mediacongo.net - Actualités - Timide retour des déplacés dans le territoire de Djugu en Ituri

Retour Provinces

Timide retour des déplacés dans le territoire de Djugu en Ituri

Timide retour des déplacés dans le territoire de Djugu en Ituri 2018-04-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/09-15/nyapala_village_18_004.jpg -

Nyapala, un village du groupement Irokpa, a été attaqué et en partie brûlé en mars dernier, en Ituri

Les déplacés ne se précipitent pas pour rentrer dans le territoire de Djugu en Ituri. Pourtant, le gouverneur de la province incite les populations à rentrer chez elles, après quelques semaines d’accalmie. A Nyapala, par exemple, un village du groupement Irokpa, attaqué et en partie brûlé en mars dernier, les autres habitants commencent à peine à rentrer, mais la méfiance demeure.
 
Un amas de terre, du bois brûlé et ça et là quelques bouts de ferraille. C'est ce qu'il reste de la maison de Désiré Bambu : « J'ai tout perdu. Il ne me reste plus rien ».

Le jour de l'attaque, Désiré a réussi à fuir devant les assaillants. Il n'est rentré qu'il y a deux jours. « Ils sont arrivés d'en haut avec leurs lances et leurs armes à feu en criant. Ils disaient : aujourd'hui, c'est votre tour. Vous allez voir ce que nous allons vous faire c'est votre tour ».

Deux soldats congolais gardent l'entrée du village. C'est la rumeur de leur présence qui a poussé certains à rentrer, uniquement des hommes pour le moment. Parmi eux Ezechiel Lovi : « Nous les hommes, nous revenons pour cultiver nos champs, pour avoir quelque chose à manger avant de faire revenir nos familles. Mais j'ai quand même peur. Je pense que le conflit n'est pas terminé. J'ai me dit qu'ils peuvent à tout moment venir me surprendre dans mon champ ».

Bras croisés, l'air inquiet, un jeune homme écoute et regarde au loin. Lui ne possédait même pas de champs : « On n'a même pas compris ce qui s'est vraiment passé. Si les responsables sont amenés devant la justice, d'accord. Mais sinon, je ne vois pas comment faire venir ma famille ».

Ici, tous réfutent l'idée d'un conflit intercommunautaire et demandent pour retrouver confiance à comprendre les raisons de cette flambée de violence.


RFI /MCN via mediacongo.net
692 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Le sage - 13.04.2018 12:44

Aah bon, il y a des déplacés internes en RDC? Pour les médiocres au pouvoir c'est de l'affabulation des occidentaux, ce qui justifie leur boycott de la conférence de Genève. c'est bien si les faits confirment la vérité qui restera toujours têtue.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri : un officier des FARDC abattu par balles

Provinces ..,

Ituri: début des audiences publiques dans le dossier des massacres de Djugu

Provinces .., Bunia, Ituri

Ituri: 74 présumés assaillants de Djugu transférés au tribunal militaire

Provinces .., Bunia, Ituri

Ituri: l'année scolaire se clôture sauf dans les écoles de Djugu

Provinces ..,