Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET
mediacongo
Retour

Politique

Après la victoire des FARDC sur le M23, la Société civile du Nord-Kivu qualifie les pourparlers de Kampala de non sens

2013-11-11
11.11.2013 , Goma
Politique / Provinces
2013-11-11
Ajouter aux favoris

Après la victoire des Fardc sur le M23, la coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu qualifie les pourparlers de Kampala de non sens. Thomas D’Aquin Muiti, président de cette structure, l’a déclaré au cours d’une conférence de presse tenue vendredi 08 novembre à Kinshasa. Ce face-à-face avec les chevaliers de la plume a permis au conférencier de donner son point de vue sur les pourparlers de Kampala, avant de survoler le contexte sécuritaire de l’heure dans sa province. Concernant  la poursuite des pourparlers de Kampala, le n°1 de la société civile du Nord-Kivu a indiqué que cette initiative donne l’impression que les FARDC ont eu un semblant de victoire contre le M23. Or, estime t-il, cette victoire n’est pas une simulation. Pour Thomas D’Aquin, le succès des troupes loyalistes a été et reste une réalité au regard des preuves éloquentes.

A son avis, aucune raison ne peut justifier la poursuite des pourparlers de Kampala. «Si le M23 respecte l’esprit et la lettre de son communiqué du 05 novembre du mois en cours, il est déjà enterré. Chercher à poursuivre ces pourparlers, risque de déboucher sur le pire. C’est à dire, le Gouvernement cautionne l’intégration formelle des criminels et des étrangers dans l’armée et dans les institutions politiques». La société civile du Nord-Kivu exhorte le Chef de l’Etat à retirer la RDC de ces pourparlers présidés par un Etat agresseur qu’est l’Ouganda.

Au regard des informations à la disposition de la Société civile du Nord-Kivu, rien n’est moins sûr que l’Ouganda et le Rwanda laisseront la RDC savourer cette victoire contre la rébellion du M23. C’est ce que Thomas D’Aquin Muiti a tenté de démontrer à travers la présentation sommaire du contexte de la guerre. Selon lui, bien qu’éradiqué des territoires de Rutshuru et de Nyiragongo, le M23 n’est pas encore complètement déraciné. Ses mentors tentent en coulisse des approches susceptibles de poursuivre la nuisance, la déstabilisation de la paix et de la sécurité au Nord-Kivu et en Ituri a-t-il expliqué. Avant d’indiquer qu’un nombre important d’officiers et hommes de troupe du M23 sont à ces jours protégés par l’Ouganda.

D’après lui, un autre groupe d’éléments du M23 sera introduit par l’Ouganda en Ituri, en passant par le Parc national des Virunga et par Boga pour rejoindre Cobra Matata. Un autre groupe de rebelles devrait être conduit dans les collectivités de Watalinga et Rwenwori.

Dans ces localités, ils rejoindront notamment Kombi Hilaire, John Tshibangu ainsi que Joseph Konyi dont la présence est signalée ces jours dans la vallée de la rivière Semuliki. Suivant le plan ougandais, ces groupes armés avec la coalition des ADF-NALU/ AL SHABAAB défieront l’autorité de l’Etat congolais pour semer un terrorisme sans pareil devant obliger la population à vider la zone.

Pendant ce temps, a déclaré le  vice président de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota, l’insurgé Hilaire Kombi, général autoproclamé, ainsi que ses officiers Akulema et Pendani viennent d’établir leur quartier général à la confluence des rivières Lwanoli et Semiliki, sur l’axe Mbau-Kamango, en chefferie de Watalinga.

Par ailleurs, il se poursuit un recrutement de jeunes refugiés congolais par le Major Simon Mukidi, ancien ADF-NALU enrôlé dans l’UPDF après sa reddition les années antérieures. La partie orientale de la province du Nord-Kivu est contrôlée par l’Ouganda à travers ces forces négatives.  Cela paraît plus normal pour le régime Ougandais dont l’ambition est de déplacer la frontière congolo-ougandaise jusqu’à la rivière Semuliki à plus de 60 km de l’Ouganda a indiqué Omar Kavota.

D’après Omer Kavota, Kampala cherche à annexer cette partie du territoire national dans le but d’exploiter le pétrole, l’or et le bois qui s’y trouvent. « En se passant pour facilitateur de la crise M23-Gouvernement congolais, l’Ouganda joue simplement au malin. Tant que les congolais ne l’auront jamais compris, la paix restera toujours hypothétique », a-t-il déploré.


C’est vous qui le dites :
8405 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Les résultats des élections seront ceux issus des PV manuels (CENI)
left
Article précédent Arrestation des militaires à Mbuji-Mayi : Félix Tshisekedi accuse, Ngoy Kasanji rejette !

Les plus commentés

Politique Katumbi sur Félix Tshiseskedi : “Il m’avait même proposé la primature, mais j’ai refusé” !

02.06.2023, 22 commentaires

Politique « Si je suis élu président, mon projet de société, c’est la paix et la sécurité, je ne ferais pas comme les autres qui ont promis et n’ont rien fait » (Matata Ponyo)

02.06.2023, 11 commentaires

Politique La machine de balkanisation bloquée par Tshisekedi

02.06.2023, 10 commentaires

Politique Denis Kambayi : “La RDC a la chance d’avoir un chef de l’État qui veut son développement”

04.06.2023, 8 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance