mediacongo.net - Actualités - Etat de la Nation: Pour n’avoir pas répondu aux attentes de la population, le discours de Kabila continue de grossir les rangs des Congolais déçus



Retour Politique

Etat de la Nation: Pour n’avoir pas répondu aux attentes de la population, le discours de Kabila continue de grossir les rangs des Congolais déçus

Etat de la Nation: Pour n’avoir pas répondu aux attentes de la population, le discours de Kabila continue de grossir les rangs des Congolais déçus 2018-07-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/07-juillet/23-29/kabila-congres-etat-nation-ceremonie.jpg -

A la veille des élections majeures annoncées, cela constitue un sérieux avertissement aux candidats alignés par la Majorité présidentielle et ses regroupements satellites.

Commenté dans tous les milieux sociopolitiques et professionnels du pays même une semaine après son prononcé à la tribune du Parlement national réuni en Congrès au Palais du peuple à Kinshasa, le discours du Président Joseph Kabila sur l’état de la nation continue de grossir le nombre de « déçus » à travers le pays !

En effet, blessés au plus profond d’eux-mêmes par ce discours qui semble traduire le mépris des dirigeants actuels à l’endroit des milliers de compatriotes dont les conditions de vie se sont détériorées davantage, nombreux sont les Congolais qui soutiennent que le dernier message de Joseph Kabila vient encore élargir le fossé entre le peuple et ceux qui le dirigent depuis près de eux décennies.

Il continue à faire des ravages

A la veille des élections majeures annoncées à toutes les tribunes politiques au pays et à l’étranger, ce changement d’attitude dans les milieux populeux du pays constitue un sérieux avertissement aux candidats alignés par la Majorité présidentielle et ses autres regroupements formés pour le besoin de la cause.

Pour de nombreux Congolais, l’autorité morale de la MP porte la responsabilité du discours prononcé le jeudi 19 juillet 2018 avec tous les autres membres de sa famille politique et, donc concurremment la sanction populaire subséquente, à savoir « l’échec de tous les candidats qu’alignera la MP à tous les niveaux.

D’après des échos en provenance des régions de l’arrière-pays, la famille politique à laquelle appartient le Président de la République a fait du discours sur l’état de la nation la rampe de lancement de sa campagne électorale anticipée au profit de forces politiques et sociales acquises au changement qui parlent de moins en moins ces derniers jours, afin d’épargner l’énorme capital d’énergie à dépenser lors de la campagne électorale à lancer conformément à la loi !

Le malaise est profond

On ne le dira jamais assez. La population n’a pas pavoisé le jeudi 19 juillet 2018, à l’occasion du discours sur l’état de la nation prononcé par le chef de l’Etat sortant. A Kinshasa, persuadée que la population faisait bloc pour manifester publiquement son mécontentement dans le cas où ce discours ne répondrait pas aux attentes du peuple, les forces de l’ordre et de sécurité avaient mis en place des dispositifs destinés à contenir tout mouvement de masses vers le siège du Parlement situé au Palais du peuple où toutes les autorités du pays étaient réunies pour la circonstance !

Dans le même laps de temps de l’attente fiévreuse de l’évènement tous les endroits massivement fréquentés au quotidien par les Kinois avaient été évacués de gré ou de force, tandis que des milliers de personnes avaient été contraintes d’emprunter des itinéraires qui n’étaient pas de leur choix au départ de leurs lieux respectifs de résidence !

Les plus malheureux de tous semblent être les vendeurs de marchés pirates et ceux qui opèrent à la criée et les intermédiaires habituellement appelés « coopérants » qui ont été brutalement chassés de quartiers des affaires et de petit marchés («Wenze») périphériques, au motif qu’ils constitueraient une sérieuse menace sur la sécurité des autorités rassemblées au Palais du peuple, en particulier, ainsi qu’à celle de personnes et de leurs biens dans les communes alentours, en général!

Une traque qui continue d’ailleurs à se faire à travers la ville province de Kinshasa, alors que la population est majoritairement constituée de chômeurs appelés à vivre chaque jour de la débrouille ! On ignore tout sur la suite des interdictions dont la population de Kinshasa est l’objet. Mais on pense que cette ambiance traduit déjà un profond malaise politique qui s’amplifie en RDC à l’approche des scrutins.

 

Bamporiki Chamira
571 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Intrigues géostratégiques: le silence tonitruant de Kabila lors de l'Etat de la Nation

Politique ..,

Etat de la Nation : L’opposition incapable de critiquer le bilan Kabila

Politique ..,

Etat de la nation : six jeunes défient le dispositif sécuritaire et crient « non à un 3ème...

Société ..,

Etat de la Nation : le CNC salue ce discours qui met en déroute les « professionnels du chaos »

Politique ..,