mediacongo.net - Actualités - Est de la RDC : des prêtres toujours victimes d’enlèvements et d’assassinats

Retour Religion

Est de la RDC : des prêtres toujours victimes d’enlèvements et d’assassinats

Est de la RDC : des prêtres toujours victimes d’enlèvements et d’assassinats 2018-04-11
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/cenco_13.jpg -

Depuis un certain temps dans l’Est de la République démocratique du Congo, les religieuses et religieux sont, d’une manière régulière, devenus victimes d’enlèvements ainsi que d’assassinats ciblés

Depuis un certain temps dans l’Est de la République démocratique du Congo, les religieuses et religieux sont, d’une manière régulière, devenus victimes d’enlèvements ainsi que d’assassinats ciblés. Le dernier cas est celui de l’abbé Etienne Nsengiyumva, jeune prêtre du diocèse de Goma, abattu dans la soirée du dimanche 08 avril à Kitshanga (Masisi), dans la province du Nord-Kivu, par des hommes armés non identifiés. Selon le vicaire général du diocèse de Goma, la victime venait de célébrer la messe et de participer ensuite à un repas convivial à la succursale catholique de Kyahemba.

Après trois jours d’un enlèvement d’un autre prêtre

Ce meurtre  intervient trois jours après l’enlèvement, vendredi d’un autre religieux, l’abbé Célestin Ngango, Curé de la Paroisse catholique de Karambi, territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu, par des hommes armés non autrement identifiés pendant que ce dernier venait de dire la messe pascale, à la Paroisse sus évoquée.

Se trouvant à bord d’un véhicule, l’abbé Célestin Ngango, accompagné de quelques fidèles de l’église et de son chauffeur, ont été interceptés sur le chemin  du  retour par des hommes armés, qui ont obligé le prêtre à descendre du véhicule et ont ordonné au chauffeur ainsi qu’aux fidèles de rebrousser chemin. Les délinquants ont ensuite amené le curé vers une destination inconnue.

La Voix des Sans Voix dénonce

Ce calvaire imposé aux prêtres catholiques dans cette partie de la République n’a pas laissé indifférente la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV), qui est revenu à la charge dernièrement pour dénoncer cette insécurité grandissante, qui se traduit par des enlèvements suivis de disparitions forcées voire d’assassinats ciblés. Selon cette ONG de droits de l’homme, ces hommes armés exigeaient une rançon évaluée à plusieurs milliers de dollars américains pour que l’abbé Ngango recouvre la liberté.

Il convient de souligner qu’en 2012, trois autres prêtres de la paroisse catholique de Notre Dame de Douleur de Mbau avaient été enlevés et demeurent portés disparus depuis lors. Il s’agit des prêtres assomptionnistes Jean-Pierre Ndulani, Edmond Kisughu, Ansèlme Wasukundi.

Il y a aussi en 2016 l’assassinat à Lubumbashi, quartier Golf, de l’abbé Joseph Mulimbien. En outre le vendredi 02 mars de cette année, un prêtre  de la Congrégation des Joséphistes a été retrouvé mort au bord de la rivière Kasaï, dans  la province du Kasaï central.


La Tempête des tropiques
1133 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba