mediacongo.net - Actualités - Goma: Liberation de 4 militants de Lucha

Retour Provinces

Goma: Liberation de 4 militants de Lucha

Goma: Liberation de 4 militants de Lucha 2018-03-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/lucha_militants_18_00001.jpg Goma, Nord-Kivu-

Les membres de Lutte pour le Changement – Lucha, ont été libérés le 20 mars 2018, après deux mois de prison, à Goma au Nord-Kivu

En RDC, les défenseurs des droits de l'Homme Parfait Muhani, Rachel Benie, Justin Mutabesha et Ben Kamuntu ont été libérés le 20 janvier après deux mois de détention à Goma, dans le Nord-Kivu.

Le 19 mars dernier, les défenseurs ont été acquittés par le tribunal de paix de Goma, dans la région du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC).

Parfait Muhani, Rachel Benie, Justin Mutabesha et Ben Kamuntu sont membres de Lutte pour le Changement – Lucha.

Les quatre défenseurs des droits humains, Parfait Muhani, Rachel Benie, Justin Mutabesha et Ben Kamuntu ont été acquittés des charges de violation de domicile, séquestration et destruction méchante. Les défenseur-ses ont été libérés le lendemain.

Le 21 janvier dernier, les quatre congolais avaient été arrêtés par des policiers devant la cathédrale St Joseph à Goma, alors qu'ils préparaient une manifestation.

La manifestation était organisée dans plusieurs villes par le Comité Laïc de Coordination (CLC) de l'église catholique, un groupe de militants catholiques qui appellent au respect de la constitution et en particulier au respect du mandat présidentiel, selon lequel le président Kabila doit se retirer.

Les quatre défenseurs des droits de l'Homme avaient été arrêtés au poste de police de Kahembe, et le 26 janvier, transférés devant le parquet du tribunal de paix de Goma, puis envoyés à la prison centrale de Goma. Ils étaient initialement accusés de rébellion et de trouble à l'ordre public, et ont pu rencontrer un avocat.

Un certain nombre d'autres défenseurs des droits de l'Homme ont été arrêtés en lien avec les manifestations pro-démocratie le 31 décembre 2017 et le 21 janvier 2018.

Le 30 décembre 2017, quatre militants du mouvement citoyen Filimbi, Carbone Beni, Mino Bompomi, Grâce Tshiunza et Cedrick Kalonji, ont été arrêtés alors qu'ils informaient le public dans la commune de N'Djili à propos de la manifestation pacifique à venir.

Les autres défenseur-ses des droits humains détenus n'avaient initialement pas pu voir ni leurs avocats ni leurs familles, des visites ont été ensuite autorisées mais de nouveau refusées. Les défenseur-ses des droits humains locaux font part de leurs vives préoccupations concernant la détérioration de la santé des quatre membres de Filimbi détenus.

Palmer Kabeya a aussi été arrêté le 30 décembre 2017 et incarcéré à la Détection militaire des activités anti-patrie (DEMIAP). Il n'a pas été autorisé à voir son avocat et sa famille.


VOA / MCN
1021 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

VERITE' | MYBMKJD - posté le 28.03.2018 à 08:14

LES CHINOIS DISENT " QUE CELUI QUI NE FAIT RIEN NE CONDAMNE PAS CELUI QUI FAIT QUELQUE CHOSE "

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo Hope | 5VHBADK - posté le 27.03.2018 à 19:37

Mais franchement quel est le bilan de vos revendications, dénonciations, marches, sit-in, …? Vous êtes probablement plus courage que moi mais je vous suggère de changer de stratégie surtout en cette période préélectorale. Ce gouvernement de comprend pas votre langage trop pacifique et innocent. La RD Congo n’est pas un pays démocratique. Ne perdez pas votre temps. Je ne vous pousse pas à la violence, mais vous pouvez par exemple mobiliser vos communautés à voter pour des candidats que vous jugerez crédibles, pourquoi par avoir vos propres candidats aux législatives.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts | TSWZGT3 - posté le 27.03.2018 à 18:20

Mediocres

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri: des parlementaires formulent 8 recommandations pour pacifier le territoire de Djugu

Provinces .., Kinshasa

L’insécurité dans la partie Est de la RDC au centre de la réunion interinstitutionnelle

Provinces ..,

Beni : la campagne de vaccination contre le virus Ebola lancée

Santé ..,

Ebola : neuf décès avérés au Nord-Kivu

Santé .., Beni, Nord-Kivu