mediacongo.net - Actualités - Sanctions américaines : le géant chinois ZTE a cessé ses "principales activités"

Retour MC Geek !

Sanctions américaines : le géant chinois ZTE a cessé ses "principales activités"

Sanctions américaines : le géant chinois ZTE a cessé ses "principales activités" 2018-05-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/07-13/zte_siege_18_00001.jpg -

Le géant chinois des télécoms ZTE a annoncé avoir "cessé ses principales activités" après une sanction des Etats-Unis lui interdisant d'acheter des composants électroniques américains, un dossier qui alimente les différends commerciaux entre Pékin et Washington.

"Les principales activités du groupe ont cessé" suite à la décision américaine, adoptée mi-avril, a indiqué ZTE dans un communiqué diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi 10 mai 2018.

ZTE, fer de lance du développement des infrastructures 5G en Chine, est largement dépendant pour sa téléphonie mobile des technologies américaines telles les puces et le système d'exploitation Android. Il voit donc sa survie menacée par l'embargo des Etats-Unis.

L'entreprise a précisé qu'elle "poursuivait activement ses communications" avec l'administration américaine pour "faciliter la modification ou l'annulation" de la décision et parvenir à "une conclusion positive", selon le communiqué.

Après avoir plaidé coupable en 2016 d'avoir réexporté vers l'Iran et la Corée du Nord des équipements achetés aux Etats-Unis, en dépit d'un embargo américain, ZTE est accusé par Washington d'avoir fait de fausses déclarations sur les sanctions censées avoir été ensuite adoptées par l'entreprise contre certains de ses dirigeants.

En conséquence, les Etats-Unis ont décidé le mois dernier d'interdire pendant sept ans l'exportation de composants américains, notamment des semi-conducteurs, destinés à ZTE.

En réaction, la Chine a transmis la semaine dernière ses "protestations solennelles aux Etats-Unis", à l'occasion de pourparlers commerciaux menés à Pékin par une délégation américaine sous l'égide du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Les autorités communistes s'inquiètent du sort de l'entreprise qui emploie quelque 80.000 personnes, essentiellement dans le sud du pays. Elles ont fait du dossier une priorité dans les négociations commerciales en cours.

Cette sanction intervient par ailleurs alors que la bataille autour des technologies prend une place centrale dans les différends entre Pékin et Washington.

Les Etats-Unis s'alarment des ambitions chinoises de créer des champions nationaux dans le domaine technologique à l'horizon 2025 et dénoncent autant les subventions étatiques massives de Pékin que les transferts de propriété intellectuelle imposés par le régime aux groupes américains.

Sous pression, ZTE pourrait tenter de trouver des fournisseurs alternatifs en Corée du Sud ou à Taïwan, les deux autres principaux producteurs de semi-conducteurs : la semaine dernière, le groupe taïwanais de semi-conducteurs, Mediatek, s'est vu octroyer par Taipei un permis pour exporter des composants destinés à ZTE.


AFP / MCN
495 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Un projet de fabrication de batteries pour panneaux solaires présenté au ministre des Affaires étrangères
AUTOUR DU SUJET

L'armée américaine interdit les téléphones Huawei et ZTE

MC Geek ! ..,

Huawei serait-il en train de développer son propre OS ?

MC Geek ! ..,

Huawei clôt son aventure américaine

MC Geek ! ..,

L’UA et une entreprise chinoise lancent un projet de surveillance de la santé intelligente

Santé ..,