mediacongo.net - Actualités - Troisième mandat de Joseph Kabila : le décor presque planté ?

Retour Politique

Troisième mandat de Joseph Kabila : le décor presque planté ?

Troisième mandat de Joseph Kabila : le décor presque planté ? 2018-07-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/07-juillet/9-15/kabila_candidature_3eme_mandat_affiche_delvaux.jpeg -

Une banderole de soutien à la candidature de Joseph Kabila à Delvaux, Kinshasa. (© mediacongo.net)

Au Parti du peuple pour la reconstruction et le progrès social (PPRD), l’on estime que l’actuel chef de l’Etat a encore droit, comme candidat indépendant, à se représenter pour un second et dernier mandat sous le nouveau régime constitutionnel généré par la révision constitutionnelle intervenue en 2011 ayant fait passer le suffrage universel de la majorité absolue des suffrages exprimés à la majorité simple. 

Le débat au sujet d’un éventuel troisième mandat non autorisé par la Constitution et par l’Accord de la Saint-Sylvestre de Joseph Kabila continue de tenir en haleine le microcosme politique congolais, à la veille de la convocation par la Céni du corps électoral en prévision des législatives nationales et de la présidentielle.

A ce jour, personne ne sait dire avec précision ce que pourra être l’attitude de l’intéressé qui ne s’est jamais prononcé clairement sur le sujet, se contentant juste de dire qu’il respecterait la Constitution. Alors que le temps s’égrène, la coalition au pouvoir, actuellement organisée autour du Front commun pour le Congo, une plate-forme électorale cristallisée autour de Joseph Kabila qui en est l’autorité morale,  continue à tergiverser sur le choix de son candidat au prochain challenge présidentiel.

Tous les partis et regroupements politiques, tant de la majorité que de l'opposition, affiliés à cette plate-forme électorale, sont, comme qui dirait, embarqués dans une spirale d’incertitudes et aucun leader politique membre n’ose franchir le rubicond pour exprimer ses ambitions à la présidentielle. Tout se passe comme s’il s’agissait d’un poste taillé sur mesure. La langue de bois continue à avoir droit de cité. « Le président de la République respectera la Constitution », soutiennent certains cadres pendant que d’autres continuent d’inviter l’opinion à la patience. «  Le moment venu, vous saurez si notre autorité morale va se présenter pour un troisième mandat présidentiel ou pas », avance un sbire de la « Kabilie ».  

Nonobstant les appels récurrents du Comité laïc de coordination invitant Joseph Kabila à lever l’équivoque sur la controverse suscitée autour de son troisième mandat, rien dans les faits n’a bougé. A telle enseigne que les laïcs catholiques ont finalement pris l’option d’ameuter la rue via des grandes actions de terrain projetées pour le mois d’août et ce, dans l’hypothèse où Joseph Kabila déposerait effectivement sa candidature.

Mais, à bien considérer les choses, l’on n’est pas loin de cette réalité que les partisans du PPRD et alliés n’occultent plus dans leurs interventions publiques. Si hier, ils en parlaient à voix basse, aujourd’hui, le troisième mandat de Joseph Kabila  n’est plus un sujet tabou. Et les arguments ne manquent pas pour soutenir une telle approche devenue la tasse de thé des inconditionnels de la majorité présidentielle qui ne jurent plus que par la représentation de leur autorité morale.

A la suite de Me Jean Cyrus Mirindi qui avait lancé un débat juridique à ce sujet en soutenant que Joseph Kabila était à son premier mandat et qu’il était éligible à un second suite à la révision constitutionnelle intervenue en 2011, laquelle donnait naissance à une nouvelle Constitution prenant effet à partir de cette échéance,  d’autres voix se sont levées pour soutenir cette thèse. L’échéance légale du mandat de Joseph Kabila ne s’arrête pas au 23 décembre, entend-on dire. Dans une récente tribune publiée dans la presse, le secrétaire permanent adjoint du PPRD, Ferdinand Kambere, souligne que Joseph Kabila a encore droit, comme candidat indépendant, à se représenter pour un second mandat sous le nouveau régime constitutionnel de l’élection présidentielle ainsi ouvert par la révision constitutionnelle intervenue en 2011.

Lorsqu’on touche, par une révision constitutionnelle, sur une matière concernée par l’immuabilité constitutionnelle (verrouillée), on donne naissance à une nouvelle Constitution, explique-t-on. Autrement dit, le fait que l’article 71 a été modifié en 2011 pour faire passer le suffrage universel de la majorité absolue des suffrages exprimés à la majorité simple, le pays basculait automatiquement dans un nouveau régime constitutionnel, offrant ainsi la possibilité à l’actuel président de la République de postuler pour un deuxième et dernier mandat constitutionnel.

A la majorité, on se félicite que cette thèse n’ait jamais été remise en cause par d’éminents juristes, preuve de sa pertinence et de sa justesse. C’est donc sur la base de cette approche de droit constitutionnel que Joseph Kabila pourrait, le cas échéant, solliciter à nouveau les suffrages des Congolais, quitte à ce que la Cour constitutionnelle, seule habilitée à interpréter les textes de loi, puisse lui en donner quitus.

L’on tend donc vers ce qui peut-être considéré par certains esprits comme un passage en force avec tous les dégâts collatéraux que cela pourrait occasionner dans une opinion interne chauffée à blanc par des mouvements citoyens et des laïcs religieux contestataires.

A tout prendre, on est revenu presqu’à la case de départ. A l’instar de la hantise qui avait marqué les esprits à l’approche de décembre 2016 avec son cohorte d’incertitudes quant à la tenue des scrutins, décembre 2018 présente également les mêmes similitudes sur fond de questionnements sur l’avenir politique immédiat de la RDC. De quoi demain sera-t-il fait ? Les prochains mois nous en diront davantage.

Alain Diasso
Adiac-Congo / MCN via mediacongo.net
7798 suivent la conversation
23 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Maty | WS1UJET - posté le 15.07.2018 à 18:21

Kanambe est un imbécile

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI | 9EZU6L1 - posté le 15.07.2018 à 16:38

ASKOTS TU N'ES QU'UN AUTRE MEDIOCRE. Il N Y A QU'UNE CONSTITUTION ET KANAMBE A MEME FAIT 3 MANDATS SI NOUS COMPTONS SON 1+4. SI AU MOINS LE BILAN DE CES ANNEES ETAIT POSITIF, C'EST LE PEUPLE QUI AURAIT DEMANDE SON MAINTIENT AU POUVOIR, MAIS KANAMBE A ETE LE PLUS MAUVAIS, LE PLUS NUL PRESIDENT DE LA RDC. IL A MIS PAR TERRE TOUT LE PAYS, PLUS RIEN NE FONCTIONNE, IL DOIT PARTIR IMMEDIATEMENT, ON NE DOIT PAS LUI LAISSER MEME UN JOUR DE PLUS. IL DOIT ETRE ARRETE ET MIS A MORT AINSI QUE CERTAINS MEMBRES DE SA FAMILLE ET DU GOUVERNEMENT. PEUPLE LEVONS NOUS AUJOURD'HUI>

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 13.07.2018 à 15:35

Je ne comprends pas comment est -ce que tous ces maîtres avocats que compte le pays n'ont pas pu déceler cette vérité qui dit qu'il y a deux constitutions une ancienne et une révisée . C'est un peu comme ces pasteur et leurs croyants qui criaient à longueur des journées "Alléluia Frères, Alléluia Sœurs" pour saluer les frères et les sœurs. Heureusement, il y a eu le Frère Patrice qui leur a appris que la bible parle de " Salutation" et non de "alléluia".

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 13.07.2018 à 15:16

sous le nouveau régime constitutionnel généré par la révision constitutionnelle intervenue en 2011 ayant fait passer le suffrage universel de la majorité absolue des suffrages exprimés à la majorité simple. Il y a ici deux constitutions,l'ancienne et la seconde révisée dont JKK n'a terminé qu'un seul mandat.

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 13.07.2018 à 14:13

Avec une barbe proche du bouc. Président médiocre qu'il ose et nous le peuple RDCongolais soutient l'alternance sans KANAMBE Hypolitte.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pona Congo Lisolo ya Congo | Y7P79AW - posté le 13.07.2018 à 12:56

@Makye - 12.07.2018 21:32, Les Rwandais sont venus avec les commandant Hyppo en tete de fils en 1997, Celui qui a divisE la RDC et l'a rendu faible jusqu'aujourd'hui avec plus de 200 groupes armEes. Nous voulons que Kanambe fasse une declaration lui meme et on verra bien s'il sera tjrs president des idios ou pas #Le peuple gagne toujours #Pona Congo

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 13.07.2018 à 12:14

Aujourd’hui le pays est dans un régime exceptionnel, met en cause la constitution révisé de 2011. C’est ainsi que l’Accord de la Saint-Sylvestre stipule aussi que le Président Joseph Kabila ne devrait pas déposer sa candidature lors de la prochaine présidentielle. La possibilité pour le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, de ne pas briguer un autre mandat, est consolidé.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 13.07.2018 à 10:08

Tarzan moteur bis - 12.07.2018 20:24 & Mampuya - 12.07.2018 22:15, ne perdez pas le temps à répondre ce Musa - 12.07.2018 19:50 qui ne raisonne qu'au bout de son nez. JURIDIQUEMENT parlant JKK a le droit de briguer son second et dernier mandat, car en 2011 certains articles de la constitution ont été modifiés, ramenant ainsi l’élection présidentielle en un seul TOUR. Et donc la forme change et le comptage de mandature en ce moment là a commencé en 2011. Ça ne vaut pas la peine Musa - 12.07.2018 19:50 de crier à chaque au nom du PEUPLE alors que toi-même le moment venu tu engagera tes éminents AVOCATS qui mettront en cause une fois postuler la CANDIDATURE de RAÏS,

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kasereka | Q7WXL6F - posté le 13.07.2018 à 08:22

NOUS ALLONS VOUS BARRICADE la route quelques les armes que vous avez cette fois ci mourir pour sauver les autres

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jet | I1ZMTJN - posté le 13.07.2018 à 05:49

Le front commun contre le Congo FCC en sigle joue avec le pays mais cela ne peu durer longtemps car le peuple est toujours victorieux.

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 12.07.2018 à 22:15

Musa dans une précedente intervention vous avez cité, de suivre les démocraties comme France;Belgique, Grande bretagne comme exemple à suivre en matière de démocratie. Pour une fois pouvez nous expliquer comment foctionne la démocratie dans ces pays surtout le role de l'opposition ?

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 12.07.2018 à 21:32

En accédant au pouvoir, le Président JKK a trouvé notre pays était divisé en trois parties. Il a réussi à le réunifier et à réaliser plusieurs chantiers n'en déplaise à ceux qui ont la haine contre lui. De ce fait, il ne peut pas laisser son pays encore divisé. Il a déjà dans sa tête son successeur et il vous étonnera quand vous apprendrez le nom de son successeur. Wait and see.

Non 11
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 12.07.2018 à 21:24

Il faut arrêter d'alarmer les gens pour rien et causer des problèmes de crise cardiaque pour certains. Le Président lui même n'a pas encore donné son point de vue à ce sujet. On n'est pas loin de la première semaine du mois d'août 2018 qui marque la fin des depos des candidatures pour la présidentielle et la députation nationale. Le Président de l'Assemblée Nationale Aubin Minaku vous a dit que le Président JKK a convoqué une session extraordinaire de deux chambres parce qu'il va prononcer un discours à la Nation avant le 25 de ce mois de juillet. Le Président JKK n'a cessé de répéter à tous ceux qui ne veulent l'entendre qu'il respectera la constitution. Pourquoi...

Non 6
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 12.07.2018 à 20:55

Vous voulez voir les morts ne vous inquiétez pas nous allons mourir ensemble avec votre président, s'il est vraiment homme qu'il fasse une déclaration c'est tout

Non 5
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 12.07.2018 à 20:49

Je trouve inutile de faire les commentaires à ces genre d'articles s'il est fort qu'il passe à la télé pour faire cette déclaration les idiots comme avec leur rais de la merde

Non 4
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur bis | RQPQFD5 - posté le 12.07.2018 à 20:24

Musa tika grimace ya moselekete, oko sala rien. Loba loba sala sala rien et de quel peuples tu parles ?

Non 12
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 12.07.2018 à 19:50

Tout le peuple Congolais Connesait la pense' cacher de Joseph Kabila. Combien de fois le Peuple demandait a Joseph Kabila de presenter son DAUPHIN et cela n'a jamais ete' fait. Joseph Kabila avait sa pense' DIABOLIQUE de se presenter pour le 3eme MANDAT. Joseph Kabila ne peut pas se presenter pour la 3eme fois. Il va tuer tous les Congolais et de diriger ce pays avec les arbres. Abon attendeur SALUT.

Non 6
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kingakati | U2LCKSK - posté le 12.07.2018 à 19:50

Kanambe ne comprend pas avec les paroles, il comprendra par les actes. Qu'il ose postuler pour un 3è mandat... Osez Monsieur le Chef des Médiocres... Ose postuler Monsieur le médiocre, on verra si tu es le seul homme en RDC, nous autres, hommes, nous sommes les femmes. Bon courage, prend le risque, postule... Suis les conseils de tes amis de la médiocrité présidentielle...

Non 4
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
INÈS ÉKAGA | BQ5MKVQ - posté le 12.07.2018 à 19:45

TARZAN MOTEUR BIS, Kabila doit briguer un troisième mandat pourquoi faire? 17 ans au pouvoir papa c’est peu? Si ça marche pas? Il faut laisser la place autres qu’ils essaient. Nous rêvons grand pour ce pays papa.

Non 3
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
INÈS ÉKAGA | BQ5MKVQ - posté le 12.07.2018 à 19:35

Peuple congolais, préparons-nous au sacrifice pour défendre notre pays. Si nous existons’ c’est par ce que le Congo existe. Ce régime ne nous laisse pas le choix. Je manque des mots, c’est grave.

Non 8
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur bis | RQPQFD5 - posté le 12.07.2018 à 19:31

Le président Joseph Kabila le Raïs l'homme a mille milliards de stratégies a le plein droit de briguer encore un mandat, mais tout dépendra de sa volonté politique. L'opposition a peur de lui parce qu'elle sait très bien que ce dernier (le Raïs) va la fouetter.

Non 29
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muana mboka | LZM94BE - posté le 12.07.2018 à 18:55

LA KABILIE JOUE AVEC LE FEU, ILS SAVENT PERTINEMMENT QUE LES CONGOLAIS N'ACCEPTERONT JAMAIS CE SCÉNARIO, SI JAMAIS LE PAYS S'EMBRASAIT, JKK ET SES ACOLYTES SERONT RESPONSABLES FACE A L'HISTOIRE.

Non 6
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
FISTON TANDU | 3LT6ZXH - posté le 12.07.2018 à 18:43

LIBOMA

Non 3
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Elections: A 3 mois des urnes, l'Opposition hésite, le FCC se prépare et la Ceni fonce !

Politique ..,

Législatives: 15.000 candidats pour 500 places !

Politique ..,

Processus électoral : la certification de la machine à voter continue de faire debat

Politique ..,

Elections : depuis Makala, Franck Diongo lance un appel au boycott du processus actuel

Politique ..,