mediacongo.net - Actualités - Australie : plus de 300 millions d’euros pour préserver la Grande barrière de corail

Retour Science & env.

Australie : plus de 300 millions d’euros pour préserver la Grande barrière de corail

Australie : plus de 300 millions d’euros pour préserver la Grande barrière de corail 2018-05-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/23-29/corail_barriere_18_0012.jpg -

Le gouvernement australien va débloquer 312 millions d’euros pour la sauvegarde du plus vaste ensemble corallien du monde, sujet à différentes menaces liées au réchauffement climatique.


La Grande barrière de corail, l’un des joyaux du patrimoine naturel mondial, fait l’objet d’un plan de préservation. Le gouvernement australien a annoncé que 500 millions de dollars australiens (plus de 312 millions d’euros) seront débloqués pour la sauvegarde de cet écosystème sous-marin exceptionnel. Objectif : améliorer la qualité de l'eau, lutter contre les prédateurs et renforcer la restauration.

Cette mesure est une réponse à l’urgence : le plus vaste ensemble corallien du monde (348.000 km² le long des côtes australiennes) se voit de plus en plus dégradé par le réchauffement climatique. La hausse des températures de l’eau a causé de graves épisodes de blanchissement des récifs.

"C’est le plus gros investissement de l’histoire de l’Australie en faveur de la sauvegarde des récifs", se félicite Josh Frydenberg, ministre australien de l’Environnement et de l’Énergie. "Cet argent servira à améliorer la qualité de l’eau, à travailler avec les agriculteurs pour éviter que les sédiments, l’azote et les pesticides ne se répandent dans les coraux et cela permettra aussi de lutter contre l’étoile de mer invasive, prédateur naturel du corail".

Les scientifiques satisfaits, les écologistes sur leurs gardes

Le blanchissement est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration des coraux. Sous la pression de facteurs comme le réchauffement, les coraux stressés expulsent les algues avec lesquelles ils ont une relation symbiotique, et qui leur donnent couleur et énergie.

Le geste a été immédiatement salué par certains scientifiques du pays : "Cette annonce est un grand jour pour la science australienne, c’est aussi important pour l’innovation du pays, cela profitera à tous les australiens", a notamment assuré le scientifique et expert gouvernemental Alain Finkel.

Les écologistes, de leur côté, saluent la décision tout en accusant le gouvernement de jouer sur deux tableaux. Car en parallèle, les autorités viennent de donner leur feu vert pour l’installation d’une importante mine de charbon du groupe indien Adani à proximité de la barrière de corail. Du fait de sa dépendance à l'énergie fossile et de sa faible population, l'Australie est considérée comme l'un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre par habitant de la planète.

Le gouvernement australien a pourtant tout intérêt à préserver son patrimoine naturel. La grande barrière de corail est un haut lieu du tourisme et attire chaque année 2 millions de visiteurs dans le pays. 


BFMTV/MCN, via mediacongo.net
253 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Australie: la disparition annoncée de la grande barrière de corail

Science & env. ..,

Grande Barrière de corail: l'Unesco à la rescousse!

Science & env. ..,