journée devrait rester un moment d’éveil du géant qui sommeille dans le for intérieur de chaque femme. "C’est un jour où les femmes congolaises doivent se souvenir des héroïnes comme Kimpavita, Anuarite, Rosa park, Jeanne d’Arc, bref de toutes ces grandes figures de la lutte féminine", ont-ils martelé. 
Tout compte fait, c’est un jour de fête des femmes et pour les femmes. Que vive la femme congolaise ! 

Orly-Darel Ngiambukulu
Forum des As
2072 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Jckmzlo - 08.03.2018 15:04

Bonne fête à toutes les femmes de par la république. Mais je vous demande une chose préservez nos us et coutumes congolais pour un comportement meilleur du genre.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 08.03.2018 13:26

En gros c'est la journée des soldes... consommez ,consommez, au moins cette journée aura servi à quelque chose!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntshiakala - 08.03.2018 12:00

Après le 8 mars,nettoyez bien ces pagnes et envoyez-les aux femmes rurales qui sont actuellement seules protectrices des valeurs féminines africaines.Circulez dans nos villages et voyez les conditions précaires dans lesquelles vivent ces braves dames fidèles à leurs maris,travailleuses,attentives à leur progéniture,moins envieuses ,solidaires..........

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»
AUTOUR DU SUJET

Maman Olangi sera inhumée le 23 juin

Religion ..,

Quand les kinoises font la course aux rondeurs

Style et Beauté ..,

Sud-Kivu : la société civile plaident pour l’amélioration de la représentation des femmes...

Femme ..,

L'Arabie saoudite a commencé à délivrer des permis de conduire à des femmes

Femme ..,