mediacongo.net - Actualités - Ebola : le Burundi pas tout à fait prêt à la riposte



Retour Santé

Ebola : le Burundi pas tout à fait prêt à la riposte

Ebola : le Burundi pas tout à fait prêt à la riposte 2018-06-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/4-10/ebola_experts_18_00001.jpg -

58 cas du virus Ebola sont aujourd’hui signalés au nord-ouest de la RDC, dans la province de l’Equateur, à plus ou moins 1200 km de Bujumbura. Le Burundi se dit prêt à y faire face. Mais le constat sur une frontière Burundi-RDC n’est pas rassurant.

Mardi 29 mai, il est 11 heures au poste-frontière de Gatumba. Des deux côtés de la frontière, un va-et-vient des voyageurs.

La quarantaine, une infirmière en blouse blanche, munie d’un thermoflash, doit prendre la température de toute personne qui entre au Burundi. Certains obéissent, d’autres, pressés, passent sans être contrôlés. Elle doit courir après eux. Des querelles naissent. « Je ne suis pas malade… », « Je n’ai pas le temps pour ça… », protestent certains. D’autres voyageurs refusent catégoriquement de se faire prendre la température. Tantôt l’infirmière supplie, tantôt elle s’énerve et ordonne.

De l’autre côté, en RDC. La scène est différente, l’opération se déroule tranquillement. Deux hommes, assis sous un parapluie les protégeant contre le soleil, ne sont pas obligés de faire des supplications. Apparemment, chaque voyageur sait ce qu’il doit faire.

Près des infirmiers congolais, une pancarte sensibilise sur le virus Ebola. « Se laver régulièrement les mains, éviter de consommer les aliments non cuits, les fruits non lavés… ». Quelques précautions sont clairement indiquées sur l’écriteau.

La déception

Interrogée, l’infirmière burundaise indique qu’un groupe de médecins a été dépêché sur cette frontière depuis 2015, pour prévenir le virus Ebola. La fièvre étant le symptôme de base, la température d’alerte est de 38°, d’après elle. Dans ce cas, la personne est isolée et surveillée pendant 5 minutes. Si la température ne baisse pas, une ambulance est dépêchée pour conduire le suspect à l’hôpital pour un suivi. « Mais jusqu’ici, aucun cas suspecté », rassure-t-elle.

Cette infirmière au centre de santé de Gatumba se montre toutefois déçue. A part le thermomètre, aucun matériel, aucun médicament pour les soins de base. Pas même un espace avec petit matelas où le suspect pourrait s’allonger en attendant l’ambulance. « Moi-même je n’ai pas d’abri, je travaille debout, au milieu de la rue », se plaint-elle. Les infirmiers, directement en contact avec les voyageurs, devraient avoir au moins des gants et masques, estime l’infirmière.

Le chef de poste-frontière de Gatumba, Innocent Nduwayo, est du même avis. L’équipement médical laisse à désirer. Il estime également que les Burundais ne sont pas sensibilisés sur la menace d’Ebola. Il se dit dépassé par leur comportement vis-à-vis de l’infirmière.

L’OMS à l’œuvre

L’Organisation mondiale de la santé-Burundi et le ministère de la Santé affirment se préparer à faire face au virus Ebola. C’est dans un atelier organisé ce vendredi 25 mai, qu’ils ont présenté les résultats de la mission d’appui à cette préparation.

Plusieurs lacunes ont été relevées. Entre autres, l’absence de centres d’opérations d’urgence de santé publique. Les équipes du ministère non formées sur la gestion des incidents. En cas d’épidémie, le système de gestion n’est pas activé en situation d’urgence. L’équipe qui existe n’est pas spécifique pour Ebola. La stratégie, le plan, et le budget ne sont pas élaborés…

L’assistante du ministre de la Santé indique que le gouvernement prévoit le renforcement des capacités et du matériel des infirmiers postés sur les frontières.

Identifier un local et mettre en place un équipement pour la riposte à Ebola, désigner l’équipe d’intervention rapide, réhabiliter le centre d’isolement des cas de choléra pour la prise en charge d’Ebola… des actions immédiates en cours, d’après les experts de l’OMS.

 


Iwacu / MCN
2943 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Equateur : la surveillance de la tuberculose impactée négativement par la Covid-19 et Ebola

Santé ..,

Ebola au Nord-Kivu : “D’ici-là, nous pouvons sortir de l’auberge” (Ministre provincial...

Santé ..,

Butembo : 2 personnes guéries d'Ebola quittent du CTE

Provinces ..,

Ebola : un cas de guérison signalé à Butembo

Santé ..,