mediacongo.net - Actualités - Riposte à l'épidémie de fièvre Ebola en RDC

Retour Santé

Riposte à l'épidémie de fièvre Ebola en RDC

Riposte à l'épidémie de fièvre Ebola en RDC 2018-05-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/14-20/ebola_unite_isolation_18_00121.jpg -

Face à l'épidémie de fièvre Ebola en RDC, dans la province de l'Equateur, à Bikoro, l'OMS a dit se « préparer au pire des scénarios ». A ce jour, 42 cas de fièvre hémorragique ont été signalés, 2 confirmés, 21 probables et 19 suspects. Trois cas suspects sont signalés dans la capitale provinciale, Mbandaka, une ville de 700 000 habitants. Pour l'OMS, il y a un avant et un après 2014. Le bilan de l'épidémie qui a sévi en Afrique de l'Ouest est très lourd avec au moins 11 000 décès et 10 000 survivants avec séquelles. L'organisation à cette époque avait réagi avec plusieurs semaines de retard. Les leçons de 2014 ont été tirées.

Trois niveaux de réponse sont à interroger. Les experts contactés sont catégoriques, la réponse politique de l'OMS a été très rapide. L'épidémie a été déclarée le 8 mai par Kinshasa et la première équipe de l’OMS, de MSF et de la Division provinciale de la santé s’est rendue ce jour-là, le 8, à Bikoro.

La mobilisation financière est de taille : le système ONU-OMS mobilise 3,6 millions de dollars. La fondation Wellcome Trust a provisionné plus de 2 millions d'euros pour la recherche et l'Italie en a promis 300 000. Les besoins sont évalués à 25 millions d'euros pour les 3 prochains mois.

Le deuxième niveau est la communication. Avant l'arrivée du directeur général de l'OMS en RDC - déplacement très symbolique - cette petite phrase médiatique : « on se prépare au pire des scénarios ». En clair, l'OMS se bat.

Enfin le niveau stratégique : 4 000 vaccins sont en route vers la RDC. Mais quand et qui vacciner en priorité ? La décision politique ne doit pas perturber la réponse médicale, qui doit être coordonnée entre tous les acteurs scientifiques.

L'OMS a sonné très fort le tocsin pour faire oublier 2014. Il ne faudra pas confondre aujourd'hui vitesse et précipitation.


RFI / MCN via mediacongo.net
931 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 16.05.2018 à 11:44

Il y a un temps le Congo se disait avoir une maîtrise totale de l'Ebola qu'il envoyait même ses experts en Afrique de l'ouest où l'épidémie sévissait encore. Étonnant qu'on était distrait et Ebola a resurgi.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Ebola: le nouveau plan de riposte présenté à Beni

Santé .., Beni, Nord-Kivu

Ebola : situation inquiétante, mais pas une « urgence mondiale » selon l’OMS

Santé ..,

Ebola : déjà 139 morts et 216 cas de fièvre hémorragique

Santé ..,

Ebola : le directeur général de l'OMS convoque une réunion d'urgence à Genève

Santé ..,