mediacongo.net - Actualités - Épidémie d'Ébola : un nouveau cas suspect dans l'aire de santé d'Iboko



Retour Santé

Épidémie d'Ébola : un nouveau cas suspect dans l'aire de santé d'Iboko

Épidémie d'Ébola : un nouveau cas suspect dans l'aire de santé d'Iboko 2018-06-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/01-03/ebola_mort_18_0213.jpg -

Au total, cinquante-trois cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont trente-sept confirmés, treize probables et trois suspects. Des prélèvements faits sur des cas suspects  révèlent que cinq échantillons ont été négatifs, à savoir deux à Bikoro, un à Iboko et deux autres à Wangata. Les analyses épidémiologiques ont permis d'identifier des contacts qui vivent dans les zones de santé voisines à Bikoro et Iboko.

Ces contacts sont suivis et ont été conseillés de limiter leurs mouvements durant toute la période de suivi qui est de vingt et un jours.Dans la province de l’Équateur, le ministère de la Santé publique, avec l’appui des partenaires  dont l’Unicef, l'Organisation mondiale de la santé et Médecins sans frontières (MSF), mène plusieurs interventions pour arrêter la circulation du virus Ébola dans la région.  

Parmi ces interventions, il y a la vaccination lancée depuis  le 21 mai dernier par le ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga. Mille cent douze personnes ont été vaccinées, dont cinq cent soixante-sept à Mbandaka, deux cent soixante-neuf  à Bikoro et deux cent soixante-seize à Iboko. La ceinture de vaccination à Mbandaka a été bouclée parce que toutes les personnes cibles, à savoir les professionnels de santé, les contacts des cas confirmés et les contacts des contacts, ont été vaccinées.

Selon MSF, le vaccin Ébola (rVSVDG-ZEBOV-GP), encore à l'essai parce que non homologué, est l’une des composantes de la stratégie globale pour contenir l’épidémie.  Il est donc utilisé dans le cadre d’un protocole d’étude qui a été approuvé par les autorités nationales, le Comité éthique à Kinshasa et le Comité éthique de MSF. Ce protocole définit à qui, quand et comment le vaccin doit être administré.

Concernant son administration, le document de MSF fait savoir que « les participants reçoivent toutes les informations sur le vaccin avant de donner leur consentement. Ensuite, ils feront l’objet d’un suivi attentif pendant un certain temps. La participation est volontaire et la vaccination gratuite ".


Adiac-Congo/MCN via mediacongo.net
2258 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Equateur : la surveillance de la tuberculose impactée négativement par la Covid-19 et Ebola

Santé ..,

Ebola au Nord-Kivu : “D’ici-là, nous pouvons sortir de l’auberge” (Ministre provincial...

Santé ..,

Butembo : 2 personnes guéries d'Ebola quittent du CTE

Provinces ..,

Ebola : un cas de guérison signalé à Butembo

Santé ..,