mediacongo.net - Actualités - Kinshasa: Un homme perd la vie après une morsure d'un chien soupçonné de la rage à Kimbanseke



Retour Société

Kinshasa: Un homme perd la vie après une morsure d'un chien soupçonné de la rage à Kimbanseke

Kinshasa: Un homme perd la vie après une morsure d'un chien soupçonné de la rage à Kimbanseke 2018-07-04
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/07-juillet/2-8/chien-errant-bunia-ituri.JPG -

L'affaire du chien enragé a de quoi interpeller les autorités (© Radio Okapi/Jean Uwonda)

Dans la commune de Kimbanseke, un homme a perdu la vie après avoir été mordu par un chien, jeudi de la semaine passée. Des proches soupçonnant un chien malade de la rage, devraient en avoir le cœur après un témoignage de vétérinaire.

Selon plusieurs témoins au quartier Bambo (dans le voisinage de l’ancienne maison communale de Kimbanseke), l’affaire du chien enragé a de quoi interpeller les autorités. Car maints propriétaires de chiens et divers autres animaux domestiques ne se préoccupent pas du suivi de la santé de leur bête par un agent vétérinaire qualifié.

L’espèce menacée à Kinshasa

Cette affaire de chien enragé qui défraie la chronique à Kimbanseke, survient dans un contexte où la viande de chien est très prisée dans des restaurants "spécialisés" des quartiers de Kinshasa.

Les points de vente débordent présentement à Kinshasa. La capitale ayant été la destination d’un taux considérable de populations en déplacement. Et là où le bât blesse, c’est que la consommation de cette viande a été banalisée, plus question de s’en cacher comme il y a une décennie, donc cela a cessé d’être considéré comme un tabou.

Cette viande, surnommée « Tshibelabela », est aujourd’hui la plus consommée de toutes les viandes à Mwene Ditu car, selon le bureau de la quarantaine animale de Mwene-Ditu, le manque de fermes et de boucheries justifierait l’augmentation de la consommation de la viande de chien dans cette ville. La même source déplore le fait que ces chiens sont abattus sans contrôle préalable.

Pour le Dr Jean Oscar Mbuyl, responsable de ce bureau, les conditions d’abattage et de cuisson de cette viande exposent à la rage canine. Le Dr Jean Oscar Mbuyi prévient qu’il n’existe pas de traitement curatif de la rage canine, une fois la maladie déclarée. Son cabinet a enregistré environ quatre-vingt cas ces deux dernières années.

Quid de la prévention de la rage

La rage est une maladie très dangereuse qui attaque des animaux domestiques, en l’occurrence le chien. Toutefois à Kinshasa, la plupart des propriétaires éleveurs de cet animal ne sont pas assez informés des conséquences liées à la rage.

La maladie de rage existe à Kinshasa tout comme dans d’autre coins de la République Démocratique du Congo, expliquait en 2017, en marge de la journée mondiale de la rage célébrée le 28 septembre,Dr Amouli Jean-Pierre, médecin vétérinaire et chef de département de suivi évaluation et assurance qualité du laboratoire central vétérinaire de Kinshasa.

Cette structure est chargée des analyses pour la santé animale. Cette maladie zoonotique, c’est-à-dire qui se transmet de l’animal à l’homme, tout comme elle peut aussi se transmettre de l’homme, si ce dernier est atteint de la rage entre en contact avec un animal sain. La maladie de rage se transmet par la salive infectée, par la griffe de l’animal, a démontré le vétérinaire.

Il avait  également indiqué que cette maladie mortelle et endémique existe à Kinshasa. Partant, il est recommandé de faire vacciner tout animal domestique pour éviter le pire dans la société.

Pour l’heure, le responsable du bureau de quarantaine de la ville de craint une nouvelle montée de la rage canine, a fait savoir il y a peu, un site onusien.

 


L'Avenir / MCN, via mediacongo.net
1925 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Le Kongo Central s'en va-t-en guerre contre la rage canine

Santé ..,