mediacongo.net - Actualités - Le corps humain pourrait compter un 80e organe

Retour Science & env.

Le corps humain pourrait compter un 80e organe

Le corps humain pourrait compter un 80e organe 2018-03-28
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/laboratoire_microscope_18_00001.jpeg -

Une étude menée par des chercheurs américains révèle la présence d'une structure interstitielle, jusqu'ici inconnue, qui pourrait être considérée comme notre quatre-vingtième organe, et permettre des avancées spectaculaires en matière de lutte contre le cancer. 

En utilisant une nouvelle façon de visualiser notre anatomie, des scientifiques américains ont découvert une nouvelle structure dans le corps humain qui pourrait être considérée comme un 80e organe à part entière, rapporte The Independent.

La découverte, publiée dans la revue Scientific Reports, pourrait améliorer la compréhension du fonctionnement des organes et tissus du corps humain et révéler des mécanismes jusqu'alors totalement inconnus, à l'origine de la propagation de certaines maladies comme le cancer.  

Les scientifiques savaient déjà qu'une couche de tissu se trouve juste au-dessous de la peau et tapisse les poumons, les voies digestives et urinaires et une grande partie du système circulatoire. Mais ce tissu était considéré comme compact. Or, cette étude révèle en fait qu'il s'agit d'un vaste système interconnecté de compartiments remplis de liquide qui s'étend à travers tout le corps. 

The newfound organ, here beneath the top layer of skin, is also in tissue layers lining the gut, lungs, blood vessels and muscles. The organ is a bodywide network of interconnected, fluid-filled compartments supported by a meshwork of strong, flexible proteins (Jill Gregory)
Jill Gregory / Scientific Reports - L'organe découvert, ici sous la couche supérieur de la peau, est un réseau corporel de compartiments interconnectés remplis de liquide et soutenus par un réseau de protéines fortes et flexibles

Cette structure est "interstitielle", c'est-à-dire située entre les tissus humains, ce qui lui a valu d'être surnommée "l'interstitium". Cependant, ceci reste pour l'heure une distinction non officielle: pour qu'une partie du corps devienne officiellement un organe, un consensus doit d'abord se développer autour de l’idée à mesure que d'autres chercheurs l'étudient, a expliqué au site LiveScience le docteur Neil Theise, un des médecins à l'origine de la découverte.

Si l'interstitium n'avait jusqu'ici pas été découvert, c'est parce que la méthode traditionnelle de préparation des lames de microscope détruisait la structure de l'organe. En effet, lorsque les scientifiques préparent des échantillons de tissus pour ces lames, ils traitent les échantillons avec des produits chimiques, les découpent en fines tranches et les colorent pour mettre en évidence leurs caractéristiques. Mais ce processus de "fixation" évacue le fluide: les cellules avaient été donc été considérées comme une simple couche de tissu, explique le site LiveScience

Des avancées en termes de diagnostic des cancers

Les résultats de cette récente recherche s'appuient donc sur une technologie plus adaptée: l'endomicroscopie confocale à base de sonde, dont l'objectif est de permettre une observation cellulaire en temps réel en visant une lumière laser sur les tissus vivants.

L'équipe à l'origine de ces recherches assure que ces compartiments remplis de liquide peuvent agir comme des "amortisseurs" qui protègent les tissus du corps contre les dommages. Mais en fournissant une "voie" pour que le liquide se déplace dans le corps, l'interstitium pourrait avoir pour effet secondaire de répandre le cancer dans l'organisme. Cette découverte pourrait également permettre aux scientifiques de développer de nouveaux tests pour le cancer. "Cette découverte pourrait conduire à des avancées spectaculaires en médecine, comme la possibilité d'échantillonner directement du liquide interstitiel et en faire puissant outil de diagnostic", explique Neil Theise, cité par The Independent

En janvier 2017, des chercheurs de l'University Hospital Limerick, en Irlande, avaient découvert le 79e organe humain, présent dans le système digestif, le mésentère. 


BFM TV
1138 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Joseph - 28.03.2018 17:07

Nous souhaitons une bonne chance a cette equipe. Mais une question aussi: Quid de recherche sur le traitement curatif du Diabete?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Nouvelle-Zélande: Première radiographie 3D et en couleur d'un corps humain

Santé ..,

La NASA affirme qu'aller dans l'espace pourrait modifier de façon permanente l'ADN

Science & env. ..,

Le corps humain a-t-il atteint ses limites ?

Science & env. ..,