mediacongo.net - Actualités - Ebola: le ministre de la Santé et le directeur général de l’OMS à Bikoro

Retour Santé

Ebola: le ministre de la Santé et le directeur général de l’OMS à Bikoro

Ebola: le ministre de la Santé et le directeur général de l’OMS à Bikoro 2018-05-14
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/14-20/Ebola_Tedros_Adhanom_Ghebreyesus-Oly_Ilunga.jpg Bikoro, Equateur-

Le ministre de la Santé, Oly Ilunga Kalenga, a quitté Kinshasa dimanche 13 mai 2018 à destination de Bikoro via Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, accompagné du Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus et la directrice régionale de l’OMS, Moeti Matshidiso pour se rendre compte de la situation de   la maladie  à virus Ebola qui y sévit.

Le déplacement du ministre de la Santé et ses hôtes intervient 24 heures seulement après le voyage qu’il a effectué en aller et retour samedi 12 mai dans cette partie du pays à la tête d’une forte délégation des experts.

Aussitôt arrivé à Mbandaka, il s’est entretenu avec le chef de la division provinciale de la santé qui lui a notamment présenté la situation épidémiologique sur le terrain. Il a saisi l’occasion pour rappeler que ce n’est pas la province à elle seule qui fait face à l’épidémie d’Ebola mais plutôt la nation toute entière. Par conséquent, il faut renforcer la coordination entre les 3 niveaux de la riposte – nationale, provinciale et locale qui doivent travailler main dans la main, a-t-il recommandé.

Le Ministre de la Santé a  aussi  abordé la question des vaccins contre Ebola qui seront exclusivement administrés aux professionnels de la santé directement exposés et aux personnes ayant été en contact avec des cas confirmés d’Ebola. Bien qu’utiles pour briser rapidement la chaîne de transmission du virus Ebola, le ministre a expliqué que le succès réel de la riposte ne dépendra pas uniquement des vaccins mais de l’application rigoureuse des mesures de l’hygiène et de la santé publique.

Descente à Bikoro

La délégation s’est ensuite rendue à l’épicentre de l’épidémie à Bikoro pour palper du doigt les réalités du terrain. Lors de l’entretien avec le médecin chef de zone à l’Institut Technique Médical (ITM) de Bikoro, le ministre de la Santé a félicité les professionnels de la santé de la zone de santé pour leur professionnalisme et leur patriotisme qui ont permis de notifier des cas suspects et le déploiement rapide des moyens et ressources nécessaires pour la riposte.

Il  a fait plusieurs recommandations dont le renforcement de l’organisation de la riposte sur place telles que l’installation rapide de points d’eau chlorée à l’entrée de tous les lieux de rassemblement et la pratique des enterrements dignes et sécurisés.

 La délégation s’est également rendue à l’Hôpital Général de Bikoro où elle a échangé avec le Médecin Directeur à propos de l’installation prochaine d’un centre de traitement d’Ebola et de l’instauration de la gratuité des soins durant toute la période de l’épidémie.

 Dans le cadre de l’organisation de la riposte, l’Hôpital Général de Référence de Bikoro a placé les deux cas confirmés d’Ebola dans une zone d’isolement en attendant la construction prochaine du centre de traitement d’Ebola.

Une équipe additionnelle d’experts venant de Kinshasa a été déployée munie d’un lot d’équipements comprenant notamment des kits de protection individuelle pour le personnel de santé et les deux laboratoires mobiles de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB).

La prise en charge psychosociale des patients et de leurs proches a commencé. Elle est assurée pour tous les cas suspects ainsi que pour les membres de leurs familles et de toute personne en contact avec les patients, y compris leurs garde-malades.

Le ministre  de la Santé  était  accompagné dans ce déplacement  du Directeur général de la Direction Générale de lutte contre la maladie (DGLM), le Dr Ndjoloko Tambwe Bathe, du représentant de l’OMS en RDC, le Dr Allarangar Yokouidé, et du Représentant de l’UNICEF, le Dr Gianfranco Rotigliano. 


ACP / MCN, via mediacongo.net
762 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Le sage - 14.05.2018 17:21

Oly Ilunga est un sujet belge. Que fait-il dans un gouvernement RDCongolais où la nationalité est exclusive? Qu'attend le PGR pour ouvrir une information judiciaire pour faux et usage de faux et usurpation de la nationalité congolaise à l'encontre de cet étranger?????

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
flori moke - 14.05.2018 15:49

il faut faire vite trouver des solutions pcq bikoro Mbandaka c'est 100 km Mbandaka KIN par fleuve c'est 3 à 4 jours évitons le pire comme le cas de ex présidente JONHSON de SIERRA LEONNE avait négligé les premières informations d' ebola

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mukumbane - 14.05.2018 14:37

Grand hommage à nos médecins Congolais qui sont des héros en Afrique pour le traitement de cette maladie.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Virus Ebola : un prêtre contaminé à Mbandaka

Santé .., Mbandaka

La réaction rapide de l'OMS contre la flambée d'Ebola saluée en RDC

Santé ..,

Mbandaka : trois patients contaminés par Ebola quittent l'hôpital

Santé ..,

Ebola : « Le cas de Mama Yemo n’est pas un cas suspect, c’est une alerte », selon Dr...

Santé ..,