mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : polémique autour du nouveau film documentaire sur Papa Wemba !

Retour Culture

Kinshasa : polémique autour du nouveau film documentaire sur Papa Wemba !

Kinshasa : polémique autour du nouveau film documentaire sur Papa Wemba ! 2018-04-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/23-29/papa_wemba_film_18_003.jpg -

Koffi Olomidé était convié à cette première diffusion exclusive mais il avait quitté la salle trop tôt alors que le film n’avait pas encore atteint son premier quart d’heure. Par contre, Manda Chante, Karmapa et Lambio Lambio sont quasiment arrivés en retard, à la fin de la projection.

De son côté, Nyoka Longo critique sévèrement la politique du filmage et le choix du  réalisateur sur la chronologie de l’histoire et les personnages sélectionnés pour témoigner sur la vie, le parcours artistique et la mort de Jules SHUNGU WEMBADIO alias Papa Wemba Bakala diakuba.  Tandis que les observateurs  s’exclament  sur l’absence remarquée de JB Mpiana et Werrason dans ce documentaire. Et pourtant, les  deux emblématiques  leaders du Clan Wenge pouvaient bien aussi enrichir ce film, par leurs témoignages, surtout que beaucoup de gens ont toujours accusé Papa Wemba d’être à la base de la dislocation de Wenge Musica 4×4.

«L’histoire de Papa Wemba : De génération en génération» est le titre phare du nouveau film documentaire consacré à 100% Star Bakala dia kuba. En avant-première, sa diffusion mondiale  a eu lieu le 25 avril 2018  à Kinshasa, par les responsables de «Trace Kitoko», à l’occasion du 2ème anniversaire de la disparition de l’artiste.

Produit par Trace Studios, ce film a été réalisé par Elvis ADIDIEMA, un jeune journaliste congolais évoluant en France.

Rendre hommage et pérenniser le nom de l’illustre disparu constitue leitmotiv et la quintessence de ce documentaire basé sur les témoignages accablants sur  sa vie, son parcours, ses traces dans la musique et sa passion à la sape, ses relations avec ses semblables  jusqu’au crépuscule de son pèlerinage sur la terre des vivants.  C’est-à-dire de sa naissance, ses réalisations jusqu’à sa mort tragique sur scène à Abidjan où le Maître d’école est tombé comme un véritable combattant qui meurt arme à la main.

Pendant plus ou moins 1h30’, le film retrace avec pertinence le portrait de Papa Wemba, à travers des éléments d’interviews recueillis auprès de sa femme Marie-Rose Luzolo Amazone, ses enfants, ses amis et proches ainsi que des anciens musiciens de son groupe  Viva-la-Musica. On y retrouve également des témoignages des journalistes, producteurs et tant d’autres figures emblématiques, stars de la musique congolaise et étrangère.

Ont répondu présents quelques musiciens, les chroniqueurs culturels, les fans pour découvrir le travail abattu par Trace Studios.

Sur le plan de la forme, l’assistance a salué la prouesse d’Elvis ADIDIEMA qui a réussi par rapport à la chronologie, synchronisation des faits et scénarios combinés aux émotions et narrations systémiques du filmage avec des effets spéciaux adaptées aux normes du 7ème art.

Nyoka Longo : pas convaincu ! 

Par ailleurs, le fond du documentaire  a  beaucoup suscité de réactions et critiques dans la salle après sa diffusion. Des journalistes, des musiciens et tant d’autres observateurs avertis présents ne sont pas restés indifférents.

D’abord, Nyoka Longo qui a été présenté comme un simple figurant dans ce film, salue l’initiative du réalisateur de rendre hommage à son frère et collègue de l’histoire. Mais, le chanteur regrette qu’il ne soit pas parmi les personnes pouvant mieux témoigner sur Papa Wemba. Alors qu’ils ont commencé ensemble leur  carrière musicale dans Zaïko Langa Langa depuis 1968.

Il est vrai que Vieux Bokul était une star planétaire qui ne repoussait personne à ses cotés. Malgré que le réalisateur ne peut pas aussi mettre tout le monde.  Mais, il y a certaines figures qui devraient à tout prix se retrouver dans ce documentaire parce qu’on ne peut jamais raconter le  parcours de Papa Wemba sans évoquer leurs noms. Par exemple : Asta Paola, une des premières chanteuses qui l’a accompagné pendant toute sa carrière internationale. Colonel Jaguer et Georges MULONGO, ses  grands amis d’enfance ainsi que Senado ‘‘Tata Malongi’’, son chargé de mission.

Toutefois, l’approche communicationnelle de ce film définit l’engagement, le champ et le contexte par lequel le film a été tourné. Les différentes séquences indiquent que ce documentaire a été tourné dans différents coins du monde où il n’a pas été aussi facile pour le réalisateur d’avoir tout le monde. «Je vous avoue que l’absence de certaines personnes que vous citez ici, ne l’a pas été par ma volonté. Il y en a certaines stars qui nous ont fermé leur porte, refusant nos caméras à Kinshasa. Il faut aussi dire qu’on ne  pouvait pas avoir les témoignages de tout le monde. Car, la télévision c’est le temps. Mais, nous sommes là pour écouter toujours vos critiques afin de nous permettre d’améliorer notre travail», a déclaré Elvis ADIDIEMA, réalisateur du film.

Amazone cède le film !

Il faut noter que ce documentaire sur « L’histoire de Papa Wemba» a été déjà cédé pour la diffusion exclusive chez le géant de la télévision numérique « Canal + ». Un accord flegmatique a été signé en bonne et due forme entre Marie-Rose LUZOLO Amazone et les responsables de Trace Tv depuis le mois dernier à Paris. Signalons que ce documentaire a été réalisé à Kinshasa et en Europe par la grande équipe de Trace Studios, au lendemain de la disparition de cette légende de la musique africaine. Il décrypte dans toute sa dimension de la vie, les œuvres et la personnalité de ce grand artiste au talent innombrable.

Ce documentaire vante  le savoir-faire étant Musicien chanteur, sapeur, peintre et cinéaste, à travers des témoignages authentiques soutenus des illustrations (images) émouvantes. Le film évoque les temps forts et les souvenirs de Papa Wemba qui a, non seulement, marqué toutes les générations, mais surtout qu’il a réussi à influencer la jeunesse africaine, grâce à sa philosophie fabuleuse, dans le monde des arts. Et cela, de génération en génération.

Jordache Diala
La Prospérité
3269 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 29.04.2018 à 13:03

We hope with this documentary enough money had been earned to build him a memorial!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

Poursuivant sa carrière solo en Europe : la chanteuse MJ30 prépare l’opus “Bizipeli”

Musique ..,

France : un documentaire pour immortaliser Papa Wemba

Culture ..,

Papa Wemba : les dernières images d'avant sa mort en exposition

Culture ..,

Deux ans après la mort de Papa Wemba : Viva la Musica réapparait

Musique ..,