mediacongo.net - Actualités - Marches à Kinshasa : le PGR et l’auditeur de l’armée appelés à engager des poursuites contre les auteurs des violations des droits humains

Retour Société

Marches à Kinshasa : le PGR et l’auditeur de l’armée appelés à engager des poursuites contre les auteurs des violations des droits humains

Marches à Kinshasa : le PGR et l’auditeur de l’armée appelés à engager des poursuites contre les auteurs des violations des droits humains 2018-03-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/mushobekwa_marie_ange_18_003.JPG Kinshasa-

La ministre des droits humains Marie-Ange Mushobekwa

La ministre des droits humains Marie-Ange Mushobekwa invite le ministre de la Justice à instruire le Procureur général de la république (PGR) et l’auditeur général des forces armées de la RDC (FARDC) à engager des poursuites contre les auteurs des violations graves des droits de l’homme survenus lors des marches des fidèles catholiques des 31 décembre et 21 janvier à Kinshasa.
 
Elle a lancé cet appel samedi lors de la publication du rapport de la commission d’enquête mixte sur les violations et atteintes relatives aux droits de l’homme survenues durant lesdites manifestations.
 
Au terme de l’enquête, cette commission a établi que quatorze personnes ont été tuées lors des manifestations pacifiques du 31 décembre  et 21 janvier derniers dans la ville de Kinshasa. Et parmi les 14 victimes de la répression de ces manifestations, douze ont succombé par balles et deux par asphyxie à la suite de l’usage des gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre.
 
Mme Mushobekwa a précisé que cette enquête n’a pas été approfondie, expliquant qu’elle s’est basée sur les auditions des témoins victimes et des ayants droits de ces violences. Elle invite la justice à mener des enquêtes approfondies sur certaines allégations rapportées à la commission mixte.

Vous pouvez écouter la ministre des droits humainss dans cet extrait sonore:


Radio Okapi /MCN
2116 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Motoazamotote - 12.03.2018 08:56

Chère Marie Ange, je te crois puisque tu as le devoir de protéger ton avenir politique. Etant encore jeune, tu as toutes les chances devant toi, faut pas suivre les pas des autres qui font la politique pour leur proper ventre mais ils oublient toute la population qui souffre. Tu sera très bien appreciée si tu arrives à punir les auteurs de ces violations multiples des droits des citoyens congolais. Courage ma chère.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 12.03.2018 08:45

Saupoudrage et mise en scene simples. Je n'y crois pas moi, c'est que de la politique au sens congolais du mot : MENTIR.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Détournement des fonds publics à la BCC : à quand l'ouverture d'une enquête par le PGR ?

Economie ..,

Kinshasa : Flory Kabange Numbi annonce « une traque sans merci contre les Kulunas »

Société ..,

L'ACAJ demande au PGR d'abandonner des poursuites contre Moïse Katumbi

Société ..,

Lutte anti-corruption: la croisade Luzolo accouche d’une souris ?

Société ..,