mediacongo.net - Actualités - Elvis Adidiema : " 2 heures sont insuffisantes pour résumer Papa Wemba ''

Retour Musique

Elvis Adidiema : " 2 heures sont insuffisantes pour résumer Papa Wemba ''

Elvis Adidiema : " 2 heures sont insuffisantes pour résumer Papa Wemba '' 2018-05-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/02-06/adidiema_elvis_18_00121.jpg -

Le réalisateur congolais Elvis Adidiema

Le  réalisateur  congolais Elvis Adidiema a consacré 120 minutes à la vie artistique et familiale de Papa Wemba. « Génération Papa Wemba» est l’intitulé de ce film-documentaire  dédié à un des rois de la rumba qui s’est éteint il y a deux ans à Abidjan. MCNTeam a approché ce jeune réalisateur vivant en France pour en savoir un peu plus sur ses véritables motivations, sa vision et ses projections.

MCNT: Quelle était votre motivation, vous qui vivez en Europe, de pouvoir immortaliser Papa Wemba ?

Elvis Adidiema: Papa Wemba est un artiste qui a bercé mon enfance. Il m'a accompagné tout au long de ma vie et a marqué plusieurs générations y compris celle de mes parents. Pour moi, c'était logique de pouvoir lui rendre des hommages. J'ai beaucoup travaillé pour essayer de rétablir au mieux possible le personnage de Papa Wemba et sa vie d’artiste. Pour moi, ce film c'est juste ma petite contribution à l’immortalité de Papa Wemba.

MCNT: Vous pensez que 120 minutes suffisent pour parler de Papa Wemba ?

E.A.: Ce fut un grand travail qui a duré un an et demi. Parce qu’il fallait réunir tous les artistes, faire le déplacement à Abidjan où il est décédé sur scène puis revenir à Kinshasa,… C'était une tâche très difficile, mais qui est resté une belle aventure où j'ai eu à rencontrer la veuve Amazone et toute la famille de Papa wemba. Non, 120 minutes sont insuffisantes pour raconter l’homme et les œuvres de Papa Wemba. Mais moi, je l’ai présenté à ma manière.

MCNT: A quand la diffusion de ce film par des chaînes locales ?

E.A.: Effectivement, la désir est qu’il y ait un maximum de personnes qui suivent ce film et pour ma part,  je pense que c'est un film qui va inspirer la jeunesse en lui donnant un élan en terme de diffusion. Ce film sera bientôt sur TV5 Monde, ça sera pour nous une occasion de toucher une grande partie de la population kinoise, ensuite une autre diffusion est attendue  sur Trace Kitoko. Sur ce, j'invite  la population congolaise de pouvoir être devant  leurs petits écrans pour pouvoir rendre hommage à Papa Wemba.

MCNT: Pensez-vous aussi rendre hommage à un autre artiste encore en vie ?

E.A. : Oui, c’est une bonne idée. Je pense au poète Lutumba Simaro, Koffi Olomide, JB Mpiana, Werrason et les autres. Car tous ces artistes ont fait énormément pour la culture congolaise et africaine de par leurs talents. En tant que réalisateur, je vais essayer de le faire, bien que ce soit difficile, le comble est que je ne peux pas m'engager de le faire tout seul de manière répétée avec tous les artistes. Mais si un autre réalisateur le fait, ça sera aussi un grand plaisir.


MCNTeam / mediacongo.net
615 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema