mediacongo.net - Actualités - La RDC extrade à Bangui un chef antibalaka et 37 de ses éléments 


Retour Société

La RDC extrade à Bangui un chef antibalaka et 37 de ses éléments

La RDC extrade à Bangui un chef antibalaka et 37 de ses éléments 2018-06-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/25-30/rca-miliciens-anti-balakas-a-gamba.jpg -

Des miliciens anti-balaka à Gamba dans le sud-est de la Centrafrique en août 2017. (© Alexis Huguet/AFP)

Arrêtés le mois dernier dans une petite commune de la République démocratique du Congo (RDC) proche de la frontière centrafricaine vers Bangassou, le chef de gang et général de la milice anti-balaka Pino-Pino et 37 de ses hommes viennent d’être extradés sur Bangui.

Le chef antibalaka de Bangassou (Sud-Est), Pino-Pino et 37 de ses éléments en débandade après un combat interne à Ouango-Bangassou, une localité non loin de Bangassou et ayant trouvé refuge le mois dernier dans un village de la RDC frontalière avec la RCA sont extradés à Bangui depuis mardi dernier, où ils sont entendus à la section de recherche et d’investigation, a appris APA jeudi de source sécuritaire.

Pino-Pino fut un redoutable chef antibalaka à qui on reproche de multiples attaques contre les casques bleus marocains entrainant des morts à Bangassou depuis mai 2016. Il a été également intraitable avec ses propres éléments, dont il n’hésitait pas à assassiner et infligeait aussi des sévices aux villageois réfractaires à ses comportements. Il a d’ailleurs fait assassiner ses propres amis chefs anti-balaka en 2017. 

Ayant abusé dans ces violences vis-à-vis de la population, Pino-Pino et son équipe ont été combattus à Ouango-Bangassou par une faction du groupe armé antibalaka, une autre faction de la milice dans la commune de Bema, qui les a mis en déroute en mai 2018.   

Dans leur fuite sur une pirogue et traversant le fleuve Oubangui pour rejoindre la RDC, ils ont incendié des villages et tués des personnes qu’ils rencontraient sur leur passage avant d’être arrêtés par la police congolaise avec 37 de ses hommes qui ont eux aussi pris la poudre d’escampette.

Comme les autres chefs de guerre dangereux de la RCA, ces extradés seront gardés au camp militaire de Roux au centre ville de Bangui en attendant un éventuel jugement, renseigne la gendarmerie.


APA News / CNC / MCN, via mediacongo.net
3013 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Me Nageur | TSWZGT3 - posté le 29.06.2018 à 12:09

Mais à quand l'extradition de Kabila Joseph en Tanzanie our au Rwanda?

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Centrafrique: La CPI engage le procès de deux ex-chefs miliciens

Afrique ..,

Centrafrique : les affrontements entre anciens rebelles se poursuivent

Afrique ..,

Jean-Pierre Bemba devrait rentrer en juillet

Politique ..,

Bemba en Belgique : des kinois s’expriment !

Politique .., Kinshasa