mediacongo.net - Actualités - Newton Howard: l'homme qui veut mettre une puce dans votre cerveau

Retour MC Geek !

Newton Howard: l'homme qui veut mettre une puce dans votre cerveau

Newton Howard: l'homme qui veut mettre une puce dans votre cerveau 2018-03-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/howard-newton-want-to-put-chips-in-brain.jpg Oxford, UK-

Connaissez-vous Newton Howard ? Ce professeur à Oxford, par ailleurs créateur du Mind Machine Project au MIT, a mis au point un prototype d'implant neuronal qui s'appuie sur la recherche d'Oxford et du MIT, mais aussi de l'université de Georgetown et des fabricants de microprocesseurs américains Intel et Qualcomm.

Avec sa société ni2o (Neuron Input to Output), il a élaboré Kiwi. De la taille d'un grain de riz et pesant un peu moins de 2 grammes, cet implant permet de capter des informations envoyées par les neurones, tout comme de leur répondre, après avoir été stimulé par la lumière ou une impulsion électrique. Les informations sont transmises à une appli téléchargée sur un téléphone portable et permettent d'envoyer des ordres comme allumer ou taper un texte...

Au début, beaucoup ont pris Newton Howard pour un fou, lui qui, dans une autre vie, a été directeur de la stratégie d'In-Q-Tel, le fonds d'investissement de la CIA. Mais voilà, après avoir reçu un engagement de financement de 1,6 million d'euros l'an dernier, il vient d'obtenir un prêt de Bpifrance et s'apprête à travailler avec l'Institut du cerveau et de la moelle épinière. Car implantée dans le cerveau, cette puce promet de réduire les effets d'Alzheimer, du Parkinson ou encore de la dépression. À plus long terme, Newton Howard imagine même de cartographier le cerveau en 3D et de se risquer à l'amélioration cognitive, en augmentant, d'ici quelques années, la mémoire, la capacité de calcul ou encore la capacité à traduire des phrases.

« Nous sommes très heureux d'accompagner un projet emblématique comme Ni2o pour son installation en France. C'est un nouveau signal de l'attractivité de la France dans le domaine des deep tech », a expliqué au Point.fr Paul-François Fournier, directeur exécutif de l'innovation de Bpifrance, à propos de ce projet qui aimerait lever plus de 200 millions d'euros sur cinq ans.

« Pincettes »

Cette technologie est-elle facilement implantable dans le cerveau ? « Elle est très faiblement invasive, car il sera possible d'utiliser les parois nasales pour l'implanter », explique le cofondateur Richard Wirt, un ancien vice-président d'Intel, à propos de sa puce, qui serait facturée autour de 2 000 dollars. Sera-t-elle assez sûre ? « Kiwi communiquera avec un téléphone portable via une connexion Bluetooth cryptée à faible intensité », explique l'entreprise, qui a commencé à travailler avec la start-up parisienne MicroBrain, spécialisée dans les puces qui s'appuient sur des micro-fluides, reproduisant le vivant. Plus circonspect, Ricardo Chavarriaga Lozano, spécialiste de l'interface cerveau-machine à l'École polytechnique fédérale de Lausanne, juge qu'« il faut prendre des pincettes : beaucoup de recherches doivent encore être effectuées avant de modifier le vivant ».

Faut-il voir dans Ni2o, qui se présente comme une société capable de construire un pont entre l'homme et la machine, un concurrent du projet Kernel défendu par Brian Johnson, ou de Neuralink, le projet d'Elon Musk, qui vise à augmenter les humains pour résister à l'intelligence artificielle ? C'est surtout sur la capacité à soigner les patients que sera jugée l'entreprise, qui installera ses bureaux d'ici à quelques semaines dans l'iPEPS-ICM, l'incubateur et pépinière d'entreprises Paris-Salpêtrière. Cet établissement, installé sur 22 000 mètres carrés au sein de l'hôpital Pitié-Salpêtrière, se présente comme la première structure européenne d'accélération d'innovation entièrement dédiée aux maladies du système nerveux.

Guillaume Grallet
Le Point / MCN,via mediacongo.net
899 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Rémy - 27.05.2018 10:07

Dans un premier temps communiquer pour guérir, mais ensuite dans les cartons il y a le transhumanisme qui va bientôt avoir les moyens de changer l'être humain avec un eugénisme faustien. L'apocalypse de Jean 13 dans la bible est en train de se réaliser avec la marque de la bête qui va s'imposer à l'humanité dans l'indifférence générale (implant de nano puce et modification de l'ADN). Et si notre futur était déjà prédit ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 22.03.2018 15:01

Il vise sûrement loin y compris teleguider l'implanté/e dans son choix électoral.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Les téléphones tuent la planète encore plus vite que prévu
AUTOUR DU SUJET

La maladie du ver de Guinée en passe d’être éradiquée

Santé ..,

Des chercheurs ont réussi à stocker de la lumière sous forme de son

Science & env. ..,

Des puces renifleuses, nouvelle avancée (africaine) de l'intelligence artificielle

MC Geek ! ..,

Des employés se font implanter des micropuces corporelles en Suède

Monde ..,