mediacongo.net - Actualités - Semaine scientifique de l’Unikis : apprenants en master et doctorants à l’école de la gestion environnementale




Retour Science & env.

Semaine scientifique de l’Unikis : apprenants en master et doctorants à l’école de la gestion environnementale

Semaine scientifique de l’Unikis : apprenants en master et doctorants à l’école de la gestion environnementale 2018-05-08
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/07-13/unikis_semaine_scientifique_18_004.jpg -

Le changement climatique est le résultat d’une mauvaise gouvernance environnementale. Afin de prévenir le monde scientifique quant à la lutte contre l’exploitation irrationnelle des forêts, le Cifor s’associe à l’Université de Kisangani pour renforcer les capacités des doctorants et apprenants en master.

Des apprenants en master et bon nombre de doctorants de l’Université de Kisangani (Unikis) apprennent, depuis le lundi 7 mai, les différentes règles, notions et principes de la gestion environnementale. Un renforcement des capacités qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine scientifique de l’Université de Kisangani.

Pendant sept jours, des ateliers et séminaires sont organisés afin d’offrir aux divers universitaires et chercheurs l’opportunité de partager leurs connaissances avec les étudiants autour des thématiques-clés ayant trait à la gestion environnementale et à la conservation des ressources naturelles. Ce, à travers des présentations orales suivies des discussions en groupes.

Organisées par l’Unikis en partenariat avec le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR), ces journées scientifiques dénommées « Unikis-Cifor science weeks » sont une série de séminaires de renforcement des capacités. Elles sont financées par les fonds de l’Union européenne.

La première journée de ces travaux a été caractérisée par des échanges autour des trois principaux exposés. Notamment les « articulations juridiques entre la réforme de la décentralisation et la foresterie communautaire en RDC ». Quelques réalités du passage du niveau national aux niveaux juridictionnels de la REDD+ en RDC ont également fait l’objet des échanges. « Politologue de formation, je participe à la semaine scientifique de l’Unikis car j’estime qu’entre politique et environnement il existe un lien. Nous nous sommes rendu compte que la gestion de l’environnement est un domaine multidisciplinaire où chacun peut bien apporter sa contribution pour la gouvernance environnementale. Pour que la gouvernance environnementale soit parfaite, il doit y avoir l’implication de toutes les disciplines. C’est la raison d’être de notre présence à ces journées scientifiques afin de pouvoir renforcer nos capacités dans ce domaine. Tout le monde a l’obligation de s’impliquer dans la gouvernance environnementale, étant donné que nous ne disposons que d’une seule planète. Nous devons donc contribuer à la survie de celle-ci », a indiqué Etienne, doctorant en sciences politiques.

Repenser la foresterie communautaire

Défenseur d’une théorie consistant à interroger et inventer la foresterie communautaire, Alphonse Maindo a soutenu que la « foresterie communautaire » est un concept ambigu qui peut être considéré comme un frein au développement rural.

Pour lui, cette notion ne contribue nullement à la stratégie de gestion durable des ressources naturelles et de développement.

Alphonse Maindo estime qu’il faille repenser cette façon de voir les choses.

Etant donné que la foresterie communautaire comme une méthode inefficace par rapport au développement communautaire, l’intervenant constate que la foresterie communautaire « tend à devenir une manne de ressources additionnelles pour des élites et autres courtiers de développement. Un moyen de capture de rentes financières internationales ».

Telle que conçue et pratiquée, n’est rien d’autre qu’une association sans but lucratif. Pour pallier cette difficulté, Alphonse Maindo opte pour la culture d’un esprit d’entrepreneuriat, étant donné que la foresterie communautaire.

Contrairement à la théorie d’Alphonse Maindo, d’autres acteurs de la scociété civile pensent que la foresterie communautaire est un mécanisme de développement pour les communautés locales tributaires des forêts. Ce qui justifie le fait que depuis plusieurs années, des acteurs de la société civile dite environnementale se sont investis en plaidoyer et en actions de terrain afin d’obtenir l’opérationnalisation de la foresterie communautaire en République démocratique du Congo.

« L’implémentation de la foresterie comenvironnementale par l’adoption des outils de sa mise en œuvre. Ceux-ci pourront aider et simplifier l’acquisition et la gestion des concessions des forêts communautaires », a soutenu un expert sous le sceau de l’anonymat.


MCNTeam / mediacongo.net
1015 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Unikis : des scientifiques jugent inopportune l’exploitation du pétrole dans les parcs des...

Science & env. ..,